Benbouzid instruit la PCH de distribuer les moyens de protection au personnel médical le "plus tôt possible"    Le Président Tebboune présidera dimanche une réunion du Conseil des ministres consacrée au Plan national de relance socioéconomique    Un confinement partiel dans cinq communes à M'sila    Le chanteur Belkhir Mohand-Akli s'éteint à 69 ans    Marchandises-prix: baisse de 14,3 % à l'exportation, hausse de 1,3 % à l'importation au 1er trimestre 2020    "Nous devons la vérité aux Algériens"    Le RCD dénonce la "reconduction de schémas sortis des laboratoires de la police politique"    Sapta sommée de livrer le pont métallique Haouch-Messaoudi avant septembre prochain    Kaïs Saïed met en garde contre un danger interne    La BAD octroie une aide d'urgence pour la Libye    Forte convergence sur le dossier libyen entre Alger et Rome    La reprise à nouveau renvoyée    Khacef veut continuer à Bordeaux    Les athlètes «qualifiés et qualifiables» autorisés à reprendre les entraînements    Les 4 samedis    Goudjil et Chenine s'impliquent lourdement    Hakim Belahcel prend le pouvoir    34 personnes qui fêtaient un anniversaire, arrêtées    2 morts et un blessé grave suite à une électrocution    Des villageois de Haïzer interpellent le wali    Le marché pétrolier retombe dans le doute    Mohamed Yahiaoui installé à la tête de la commission    Le blues des colonies et l'implacable holocauste des origines    Boussouf prêté à Courtrai puis à Eindhoven    L'exemple français    Le barreau s'engage à défendre les droits de la victime    Les journalistes seront expulsés des chambres de Sidi Fredj    Nouvelle lune de miel entre Alger et Paris    "Tout geste unilatéral serait diplomatiquement malheureux"    Alger insiste sur la fin des ingérences en Libye    La France risque de perdre le marché algérien    8 décès et 434 nouveaux cas en 24 heures    Le P-DG et 3 responsables de l'EPMC sous mandat de dépôt    Le port de Skikda et les instructions d'Amar Ghoul    "Nous avons 25 milliards en instance d'encaissement"    Khaled rêve d'un Maghreb uni    Numidia TV dans la tourmente    L'ONEC dénonce les déclarations de Marine Le Pen contre l'Algérie    Suite à une panne dans le réseau: Des coupures du courant électrique dans plusieurs quartiers à Sidi Chami    Le général-major Omar Tlemsani, nouveau commandant de la 4e Région militaire    Sétif: Décès d'une infirmière du Covid-19    Entre la liberté de réfléchir et l'interdiction de penser    Institut Cervantès d'Oran: Le cycle « Hispanistadesdecasa » à partir de demain    Les précisions de Ferhat Ait Ali    Les Algériens non concernés    Impact du Covid-19: la presse sportive algérienne touchée de plein fouet    Libye: reprise de la production et des exportations de pétrole après des mois de blocage    Premier League: L'Algérien Mahrez 2e meilleur passeur africain    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sur fond de contestation à Iferhounène et à Azazga
Installation des APC à Tizi Ouzou
Publié dans Liberté le 06 - 12 - 2005

Poursuivant l'opération d'installation des assemblées communales issues du scrutin du 24 novembre dernier, le premier magistrat de la wilaya de Tizi Ouzou, Hocine Ouaddah, s'est rendu, hier, dans les cinq communes de Larbaâ Nath Irathen, Aïn El-Hammam, Iferhounène, Bouzeguène et Azazga où il a présidé les cérémonies consacrant l'installation officielle de ceux qui présideront, désormais, aux destinées de ces cinq communes chefs-lieux de daïra.
À Larbaâ Nath Irathen, où l'élection a été remportée par le RCD avec une majorité relative, la cérémonie d'investiture s'est déroulée dans une ambiance plutôt sereine et conviviale. L'installation du désormais maire, Mostefaï Chabane, qui a obtenu 4 sièges sur onze, est passée comme une lettre à la poste. Lors de son allocution, le wali n'a seulement pas exhorté les élus à s'unir et à travailler de façon collégiale mais, surtout, à mettre de côté leurs couleurs politiques et placer l'intérêt de la collectivité et de la population au-dessus de tout. “D'une assemblée stable et cohérente dépend la concrétisation du programme de développement initié par l'Etat”, ajoutera-t-il avant d'expliquer que “l'Etat est prêt à mettre les moyens nécessaires pour aider les APC sans tenir compte de leurs couleurs politiques”. “Notre seul critère d'appréciation est la situation de chaque commune”, tranchera-t-il.
Prenant la parole, le maire de Larbaâ Nath Irathen n'hésitera pas à réitérer sa promesse consistant en une gestion saine et transparente de son institution et également de réaffirmer sa volonté à ne travailler que dans l'intérêt de sa municipalité et de la population sans aucune distinction. La même ambiance a marqué l'installation de l'Assemblée communale à Aïn El-Hammam où le RND est sorti vainqueur de l'élection du 24 novembre avec une majorité relative avec 4 sièges alors que le RCD et le FFS ont obtenu 3 sièges chacun. Le maire, Ouarab Amokrane a tenu d'emblée, dans son allocution, à féliciter les élus du RCD qui ont accepté de s'allier avec lui dans l'intérêt de la collectivité et de la population locale. Une démarche qui était du goût du wali qui venait à peine d'appeler à une solidarité et cohésion entre les élus.
Contrairement à ces deux localités, l'installation de l'Assemblée communale à Iferhounène, où le FLN et le FFS étaient en ballottage avec 4 sièges chacun, s'est déroulée dans un climat de tension et de contestation très remarquable. À peine l'allocution du wali terminée que Allab M'hend, tête de liste du FFS, surgira du milieu de l'assistance pour contester l'investiture de l'élu FLN favorisé par le critère d'âge qui a départagé de nombreuses APC à travers la wilaya. L'élu du FFS ne s'arrêtera pas à cette contestation mais criera aussi à “un bourrage des urnes” au profit du FLN. Furieux contre cet élu qui s'éclipse sans attendre la réponse, le wali rétorquera en jetant la lettre de recours que lui a remis ce même élu et procédera ensuite à l'installation de Aït Allioua Hachimi dans ses fonctions de maire. La même tension a régné dans la salle des délibérations de l'APC d'Azazga où les élus du RCD, qui ont obtenu 3 sièges, ont longuement contesté l'investiture de Benadji Mohand Amokrane, tête de liste FLN, alors que son parti n'a obtenu lui aussi que 3 sièges. Les élus RCD, qui s'estimaient lésés car en termes de voix obtenues leur parti dépasse largement leur adversaire le FLN, n'ont pas hésité d'exiger du wali un document stipulant que le plus âgé doit être favorisé. Une exigence à laquelle le wali répondra en expliquant “c'est une question de jurisprudence et même de tradition”.
Il précisera aussi que les 3 principaux partis, à savoir, le RCD, le FFS et le FLN, ont été favorisés par ce critère d'âge dans au moins 4 APC chacun. Avant Azazga, c'est à Bouzeguene que le wali s'est rendu pour installer officiellement dans ses fonctions, Achrar Slimane, maire indépendant qui a obtenu une majorité relative avec 5 sièges alors que le RCD et le FFS ont obtenu respectivement 3 et 2 sièges. Lors de la cérémonie d'investiture, boudée par les élus FFS, le wali a renouvelé son appel aux élus afin de travailler ensemble. Il a également réaffirmé la volonté de l'Etat à mettre les moyens nécessaires au développement des communes maintenant que de vrais partenaires, les élus, sont là. À l'occasion, le nouveau maire, n'a pas manqué, lui aussi, d'inviter les élus des partis politiques à travailler avec lui dans le même intérêt de leur région. Les cérémonies d'installation des APC se poursuivront encore aujourd'hui dans les trois communes de Béni Douala, Draâ Ben-Khedda et Maâtkas alors que celle de Tizi Ouzou ne sera installée que mercredi.
SAMIR LESLOUS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.