Le Président Tebboune reçoit les lettres de créance de deux nouveaux ambassadeurs    Levée des réserves sur le navire Tinziren bloqué en Espagne    L'approche globale de l'Algérie    Le Front marocain de soutien à la Palestine prépare un plan d'action contre la normalisation    Sahara occidental: "L'UE ne doit plus se laisser faire chanter par le Maroc"    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Poursuivre l'opération d'assainissement du foncier agricole et de récupération des surfaces non exploitées    La formation des journalistes des organes de presse, une "nécessité impérieuse"    Tayeb Zitouni appelle à la contribution de la construction d'une économie forte    Incendie à la raffinerie de Skikda : une enquête diligentée pour identifier les causes    Pétrole: l'OPEP+ adoptera le choix approprié qui consacrera le principe de prudence    Materazzi répond à la provocation d'Ibrahimovic    «La réforme du professionnalisme vise à élever le niveau du football algérien»    Un Pass sanitaire pour les voyageurs par bateau    Chutes des premières neiges sur les cimes de Chréa    SIDA: les efforts de l'Algérie dans la prise en charge des malades salués    Accompagnement psychologique et insertion sociale des sans-abris    La 8e édition en décembre à Mostaganem    Skikda: décès d'une victime de l'incendie de la raffinerie de pétrole    Le poids potentiel de la diaspora algérienne dans l'élection présidentielle française 2022    Chlef : Le nouveau parc industriel prêt à accueillir les investisseurs    Intempéries : Eboulements rocheux sur les routes à Mostaganem et à Ténès    Le jeu des alliances a bien commencé    Coupe Arabe : Une entrée en matière réussie pour les Verts face au Soudan    Et Kouffi envoya la JSK au paradis !    Le Collectif des Algériens établis en France presse l'ONU à agir    Grosses manœuvres contre l'Algérie    Les engagements du ministre de la Poste et des Télécommunications    Les partis contraints aux alliances    La presse de l'Est du pays met l'accent sur les résultats préliminaires des élections locales    Lionel Messi couronné une 7e fois    Mahrez négocie sa prolongation    Semaine du court métrage    JSK- Royal Leopards reporté en raison de la pandémie    "Nous serons prêts pour les JM-2022 !"    L'agence Cnas d'Alger ouverte les samedis    Une quarantaine de périmètres agricoles raccordés au réseau d'électrification    La grève nationale cyclique maintenue    Quatre projets de loi en préparation    La médiation internationale met la pression    Une exposition à Paris, célébrant Mohammed Dib    En rang serré    Adrar: Un écrivain autrichien au lycée Moulay Touhami Ghitaoui    Vers la révision des textes juridiques    Les indépendants exigent une enquête    Jbaliqs ouadjmatou en concert    Carte blanche à Islem Gueroui    Quand Annaba s'associe avec Oman    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Plus de 7 000 demandes pour 200 unités seulement
LOGEMENT SOCIAl À AIN TEMOUCHENT
Publié dans Liberté le 07 - 10 - 2021

Certains demandeurs de logement attendent depuis quarante ans. Ils ont pu être reçus par le nouveau chef de daïra, mais rien n'est encore gagné face à la forte demande sur le programme des logements sociaux dans la wilaya d'Aïn Témouchent.
La distribution prochainement de 200 logements sociaux, dont les travaux sont achevés, constitue un sérieux casse-tête chinois pour les autorités à Aïn Témouchent, qui doivent choisir les bénéficiaires parmi 7000 demandeurs.
La commission de la daïra de distribution travaille d'arrache-pied pour réussir son défi. Un premier tri a permis d'écarter 3000 dossiers sur les 10 081 déposés auprès de la commission ad hoc, a affirmé M'hamed Moumen, wali d'Aïn Témouchent, lundi dernier, lors de la célébration de la Journée mondiale du logement. "Nous avons recensé 10 081 demandes de logements sociaux à ce jour. Au cours de cette année nous avons procédé à des enquêtes qui nous ont permis de retirer pas moins de 3000 dossiers, dont ceux qui ont déjà bénéficié d'autres formules de logement ou d'autres qui ont quitté la ville", a-t-il affirmé.
La commission de daïra de distribution de logements sociaux vient d'étudier les dossiers déposés jusqu'à 2009, alors qu'un délai a été fixé jusqu'à la fin de l'année en cours pour la distribution de ces logements. Noui Mohamed, le tout nouveau chef de la daïra d'Aïn Témouchent, a, dès son installation, prôné une autre méthode de travail en allant en direction du citoyen avec un contact direct. Il a décidé ainsi de recevoir tous les demandeurs de logement à la faveur d'un programme arrêté et étalé sur tout le mois. Il a commencé par recevoir ceux qui ont déposé leur demande depuis l'année 1979 jusqu'à l'année 2009.
Cette opération sera suivie de la mise à jour la plateforme électronique avec l'enregistrement de tous les renseignements nécessaires des demandeurs de logements avant l'affichage de la liste nominative des bénéficiaires. L'opération a été lancée depuis la semaine écoulée avec la réception des citoyens qui ont déposé leur demande de logement social, conformément aux instructions du gouvernement, avant de procéder à la mise à jour de la plateforme numérique, qui a été créée par le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales.
"Cette application me permet de suivre l'évolution des dossiers et le travail mené par la brigade d'enquête et ses sorties effectuées auprès des citoyens demandeurs de logements sociaux. À la lumière de ces données, je pourrai orienter le citoyen qui n'a pas droit au logement social et lui notifier le rejet de sa demande tout en précisant l'objet motivé, par exemple s'il a déjà bénéficié d'un logement auparavant, d'un lot de terrain ou si son salaire dépasse les 24 000 DA", explique le chef de daïra.
De leur côté, les premiers citoyens qui ont été reçus par le chef de daïra n'ont pas caché leur satisfaction sur cette méthode qui, à leurs yeux, se fait dans un cadre organisé, beaucoup plus fluide et dans la transparence, tout en espérant que le logement social ira au plus méritant. "C'est la première fois que je constate cette organisation. Auparavant il était quasi impossible de rencontrer le chef de daïra", fera remarquer ce père de trois enfants asthmatiques et une femme malade qui a reçu, selon lui, sept fois la brigade d'enquête sans bénéficier d'un logement et qu'il attend toujours un toit.

M. LARADJ


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.