Liberté syndicale et exercice du droit syndical: enrichissement du projet de loi    JM/Haltérophilie: Faris Touairi en bronze à l'arracher, avec une prise à 161 kg    La bataille vitale que les jeunes doivent mener est celle de la conscience    JM/Escrime: médaille d'or pour Saoussen Dlindah Boudiaf    Emission d'un nouveau timbre-poste à l'occasion de la Fête de l'Indépendance    Université: Plus de 5 millions de diplômés formés en 60 ans    La Cour constitutionnelle célèbre le 60e anniversaire de l'indépendance    Mise en garde contre l'escalade marocaine au Sahara occidental occupé    Il y a 2 ans, les crânes des symboles de la résistance algérienne retrouvaient leur terre natale    Revue El Djeich: Le Président Tebboune appelle le peuple algérien à resserrer les rangs pour remporter la bataille du renouveau    Hydrocarbures: 4,4 mds USD consentis par Sonatrach dans l'exploration-production en 2021    Canicule annoncée lundi, sur plusieurs wilayas du pays    Le ministère de la Santé appelle au respect des mesures de prévention durant l'Aïd El-Adha    «Le Maroc essaie d'effacer les preuves»    Président libanais: le Sommet arabe d'Alger revêt une importance capitale    Deux unités de production de médicaments anticancéreux et de stylos à insuline inaugurées à Alger    JM / Athlétisme (2e journée): résultats techniques des finales    Célébration du 60e anniversaire de l'Indépendance : Un grand concert de musique andalouse à Alger    Deux clubs espagnols se disputent Isco    Tiaret - Match gala pour Tahar Benferhat: Dans l'attente d'un Mémorial    Libye : des manifestants investissent le siège du Parlement    Feuille de route admissible ?    Pièces de rechange automobiles: «Pas de rupture d'approvisionnement»    «Les attributions de logements ne vont pas s'arrêter»    Le partage du mouton et du repas    La tenue des gymnastes olympiques et le délire collectif    Nombreux forages et exploitations agricoles raccordés à l'électricité    El Tarf: Renforcement du réseau d'électricité    Sahara occidental: L'émissaire de l'ONU en tournée dans la région    Sidi Bel Abbès: Le festival de danse populaire tient ses promesses    «La jeunesse algérienne sait bâtir»    Le directeur de l'Anad placé en garde à vue    Makri avance sa proposition    Le sens et les messages d'un défilé    Deux repentis de Boko Haram se rendent à l'armée    Les déchets ménagers inquiètent    Bilal Afer crée la sensation    Les pros ou les charlatans?    Le bout du tunnel    Le Hamas salue un rapport de l'ONU    «C'est un superbe cadeau!»    Oran vibre au rythme de la mode algérienne    Il était une fois le rai d'antan!    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    Grand Prix Assia Djebar du Roman: Les lauréats distingués    «C'est un écrin de l'esprit de Novembre»    Oran sous psychotropes    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sit-in de protestation des enseignants contractuels
Bordj Bou-Arréridj
Publié dans Liberté le 16 - 02 - 2022

Des dizaines d'enseignants contractuels ont organisé, hier, un sit-in de protestation devant le siège de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj. Ils brandissaient des pancartes par lesquelles ils demandaient le règlement de leur situation financière, notamment leurs salaires qu'ils n'ont pas touchés, pour certains, depuis 2019. D'après les concernés, cette action de protestation a été organisée à la suite de l'accumulation de problèmes qui viennent s'ajouter à celui du non-versement de leurs salaires depuis 2019. Ils exigent de voir leur situation financière, demeurée pendante, prise en charge.
"À chaque rentrée scolaire, les enseignants contractuels répondent à l'appel de la tutelle qui les sollicite pour pallier le manque d'effectif, sachant qu'ils ne bénéficient pas des mêmes droits qu'un enseignant titulaire", dit Djaâfar, un des représentants des protestataires qui ajoute : "Nous n'avons pas touché nos salaires, ni les congés de maladie ni les primes de rendement. Nous vivons tous à crédit depuis 2019." "Moi, je travaille à une quarantaine de kilomètres de ma localité de résidence, dans une zone enclavée. Pour me déplacer, je dois dépenser de l'argent que je demande encore à mes parents ou à mes amis. Maintenant, tout le monde m'évite pour ne pas me prêter de l'argent", dira Nacira une jeune enseignante.
Par ailleurs, ces enseignants ont rappelé qu'ils ont déjà organisé plusieurs sit-in devant la Direction de l'éducation mais n'ont obtenu aucune réponse. "C'est pour cela que nous avons organisé ce sit-in aujourd'hui, devant le siège de la wilaya", disent-ils, en rappelant que dans d'autres wilayas, ce problème a été réglé et les enseignants touchent leur paie mensuellement. En attendant une prise en charge sérieuse de leurs doléances, les 1 057 enseignants contractuels de la wilaya de Bordj Bou-Arréridj misent sur une intervention du premier responsable de la wilaya pour examiner leur cas et prendre une décision dans les meilleurs délais.

Chabane BOUARISSA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.