Tebboune présente ses vœux au peuple algérien    Football / Ligue 1 algérienne : le NC Magra et le RC Arbaâ se neutralisent (0-0)    Sahara occidental: de Mistura à Moscou pour rencontrer Lavrov    Formation professionnelle: plus de 300.000 nouvelles places pédagogiques à la prochaine rentrée    Pneumologie : faire bénéficier l'Algérie de l'expérience de sa diaspora    Fédération algérienne de football (FAF) : "Le nouveau DTN sera connu au plus tard mi-décembre"    Cérémonies et activités religieuses à travers les différentes mosquées à l'occasion du Mawlid Ennabaoui    Man United : Ten Hag voit du positif dans la prestation de Ronaldo    Le président palestinien Mahmoud Abbas souligne l'importance du prochain Sommet arabe d'Alger    «Les engagements du Président concrétisés à 80%»    L'Algérie plébiscitée pour représenter l'Afrique au Bureau de l'Assemblée générale de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Foot/ équipe nationale : "Belmadi va prolonger son contrat jusqu'au Mondial 2026"    Belaabed appelle les enseignants à s'acquitter de leurs rôles et contribuer à la promotion du système éducatif    Batna : réalisation d'une station mobile de transformation d'électricité "avant mars prochain"    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs d'Aousserd et Mahbes    Opéra d'Alger: le spectacle "Djazair zinet el bouldane" présenté au public    14e FIBDA : Rencontre à Alger avec Frédéric Ciriez, auteur du roman graphique, "Frantz Fanon"    Le processus de réforme auquel s'est engagé le Président Tebboune en vue du renouveau est désormais une réalité palpable    Des groupes organisés à l'origine de la spéculation illicite et la pénurie de certains produits alimentaires de large consommation    Benabderrahmane: Le Gouvernement oeuvre à trouver des solutions aux problèmes soulevés par les députés dans le cadre d'une approche participative    Visite de courtoisie chez Goudjil    L'Etat frappera d'une main de fer    Le Gouvernement œuvre à des solutions radicales    Chadli Bendjedid a consacré sa vie au service de son pays et de sa relance    Le SG de l'ONU rend hommage à l'Algérie    Tebboune adresse une invitation au président du Conseil de direction présidentiel au Yémen    L'Algérie gagne quatre places    Saisie de 7.143 unités de produits pyrotechniques    Algérie-Pays-Bas: Informer le citoyen sur le bon usage des fonds publics    162 médicaments en voie d'épuisement: «Le stock couvre moins d'un mois de besoins»    El-Bayadh: La nouvelle secrétaire générale de la wilaya installée    Oran: 29 harraga interceptés au large d'Arzew    À propos de l'homme qui promenait son âne    In memoriam Octobre 88    Embrouille    Tiaret: L'hippodrome «Kaïd Ahmed» plongé dans le noir    Algérie-Etats-Unis: Des relations «fortes et grandissantes»    Face aux déclarations incensées des néocolonialistes: Notre méfiance se doit d'être de mise    Comment oublier que nous avons été colonisés ?    L'UGTA se rebiffe    Le président Tebboune félicite les enseignants    Le MSP menace d'une «motion de censure»    Alerte à l'instabilité!    Fin imminente des travaux    Goudjil instruit la délégation parlementaire    Une semaine chargée pour l'ANP    La culture amazighe en deuil    Promotion ou restriction des mobilités?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Ferroudja Ousmer, la littérature dans la peau
Elle vient de publier son premier roman, "Derrière les larmes de ma grand-mère"
Publié dans Liberté le 06 - 07 - 2021

La littérature et la poésie ont toujours passionné cette ancienne enseignante, à un tel point que, dès sa prime jeunesse, elle n'a pas hésité à se lancer dans le bain pour esquisser quelques ébauches d'écriture qui en disent long sur son amour pour les lettres et, dernièrement, publier son premier roman aux éditions Koukou.
C'est quand même une bonne chose que nos enseignants se mettent, de plus en plus, à l'écriture, notamment ceux qui profitent de leur retraite pour continuer à activer et répercuter tant d'anecdotes et d'expérience vécues tout au long de leur carrière passionnante. C'est encore le cas de Ferroudja Ousmer, cette ancienne professeure d'économie et de droit au lycée Amirouche de Tizi Ouzou, qui est née en 1955 à Ath Yenni, la région natale de l'illustre écrivain Mouloud Mammeri, et qui a toujours baigné dans le monde culturel à Tizi Ouzou, mais aussi aux quatre coins de l'Algérie profonde où elle ne rate pratiquement aucun événement digne d'intérêt.
La littérature et la poésie lui ont toujours collé à la peau à un point tel que, dès sa prime jeunesse, elle n'a pas hésité à se lancer dans le bain pour esquisser quelques ébauches d'écriture qui en disent long sur sa passion pour les lettres. "Il est vrai que j'ai commencé à écrire depuis quelques années déjà et j'ai débuté par la poésie.
J'ai profité de l'édition de mon premier livre pour glisser quelques écrits qui me tenaient tant à cœur", avoue Ferroudja Ousmer, qui a fini par prendre son courage à deux mains pour éditer finalement son premier roman intitulé Derrière les larmes de ma grand-mère, paru tout récemment aux éditions Koukou. "Dans ce premier ouvrage, il s'agit du récit fascinant d'une jeune fille de Kabylie qui s'appelle Lolodje et qui s'articule autour de trois grandes fresques, à savoir 'Lolodje durant la guerre de Libération nationale', 'Lolodje à l'indépendance' et enfin le combat d'une femme partagée entre les rêves de la modernité et le poids des traditions kabyles", nous dira l'auteure, qui a tenu tout de même à préciser que "ce récit relate, en fait, une histoire vraie mais quelque peu teintée de fiction et qui m'a personnellement marquée jusqu'à ce jour".
Toujours est-il que pour un essai, ce fut un véritable coup de maître, puisque ce premier roman a déjà connu un énorme succès populaire à l'occasion de ses premières ventes-dédicaces en Kabylie, puis au dernier Salon du livre de Boudjima et, enfin, hier, au Salon du livre amazigh des Ouacifs. Outre ces rendez-vous, Ferroudja Ousmer est depuis de longues années invitée aux grandes manifestations littéraires et a fréquenté assidument de nombreux salons du livre.
Elle a été souvent appelée à animer ou à modérer des rencontres littéraires, des tables rondes et des ateliers d'écriture pour encourager les activités de lecture et d'écriture, notamment dans la wilaya de Tizi Ouzou où les salons du livre foisonnent d'année en année et ce, au grand bonheur des éditeurs, des écrivains, mais aussi du grand public : "Effectivement, la culture a toujours été mon dada, et je vous informe que j'active, depuis quelques années déjà, au niveau du Festival des 'Raconte-arts' où j'anime des ateliers d'écriture et de lecture pour adultes et pour enfants, et je fais aussi partie du comité d'organisation du traditionnel Salon du livre de Boudjima, dans la wilaya de Tizi Ouzou, qui prend de l'ampleur d'année en année."

Mohamed HAOUCHINE


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.