Charaf Eddine Amara, nouveau président de la FAF    FAF : le candidat unique, Charaf-Eddine Amara, fixe ses priorités    Yaoum El Ilm: Message du Président de la République    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Algérie Poste appelle les travailleurs grévistes à « rejoindre immédiatement » leurs postes    Coronavirus: 167 nouveaux cas, 119 guérisons et 3 décès    Covid-19: la pandémie a fait 2.974.651 morts dans le monde    Le NMLWS condamne la décision de l'ouverture d'un bureau de LREM à Dakhla occupée    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    «La croissance économique n'atteindra pas les 4,5% prévus»    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Le Kenya désavoue l'ambassadeur marocain à Nairobi    Le RAJ appelle à une conférence nationale    Amandine mon amour    Participation du Conseil de la nation à la réunion du Comité sur les questions relatives au Moyen-Orient de l'UIP    Sommet à Sétif, virée à l'Est pour le CRB et le MCA    CA Bordj Bou Arréridj-MC Oran pour commencer    Flick va-t-il claquer la porte ?    Ces partis à candidats «extra-muros»    Tension persistante dans l'éducation    Six éléments de soutien aux groupes terroristes arrêtés    Près de 28 000 familles nécessiteuses recensées    Saisie de 155 kg de viande de volaille impropre à la consommation    Imposant dispositif sécuritaire durant ce mois de Ramadhan    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    Des experts de l'ONU appellent à arrêter la colonisation et protéger le peuple palestinien    L'Algérie condamne l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidati    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Faut-il recréer le monde sans nous ?    Nomination des chefs de sûreté    Les premiers signaux d'un emballement social    Les suggestions des opérateurs    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Au Sahel, «il n'y a aucune solution sans Barkhane»    Pochettino fair-play avec le Bayern    Une offre sur la table pour Agüero    Al Menfi ferait «tous les efforts possibles» pour le départ des forces étrangères    Est-ce une nouvelle crise ?    Des partis à la recherche de candidats    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    Lancement de la plateforme numérique «lawhati.dz»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sur fond de contestation à Iferhounène et à Azazga
Installation des APC à Tizi Ouzou
Publié dans Liberté le 06 - 12 - 2005

Poursuivant l'opération d'installation des assemblées communales issues du scrutin du 24 novembre dernier, le premier magistrat de la wilaya de Tizi Ouzou, Hocine Ouaddah, s'est rendu, hier, dans les cinq communes de Larbaâ Nath Irathen, Aïn El-Hammam, Iferhounène, Bouzeguène et Azazga où il a présidé les cérémonies consacrant l'installation officielle de ceux qui présideront, désormais, aux destinées de ces cinq communes chefs-lieux de daïra.
À Larbaâ Nath Irathen, où l'élection a été remportée par le RCD avec une majorité relative, la cérémonie d'investiture s'est déroulée dans une ambiance plutôt sereine et conviviale. L'installation du désormais maire, Mostefaï Chabane, qui a obtenu 4 sièges sur onze, est passée comme une lettre à la poste. Lors de son allocution, le wali n'a seulement pas exhorté les élus à s'unir et à travailler de façon collégiale mais, surtout, à mettre de côté leurs couleurs politiques et placer l'intérêt de la collectivité et de la population au-dessus de tout. “D'une assemblée stable et cohérente dépend la concrétisation du programme de développement initié par l'Etat”, ajoutera-t-il avant d'expliquer que “l'Etat est prêt à mettre les moyens nécessaires pour aider les APC sans tenir compte de leurs couleurs politiques”. “Notre seul critère d'appréciation est la situation de chaque commune”, tranchera-t-il.
Prenant la parole, le maire de Larbaâ Nath Irathen n'hésitera pas à réitérer sa promesse consistant en une gestion saine et transparente de son institution et également de réaffirmer sa volonté à ne travailler que dans l'intérêt de sa municipalité et de la population sans aucune distinction. La même ambiance a marqué l'installation de l'Assemblée communale à Aïn El-Hammam où le RND est sorti vainqueur de l'élection du 24 novembre avec une majorité relative avec 4 sièges alors que le RCD et le FFS ont obtenu 3 sièges chacun. Le maire, Ouarab Amokrane a tenu d'emblée, dans son allocution, à féliciter les élus du RCD qui ont accepté de s'allier avec lui dans l'intérêt de la collectivité et de la population locale. Une démarche qui était du goût du wali qui venait à peine d'appeler à une solidarité et cohésion entre les élus.
Contrairement à ces deux localités, l'installation de l'Assemblée communale à Iferhounène, où le FLN et le FFS étaient en ballottage avec 4 sièges chacun, s'est déroulée dans un climat de tension et de contestation très remarquable. À peine l'allocution du wali terminée que Allab M'hend, tête de liste du FFS, surgira du milieu de l'assistance pour contester l'investiture de l'élu FLN favorisé par le critère d'âge qui a départagé de nombreuses APC à travers la wilaya. L'élu du FFS ne s'arrêtera pas à cette contestation mais criera aussi à “un bourrage des urnes” au profit du FLN. Furieux contre cet élu qui s'éclipse sans attendre la réponse, le wali rétorquera en jetant la lettre de recours que lui a remis ce même élu et procédera ensuite à l'installation de Aït Allioua Hachimi dans ses fonctions de maire. La même tension a régné dans la salle des délibérations de l'APC d'Azazga où les élus du RCD, qui ont obtenu 3 sièges, ont longuement contesté l'investiture de Benadji Mohand Amokrane, tête de liste FLN, alors que son parti n'a obtenu lui aussi que 3 sièges. Les élus RCD, qui s'estimaient lésés car en termes de voix obtenues leur parti dépasse largement leur adversaire le FLN, n'ont pas hésité d'exiger du wali un document stipulant que le plus âgé doit être favorisé. Une exigence à laquelle le wali répondra en expliquant “c'est une question de jurisprudence et même de tradition”.
Il précisera aussi que les 3 principaux partis, à savoir, le RCD, le FFS et le FLN, ont été favorisés par ce critère d'âge dans au moins 4 APC chacun. Avant Azazga, c'est à Bouzeguene que le wali s'est rendu pour installer officiellement dans ses fonctions, Achrar Slimane, maire indépendant qui a obtenu une majorité relative avec 5 sièges alors que le RCD et le FFS ont obtenu respectivement 3 et 2 sièges. Lors de la cérémonie d'investiture, boudée par les élus FFS, le wali a renouvelé son appel aux élus afin de travailler ensemble. Il a également réaffirmé la volonté de l'Etat à mettre les moyens nécessaires au développement des communes maintenant que de vrais partenaires, les élus, sont là. À l'occasion, le nouveau maire, n'a pas manqué, lui aussi, d'inviter les élus des partis politiques à travailler avec lui dans le même intérêt de leur région. Les cérémonies d'installation des APC se poursuivront encore aujourd'hui dans les trois communes de Béni Douala, Draâ Ben-Khedda et Maâtkas alors que celle de Tizi Ouzou ne sera installée que mercredi.
SAMIR LESLOUS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.