"Je paie ma candidature à la présidentielle"    Abdelkader Bensalah s'est éteint à l'âge de 80 ans    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'offre se resserre    Rentrée scolaire perturbée à Béjaïa    La décrue renforce les réticences    Grand projet pour la culture du colza    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Le groupe paramilitaire russe Wagner fait peur à Pari    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    La Casnos explique ses mesures exceptionnelles    182 agressions contre le réseau gazier cette année    Bekkat plaide pour le rattachement de la sécurité sociale à la Santé    Sauce aux fines herbes    La montée des extrémismes    La France déchirée?    Haut Conseil de Sécurité: L'espace aérien algérien fermé aux avions marocains    Tébessa: La bataille d'El Djorf revient    Bouteflika, héros tragique de l'Algérie    L'ONU débloque 8,5 millions de dollars américains pour aider le Niger    Trois projets innovants au concours national de l'entrepreneuriat    Renault signe un contrat avec la Bourse de l'Ouest    Les préoccupations locales dominent    Griezmann n'y arrive toujours pas    14 joueurs recrutés et la liste encore ouverte    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    Tuchel ne lâche pas Werner    Salah Goudjil, président du Conseil de la nation    Lumière sur les zones d'ombre    La pénurie en eau potable était évitable    Annaba a trouvé la parade    Une saignée inévitable    18 et 36 mois de prison requis contre deux agents    MERIEM    Cinglant revers du makhzen    L'Algérie ferme son espace aérien avec le Maroc    Ici, ailleurs, de Borges à El-Harrach    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    De quoi la littérature est-elle le nom en Algérie ?    «Ma renaissance en couleurs...»    Elle est accusée de conflit d'intérêts    Tayeb était calme et juste    Abdelkader Bensalah n'est plus    12 éléments de soutien au terrorisme en une semaine    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



405 microentreprises en difficulté depuis 2016
Elles sont lancées par de jeunes diplômés de Sidi Bel-Abbès
Publié dans Liberté le 21 - 06 - 2021

Depuis 2016 à ce jour, le taux de financement des projets est de 50% concernant les jeunes issus de la formation professionnelle et varie entre 40 et 45% pour les diplômés universitaires.
Trente-sept projets de création de microentreprises dans le cadre de l'Anade et dans plusieurs domaines (agriculture, service et industrie TP, BTPH et artisanat) ont été financés en 2020 dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès, soit 20 au profit des jeunes diplômés de la formation CFPA et 17 pour les diplômés de l'enseignement supérieur, a déclaré hier à Liberté Mohamed Djaidri, chargé de la cellule de communication de l'Anade. Il a ajouté qu'à la fin du mois de mai 2021, 27 autres projets ont été financés.
Selon M. Djaidri, depuis 2016 à ce jour, le taux de financement de ces projets est estimé à 50% au profit des jeunes issus de la formation professionnelle et entre 40 et 45% pour les diplômés universitaires. "Jusqu'à présent on a enregistré 405 microentreprises financées et inscrites sur la plateforme numérique qui demeurent en difficulté, depuis la création de l'Ansej", a-t-il signalé.
S'agissant des domaines pour lesquels optent généralement les jeunes issus de l'université et du secteur de la formation professionnelle, M. Djaidri a cité l'agriculture, l'artisanat et les activités de services. Pour ce qui est des universitaires, ils optent pour les idées d'innovation, de créativité et de production, notamment ceux en relation avec l'agriculture, l'informatique, la biologie, les sciences commerciales, l'économie, le marketing, les génies mécanique et électrique, ainsi que les langues.
Par ailleurs, dans le cadre de la promotion de la culture entrepreneuriale chez les diplômés universitaires et ceux issus des établissements de l'enseignement et la formation professionnels, le chargé de la cellule de communication de l'Anade a fait savoir que 70 participants, tous secteurs d'activité confondus (agriculture, informatique, biologie, science commerciale, économie, marketing, génie mécanique et électrique et langues) ont assisté à la dernière université d'été, encadrée par les spécialistes du Centre d'appui et conseil (CAC). "Deux projets de formation et de sensibilisation sont actuellement en cours de concrétisation en collaboration avec la maison de l'entrepreneuriat et l'Anade, dont le but vise à inculquer l'esprit de culture entrepreneuriale chez les jeunes issus de la formation professionnelle, ce qui leur permettra de bien comprendre et de maîtriser les différentes étapes du processus entrepreneurial et de progresser dans leur projet de création ou de reprise d'entreprise", a indiqué M. Djaidri.
Ce programme de formation vise aussi à acquérir des compétences transversales, à savoir l'ouverture, la créativité, la curiosité, le savoir-être et la maîtrise de la communication, mais aussi et surtout la création et la gestion d'une entreprise, l'accompagnement entrepreneuriale et l'intégration professionnelle des diplômés universitaires et des jeunes des centres et des instituts de formation professionnelle.
A. BOUSMAHA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.