2e Séminaire régional pour les parlements africains: la délégation du Conseil de la nation souligne à Djibouti l'engagement de l'Algérie à développer les différents secteurs    Conférence africaine des start-up: adoption d'une feuille de route africaine constitutive de la coopération continentale    Les recettes de la fiscalité pétrolière représentent 41% du total des recettes budgétaire prévues pour 2023    Secousse tellurique de magnitude 4 degrés dans la wilaya de Blida    La "Tenue traditionnelle féminine de l'Est algérien", bientôt proposée pour l'inscription au patrimoine de l'humanité    De COP en COP !    Abderrahmane Hadef, économiste: L'Algérie a les atouts pour devenir un pays émergent    Ligue 1 (13ème journée): Deux derbies et un classico à l'affiche    Le chemin est encore long    Violences: Appel à protéger l'école    Tamanrasset: Trois morts dans une collision    Lutte contre les intoxications alimentaires: La commission d'hygiène communale d'Oran sévit    DGSN: Un réseau ciblant les enfants sur les réseaux sociaux démantelé    «Samahna si l'Hadj» !    La Libye invite les sociétés étrangères à reprendre exploration et production    Le Général d'Armée Chanegriha reçoit le Coordinateur américain du Conseil de Sécurité nationale, pour le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord    Le Qatar impressionne le monde    La Seleçao en mode Samba    Radioscopie d'un club détourné    Le FFS, un parti-rempart    Les leçons d'une opération    Propositions pour le nouveau Code de la commune    Un litige qui dure depuis 5 ans    Les élèves grelottent    L'incontournable numérisation    Le budget primitif en constante régression    L'Afrique se réunit à Oran    La communauté internationale salue l'accord de sortie de crise au Soudan    Un concert euphorique    Formation à l'improvisation théâtrale    L'humanité tragique au cœur du cinéma    Coronavirus: 9 nouveaux cas et aucun décès    Nécessité d'impliquer les startups dans le domaine du tri et du recyclage des déchets    L'Algérie nouvelle sous la conduite du Président Tebboune: une expérience pionnière de démocratie    Maroc: manifestations contre les arrestations des opposants et la détérioration des conditions sociales    Annaba: début jeudi des journées nationales du monodrame    Décès de l'ancien président de la LFP Mahfoud Kerbadj    L'Algérie condamne "fermement" le massacre perpétré en RD Congo    Tebboune reçoit les chefs des délégations    Soudan: la communauté internationale salue l'accord de sortie de crise    Ligue 1 Mobilis (13e J) : USMA-CRB à l'affiche, la JSK en quête de confirmation    11e Fica, le film "De nos frères blessés" présenté au public    Ligue 2 - ASM Oran: Les raisons d'un échec programmé    Algérie-Chine: Le partenariat stratégique global renforcé    Sari-Ali Hikmet au «Le Quotidien d'Oran»: «Chaque cheminant vers Dieu a son propre chemin»    «Je suis conscient des aspirations du peuple»    Cour constitutionnelle: «De grands pouvoirs et une soupape de sécurité pour l'Etat de droit»    Algérie-Jordanie: Des accords et des mémorandums d'entente signés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Kalou Malo : "Au match aller, les Algériens ont manqué de respect et d'humilité !"
Les Burkinabés abordent déjà la guerre médiatique avant le choc face aux fennecs
Publié dans Liberté le 25 - 10 - 2021

Décidément, les Burkinabés ont commencé la guerre psychologique via leurs médias, à un peu plus d'une vingtaine de jours de la confrontation capitale pour la qualification aux barrages de la Coupe du monde face aux Verts.
Et pour cause, dans un entretien accordé à la télévision locale BF1, le sélectionneur national des Etalons, Kalou Malo, a été très critique envers l'EN et son sectionneur Djamel Belmadi par rapport à la première rencontre entre les deux nations qui s'est déroulée au grand stade de Marrakech (1-1).
"J'ai toujours été serein, je ne vois pas pourquoi je dois trembler devant l'Algérie, ils peuvent avoir plus d'arguments que nous, mais le match se jouera sur la vérité du jour du match et du terrain. Il y avait un manque d'humilité envers nous, ils croyaient qu'ils allaient nous marcher dessus, après un nul on est mécontents, on porte plainte contre les arbitres, tout cela est un manque d'humilité et un manque de respect pour nous, c'est pour ça que je dis qu'il faut travailler pour mettre la pression sur notre groupe, laissons les Algériens dans leur confort, je préfère voir le match du Niger, car c'est ce match qui va nous amener vers ce match contre l'Algérie, si je gagne je serai à 13 points, et à égalité avec l'Algérie", a-t-il déclaré.
En outre, Malo s'est projeté sur le match de la dernière journée des éliminatoires de la Coupe du monde face à l'Algérie prévu à la mi-novembre. Il a assuré que son équipe ira en Algérie pour jouer crânement ses chances de qualifications et tenter du coup de disputer les barrages de la Coupe du monde au mois de mars 2022.
"Tenir tête à cette équipe algérienne est lui-même un aboutissement, mais si on avait gagné, j'aurais dit que c'est le match le plus abouti. Nous pensions avec les garçons, qu'aller au Qatar nous ne le dirons pas au micro, il faut prouver qu'on a envie d'y aller. Je préfère jouer mal et gagner en Algérie. La presse algérienne publie des déclarations de moi parues ici chez nous, pour rendre mon entrée de ce match retour difficile, il ne faut pas qu'on s'expose, ils nous suivent ces Algériens, parler trop de ce match c'est donner des informations", explique-t-il.
Pour sa part, Lazare Banssé, le président de la Fédération burkinabè de football (FBF), a lui aussi mis sa pierre dans l'édifice. Comme son sélectionneur, le premier responsable de la FBF n'a pas manqué l'occasion de remettre en cause les performances des coéquipiers de Riyad Mahrez, lesquels, selon lui, sont très modestes en dehors du stade Mustapha-Tchaker "L'Algérie gagne dans ses stades à cause d'un mauvais terrain. Son équipe est humble quand elle joue dans d'autres stades, et vous avez vu quand ils jouaient avec nous, nous aurions pu en gagner trois, sans la chance", a confié le président de la Fédération burkinabè de football à la presse locale, et d'ajouter : "Les stades algériens sont dangereux pour nos joueurs actifs dans les équipes internationales. Je promets à nos fans que nous allons les rendre heureux et pourquoi pas briser le papier de qualification pour l'événement mondial."
Pour dire qu'au vu l'importance du match Algérie-Burkina Faso comptant pour la dernière journée des éliminatoires de la Coupe du monde, les Burkinabés affûtent déjà leurs armes "médiatiques" pour perturber la sérénité des hommes de Djamel Belmadi.

Sofiane MEHENNI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.