Le journaliste Tarek Aït Seddik n'est plus    L'information locale au centre des préoccupations    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    Forte hausse des exportations algériennes en 2021    Une politique difficile à mettre en œuvre    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    Quid des nouveaux statuts de la FAF ?    Le Maroc et le Sénégal passent en quarts de finale    Les personnels de l'éducation boudent le vaccin    Un casse-tête chinois    Quand les plans de l'AEP font défaut    Ali Ghediri de nouveau devant le juge aujourd'hui    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    Les secrets du président de la FIFA...    «On reviendra plus forts... Soyez en sûrs»    Le Chabab à une longueur du titre de champion de l'aller    Des enjeux plus grands qu'un sommet    Le gouvernement renonce à la suppression des subventions des carburants    Pas de président à l'issue du deuxième tour de vote    Participation algérienne à la 53e édition    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Es-Sénia: Le service des cartes grises fermé à cause de la Covid-19    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Jungle/Pub sur Internet ?    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    Les APC sans majorité absolue débloquées    «Le pays est toujours ciblé»    Le temps de l'efficacité    La Sadeg améliore sa desserte    9 Tonnes de sucre stockées illicitement    Cinq éléments de soutien arrêtés    L'Algérie redessine les contours de la région    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Messi penserait à un retour au Barça    Un challenge au sommet de l'UA    Les preuves du complot    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Condor lance la première unité de fabrication en Afrique
Surfaces d'écrans de téléviseurs LCM
Publié dans Liberté le 13 - 11 - 2021

Le leader algérien des produits électroniques, électroménagers et multimédias Condor Electronics revient en force en se lançant un défi hautement technologique : la fabrication de surfaces d'écran de télévision. Jeudi dernier à Bordj Bou-Arréridj, le groupe Condor, en présence du wali Mohamed Benmalek et des autorités locales, a inauguré la première usine en Afrique pour la productiond'écran de télévision, la "dalle'' LCM. Avec 19 ans d'expérience et d'expertise, capitalisée sur des machines haut de gamme et de l'ingénierie avancée, Condor conforte ainsi sa maîtrise en technologie et en savoir-faire. Régulation des importations Régulation des importations La société a non seulement surmonté la difficile épreuve qui a failli mettre en péril des centaines de postes de travail et de lourds investissements, mais a aussi réalisé un bond qualitatif dans son business plan. Cette fois, le choix s'est porté sur la production de ce composant primordial, la "dalle'' LCM, qui est la partie la plus importante du téléviseur, étant donné que l'écran représente plus de 70% de l'ensemble d'un téléviseur.
"La dalle est le composant essentiel de la technologie LCM. Cet élément rassemble toute l'électronique et les cristaux liquides. C'est d'elle que dépend entièrement la qualité des écrans", explique un responsable du groupe. Cet investissement a pour objectif d'accompagner les nouvelles orientations économiques du pays en vue de l'augmentation des taux d'intégration dans les industries électroniques et électriques. Ainsi, pour la télévision, ce taux passera de 22% à plus de 55%, réduisant ainsi la facture de 15%. "Dans une première étape, l'usine s'emploiera à produire ces écrans pour les besoins du complexe Condor, puis, dans une deuxième étape, ils seront fournis aux fabricants de téléviseurs en Algérie à très court terme ; la troisième étape sera l'exportation", a indiqué le P-DG du groupe, Abderrahamane Benhamadi.
Et d'affirmer qu'avec cet investissement unique en Afrique, Condor adhère au cercle très fermé des fabricants de dalles que sont LG Display, Samsung Displays, AU Optronics, Sharp et CMO. "Le coût global de ce projet, qui était en gestation depuis cinq ans, est d'un million de dollars dont 700 000 ont déjà été consommés", a affirmé le P-DG du groupe. Cette nouvelle unité, d'une capacité de production de 1 500 unités en 8 heures, créera 120 postes d'emploi directs et indirects. "Condor s'engage à créer, d'ici à la fin de l'année 2021, 700 emplois", ajoute M. Benhamadi qui rappelle à l'occasion que Condor Académie a formé 29 000 jeunes, dont beaucoup ont rejoint d'autres entreprises. M. Benhamadi a souligné l'importance de cette unité et l'apport qu'elle constitue afin d'étendre sa présence sur le marché arabe et africain, révélant que le groupe Condor est actuellement présent dans trois pays arabes, à savoir la Tunisie, la Libye et la Jordanie.
Un salon d'exposition des produits Condor va être organisé au Bénin pour présenter les produits du groupe à un grand nombre de pays africains. "Nous allons revenir sur le marché européen en 2022 après avoir été exportateur vers la France en 2018", précise-t-il. Notons que le groupe Condor a commercialisé plus de 12 millions d'appareils, dont 2 millions exportés vers plusieurs pays étrangers. De son côté, le responsable de cette nouvelle unité, Reda Boubatra, a déclaré que "Condor a tous les atouts pour se lancer dans ce genre de technologie avec deux lignes de production ; la première est lancée ce jeudi et la seconde le sera dans quelques jours".
Dans son intervention, le wali de Bordj Bou-Arréridj, Mohamed Benmalek, a rappelé l'importance de ce genre d'investissement pour la région et pour le pays. Il a insisté sur les nouvelles orientations de l'Etat en matière d'investissement, de création de richesses et d'emplois. "Dans un premier temps, nous sommes en train d'assainir le foncier ; jusqu'à présent, nous avons pu récupérer 28 hectares non exploités", a-t-il dit, ajoutant que tous les terrains récupérés dans les zones industrielles ou d'activités seront orientés vers les vrais investissements, alors que ceux situés dans les zones urbaines seront réservés aux équipements et aux logements.

Chabane BOUARISSA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.