Les élections locales en novembre    Ould Kaddour extradé vers Alger    Logements promotionnels libres: Début des souscriptions à partir d'aujourd'hui    Exporter des médecins ou importer des malades ?    Biden publie une carte délimitant la RASD; Nouveau revers pour le Makhzen    Abominable Delta    Enseignements tunisiens    Records et hiérarchies: Les impitoyables circonvolutions des compétitions sportives    Jeux Olympiques de Tokyo: L'Algérien Boughera El Ouafi, médaille d'or du marathon des Jeux olympiques d'Amsterdam en 1928 : qui s'en souvient ?    Chlef: Jusqu'à la perpétuité pour les incendies volontaires    Covid-19: Les contaminations en hausse chez les enfants    Résumer le présent et reconstruire le futur    A l'origine de tout, il y a d'abord la transgression: Covid-19 et Démence(s) humaines    Les oasis au fil de l'eau - de la foggara au pivot, un livre pas comme les autres    Suspension pour «désinformation» des activités de deux ONG internationales    7 pays africains, dont l'Algérie, s'y opposent    L'activité touristique sombre    Un levier pour la sécurité nationale    L'Italie Championne olympique    Pas de demi-finale pour Kheris    Espagne - Brésil en finale    Baâdji passe à l'action    «L'Algérie ne se soumettra jamais!»    La diaspora au rendez-vous    Le gang d'Ali Mendjeli tombe    Le confinement partiel se précise    Plusieurs opérations menées en une semaine    Le FFS demande la levée des contraintes    34 décès et 1.495 nouveaux cas en 24 heures    Le paiement électronique effectif    L'hommage de Lamamra à la diaspora    Lamamra au bout du fil    Saïd Hilmi emporté par la pandémie    Les divas arabes à l'honneur    La scène artistique kabyle en deuil    ELLE AURA LIEU LE 10 AOÛT AU STADE DU 5-JUILLET    «Nous sommes dans l'attente de la réponse de Sayoud»    Cette diplomatie dézédienne qui dérange furieusement son altesse Pegasus 6 !    Des mesures pour stabiliser le marché    LES PRECISIONS DES DOUANES ALGERIENNES    LE GENERAL ALI OUELHADJ YAHIA, NOUVEAU COMMANDANT DE LA GENDARMERIE    10 ans de prison requis à l'encontre de l'ancien wali Moussa Ghellaï    Triki : "Objectif : offrir une médaille à l'Algérie"    C'est plus pire !    Le CADC lance son programme virtuel    Washington décide de reconsidérer la vente de drones et d'autres armes au Maroc    Tebboune préside aujourd'hui une réunion du Haut Conseil de Sécurité    La date bientôt fixée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le FFS dénonce et condamne "un acte ignoble"
LA STèLE DE HOCINE AïT AHMED à OUACIFS ABîMéE
Publié dans Liberté le 22 - 06 - 2021

"Honte aux destructeurs de l'unité nationale à travers les attaques contre ses symboles héroïques !" C'est en ces termes que le Front des forces socialistes (FFS) a dénoncé et condamné l'acte de vandalisme dont a fait l'objet, dans la nuit de samedi à dimanche, la stèle érigée au centre-ville des Ouacifs (Tizi Ouzou) à l'effigie du défunt Hocine Aït Ahmed. Dans un communiqué rendu public et signé par le premier secrétaire national du parti, Youcef Aouchiche, le FFS dénonce, de manière plus générale, "l'offensive abjecte contre les symboles les plus emblématiques de l'unité nationale et de l'Histoire de notre pays". Tout en qualifiant cet acte d'"ignoble", le FFS affirme que "cette offensive se manifeste par des attaques méprisables et méthodiques contre tout ce qui nous unit, dans l'objectif de semer la discorde et la division entre les Algériennes et les Algériens".
Qualifiant ses auteurs de "pyromanes" et d'"apprentis sorciers" qui "ont l'habitude de nager en eau trouble" et "jouent sur toutes les sensibilités dans l'espoir d'attiser la haine et raviver le spectre de la violence dans le pays", ce parti juge que ces "tristes individus" tentent de ramener la grandeur et la profondeur historique légendaire de l'Algérie au niveau des limites de leur entendement mesquin et de leur enfermement sectaire et suicidaire pour s'en prendre aux constantes et aux symboles de notre nation.
"Ces symboles, dont le peuple algérien a mille fois raison d'être fier, ont hissé l'Algérie au rang de nation respectée et mondialement reconnue après que l'agression impérialiste de la colonisation française a tout fait pour anéantir l'Algérie et dépouiller son peuple de son histoire et de sa capacité à faire société", clame le FFS. En ce sens, ce parti affirme que ces pratiques "font partie au même titre que les expéditions militaires génocidaires de l'arsenal de destruction massive contre les peuples", ajoutant que cet acte de vandalisme fait partie des "pièges des guerres de désintégration nationale au 21e siècle".
Et au FFS d'exprimer sa colère : "Honte aux destructeurs de l'unité nationale à travers les attaques contre ses symboles héroïques." Pour rappel, cet acte a provoqué un tollé général chez les Algériens qui appellent à débusquer ses auteurs et à les traduire devant la justice.

FARID BELGACEM


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.