La ville d'Akbou s'anime    Anouar Malek arrêté en Turquie    Benabderrahmane au charbon    Le groupe d'amitié Algérie-Arabie saoudite installé    La loi de finances reportée à dimanche prochain    Développement en stand-by    En un combat douteux    Poutine promet la victoire en Ukraine    Buhari s'engage    L'Algérie, un sérieux candidat    Tirage clément pour l'Algérie    Le compte à rebours enclenché    Quand l'huile franchit les frontières    60 milliards de DA réalisés en 2022    «Le don des reins est en déclin permanent»    Les effets d'une profonde prise de conscience    «Les archives ne sont pas la propriété de la France»    Hamza Bounoua commissaire pour la session 2024    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le Président Tebboune ordonne la création d'une autorité portuaire pour une meilleure gestion des ports    Formation d'enseignants-chercheurs en langue anglaise: Méthode d'enseignement "bien ficelée"    Le président de la Cour constitutionnelle prend part en Indonésie à la 5e Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Bousculade mortelle dans un stade en Indonésie: l'Algérie présente ses condoléances    Le Premier ministre présente lundi la Déclaration de politique générale du gouvernement à l'APN    Mawlid Ennabaoui: campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Des partis mauritaniens passent en revue avec une délégation sahraouie les développements de la question sahraouie    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès la République des Seychelles    8e édition du Prix littéraire Mohammed Dib: "la short list" dévoilée    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Djelfa, Touggourt et Hassi Messaoud: De l'huile, des cigarettes et des psychotropes saisis    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Grazie Meloni !    Une sérieuse alerte    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Salon du livre de Boudjima
Coup d'envoi de la première édition
Publié dans Info Soir le 24 - 04 - 2013

Réussite - Cette grande manifestation littéraire, scientifique et culturelle, longtemps attendue par la population locale, a connu une affluence considérable des amoureux de la lecture et de la culture en général.
Depuis hier matin, la commune de Boudjima, localité de la Kabylie maritime, située à 25 km au nord de la capitale du Djurdjura, est sortie de sa léthargie pour accueillir la première édition du Salon du livre dénommé «Boudjima, cité du livre et du savoir», organisé par un groupe d'associations culturelles et scientifiques dont on citera : l'Association culturelle des amis du bassin méditerranéen (Acabm), Un livre une vie, LACD et l'association féminine Anza ainsi que de nombreux partenaires, avec la contribution de l'APC. Cette édition, première du genre et appelée à être renouvelée chaque année, est organisée à l'occasion de la Journée internationale du livre et de l'inauguration de la bibliothèque communale, qui a d'ailleurs abrité cet événement qui s'est étalé sur deux journées (hier et aujourd'hui, ndlr). Cette grande manifestation littéraire, scientifique et culturelle, longtemps attendue par la population locale, a connu une affluence considérable des amoureux de la lecture et de la culture en général. Il faut dire que les organisateurs, ainsi que la quarantaine de participants, n'ont pas ménagé leurs efforts pour la réussite de cette fête du livre sur tous les plans, organisation, participation, diversité ou encore sur le haut niveau des communications et des tables rondes animées par des écrivains, des universitaires et des spécialistes en la matière. De nombreuses maisons d'édition ont également pris part à cette première journée, notamment Koukou, Alpha, Arhab, ainsi que nombreux artistes, hommes de lettres et écrivains à l'image d'Abderahmane Yefsah, Amar Idjeroudene, auteur du livre Le fils de l'Algérie profonde, Nadia Sebkhi, fondatrice du magazine littéraire L'ivrESQ et auteure du roman Un amour silencieux et Sous le voile de mon âme, Amar Metref, avec deux livres, La vengeance du mort et La gardienne du feu sacré, l'archiviste, Ali Akermoun, l'artiste peintre et caricaturiste, Ray Slim, Ousmer Ferroudja, Keltoum Staali et le peintre, Denis Martinez.
La première journée de cette fête livresque, outre les expositions et les ventes dédicaces, a été marquée par une importante communication animée par le président du Haut-Commissariat à l'amazighité, Youcef Merahi, autour du thème «L'édition et l'écriture en langue amazighe». Le conférencier s'étalera notamment sur les problèmes dans lesquels se débat le monde qu'il classera sur trois niveaux : celui de l'édition étatique, qui subit la censure, celui privé, rongé par le mercantilisme, en plus du manque de lectorat et le niveau d'écriture des écrivains eux-mêmes. Elle a été suivie d'une table ronde sur «l'écriture publique». La matinée d'aujourd'hui connaîtra une autre communication animée par Rachid Mokhtari autour du thème «Le roman algérien post-1988 : personnages cherchent fiction».
- Par ailleurs, au menu de cette première édition figurent des ateliers de lecture et d'écriture, ainsi que des ateliers d'animation et de création jeunesse au stand occupé par la Ligue des arts cinématographiques et dramatiques (LACD), l'atelier d'écriture animé par Keltoum Saâli, et une importante exposition sur le thème «Le patrimoine de l'eau en Algérie et en Méditerranée» par l'Association de réflexion, d'échange et d'actions pour l'environnement et le développement (AZRRA-ED) et des peintures, etc. en plus, bien sûr, des stands où les différents écrivains ayant participé à cette première édition ont procédé à des ventes dédicace.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.