Sellal acquitté    Coupe Arabe : Le groupe de l'Algérie au complet pour la séance d'entrainement du dimanche à Doha    Un scrutin et des leçons    Le salaire moyen en Algérie stagne sous les 42 000 DA    Eni cède 49,9% de ses parts à Snam    De l'apport de la maison d'accompagnement et d'intégration    Comment mettre fin au projet d'expansion israélienne    Trois manifestants tués    La réouverture de la frontière au menu    La Cour constitutionnelle tranche en faveur des avocats    Des duels directs intéressants    Plus de 1 700 logements réceptionnés par l'OPGI    Plantation de 4 000 arbustes en 2021    Démantèlement d'un réseau de migrants vers l'Espagne    Il y a cinq ans s'éteignait Amar Ezzahi    ...CULTURE EN BREF ...    Le Championnat national hivernal les 18 et 19 mars à Oran    Mahrez n'en veut pas à Guardiola    Les résultats provisoires attendus cette semaine    Retour du FLN, forte percée des indépendants et net recul du FFS à Béjaïa    Des Miss et des Z'hommes    Une mère et son enfant tués par le monoxyde de carbone    Les services de la santé sur le qui-vive    «Nous devons apprendre à vivre avec le Covid-19»    Les risques commerciaux découlant de l'affrètement d'un navire    Les indépendants conduiront la commune de Constantine    Pour le Ballon d'Or, Zidane affiche une nouvelle fois son soutien à Benzema    Chlef: Des facilitations pour les employeurs    Chutes de neige et glissement de terrain: Des routes fermées dans plusieurs wilayas    Ils seront transférés aux vendeurs activant dans l'informel: Une commission pour recenser les locaux et marchés inexploités    Rapprochement entre le Maroc et l'entité sioniste: «Un véritable danger pour toute la région»    Climat ombrageux ?    La xénophobie change de sens    Le doigt d'honneur du prétendant Zemmour adressé en vrai aux Français    Hommage - Paul Bouaziz (Oran, 1926- Paris, 2021): L'avocat des démunis et des résistants    Chanegriha au Caire pour participer au Salon de Défense    Cinq combattants kurdes tués dans une attaque de l'EI    Le Front Polisario appelle la jeunesse mondiale à renforcer son soutien    Ferhat, une affaire à saisir    Le feuilleton Haaland est relancé    Palmeiras réussit le doublé    Le Comité militaire mixte libyen s'est réuni à Tunis    Tripoli soigne son partenariat avec Alger    La nouvelle vague    Le SG de l'ONU «très satisfait» du rôle de l'Algérie    «L'homme-carrefour» de Hakim Laâlam primé    «Une ère nouvelle d'estime et d'amitié»    L'art rassemble le tout-Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Lancement du colloque sur la carte linguistique de tamazight
IL SE DEROULE DU 23 AU 25 OCTOBRE À ADRAR
Publié dans Liberté le 23 - 10 - 2021

Le Haut-Commissariat à l'amazighité organise dès aujourd'hui et jusqu'au 25 octobre un colloque national intitulé "La carte linguistique de tamazight en Algérie", à la Maison de la culture d'Adrar.
La question de l'élaboration de la carte linguistique amazighe "demeure une étape importante pour une planification globale et contribue à la concrétisation sur le terrain de l'institutionnalisation de tamazight", lit-on dans le communiqué du Haut-Commissariat à l'amazighité qui a annoncé la tenue du colloque mardi dernier. Ladite carte "constituera" en outre "une plateforme pour l'amorce de toute politique linguistique basée sur des données scientifiques".
Prendront part à ce colloque des linguistiques, enseignants-chercheurs et doctorants des wilayas de Tizi Ouzou, Ghardaïa, Batna, Guelma, Béjaïa, Alger, Adrar, Oran... au travers de 26 communications en tamazight, arabe et français réparties sur cinq axes thématiques (Réalité de la diversité linguistique en Algérie, l'Atlas linguistique des variétés amazighes parlées en Algérie, ou encore la classification dialectologique de l'oralité amazighe en Algérie).
Au programme de cette manifestation scientifique, entre autres communications : "La toponymie comme moyen d'investigation dans le domaine amazigh", une communication de Hakima Slimani, maître de conférence à l'université de Chlef, "Convergences et divergences entre les variantes amazighes" de Dr Abdellah Nouh (université Mouloud-Mammeri) ou encore "L'impact du milieu naturel sur la langue : son évolution et ses variations" des docteurs Abida Guercif et Djedi Taïeb, respectivement de l'université Mohamed-Khider (Biskra) et du centre universitaire de Ghardaïa.
L'élaboration d'un tel projet "contribuerait à mettre en place une stratégie efficiente pour le développement et la valorisation de la langue amazighe" au niveau national, maghrébin et même continental.
À noter que le colloque devait se tenir l'an dernier, mais a dû être reporté à cause de la propagation de la Covid-19.

R. C.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.