CS Constantine : La démission de Redjradj entérinée    483 nouveaux cas confirmés et 7 décès en Algérie    Covid-19/sétif: appel aux volontaires médecins et paramédicaux pour prêter main forte au staff médical en activité    Polsario: il est évident que l'UE ne reconnaît pas la marocanité du Sahara occidental    Boukadoum à Anadolu: Alger œuvre pour l'intégrité territoriale de la Libye    MESURES PREVENTIVES CONTRE LE COVID19 : Les walis impliqués dans les mécanismes d'application    TIZI OUZOU : Vers l'ouverture de deux nouveaux services Covid-19    TAMANRASSET : Un terroriste capturé à In M'guel    Le mandat présidentiel et le rôle de l'armée au centre de la contribution de Abdelaziz Rahabi au débat sur l'avant-projet de Constitution    Covid19-Prise en charge des patients: vers l'augmentation des capacités d'accueil des hôpitaux    Belhimer: les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    YEMEN: REQUIEM POUR UN PEUPLE    Le parlement vote une loi controversée sur les avocats en Turquie    Cap sur les mines    Encore un doublé de Benrahma    À qui profitent les blocages ?    Soutien des porteurs de projets: prochaine mise en place d'un Fonds de financement des start-up    Le FFS face au défi du rassemblement    La classe politique sort de sa léthargie    Le RCD s'en prend aux "philistins attitrés"    Raid policier avant des primaires de l'opposition    Démission du ministre de la Justice    Le Chabab défend le recrutement de Benmenni (CABBA)    Alerte aux pesticides périmés à Blad-Touahria    A la croisée des chemins, l'Otan aurait-elle «perdu le Nord» ?    Kafkaien    La nouvelle feuille de route    Deux nouveaux chefs pour la Sûreté de Aïn-Séfra et Mécheria    Un recrutement en catimini    Les nouveautés, en temps de pandémie    Hourof El Jenna, un spectacle de calligraphie arabe lumineuse    MO Béjaïa : Le club interdit de recrutement    Leur coût de production a pourtant baissé de 90% : Les énergies renouvelables, ces mal-aimées    Algérie Poste de la wilaya de Tipasa : Plus de 100 TPE installés à la mi-mai    Mouvement de contestation au Mali : Escalade à Bamako    Saison blanche au Sénégal et au Gabon    Kaci Hadjar, Moudjahid. Professeur en gynécologie-obstétrique décédé le 13 juillet 2019 : Le professeur qui rajoutait de la vie aux années    Edward Saïd, une pensée de l'exil    Zabor ou les psaumes : langage et liberté    FIFA - Coronavirus: Amendement du code de l'éthique    Victimes de plus en plus d'agressions: Les gardes forestiers réclament des armes    Covid-19: L'Aïd de toutes les incertitudes    Le SNAPO et l'association des consommateurs exigent plus: Les publicités «mensongères» des compléments alimentaires interdites    ASILE DE FOUS    Taisez-vous Marine Le Pen !    Tlemcen : Les grottes de Mghanine attirent des visiteurs en pleine crise sanitaire    Tebboune préside aujourd'hui un Conseil des ministres    TLS Contact Algérieréaménage ses RDV- visas    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Gare à la contagion
Publié dans La Nouvelle République le 02 - 11 - 2011

La crise de la dette souveraine va provoquer un effet systémique en Europe d'après les analyses faites par les spécialistes des questions économiques. Ce problème risque de toucher les autres membres de la communauté internationale, principalement les pays à faibles revenus avec l'augmentation des prix des produits agricoles.
Les différentes hausses successives, si ce n'est la volatilité déstabilisent toutes les études prévisionnelles au niveau des planificateurs qui n'arrivent plus à anticiper les degrés des hausses en raison de l'instabilité caractérisant les productions et les marchés, plus grave le revenu des pauvres est souvent consacré dans sa totalité à l'alimentation. L'Organisation de coopération et de développement des économies affirme dans son rapport que les prix des produits agricoles devraient connaître une hausse importante si la volatilité des prix se poursuit appelant les agriculteurs à mettre en place des systèmes globaux de gestion des risques à même de répondre au mieux à leurs besoins, dans une conjoncture favorable à la hausse de la demande mondiale de produits alimentaires. La volatilité croissante des marchés et les pressions de plus en plus fortes sur les ressources plaident pour une remise en question du statu quo actuel. La hausse des cours agricoles crée des revenus favorables aux agriculteurs pour optimiser leurs profits, cependant, l'OCDE tire la sonnette d'alarme sur le niveau élevé et la volatilité des prix alimentaires qui commencent à avoir des conséquences particulièrement graves sur les pauvres, qui consacrent une forte proportion de leur revenu disponible à l'alimentation». L'Organisation recommande, dans son rapport, des filets de sécurité plus efficaces qui pourraient aider à répondre aux besoins immédiats de cette catégorie de consommateurs, accompagnés de politiques propices à l'accroissement de la productivité agricole et de la résilience à long terme qui apporteront une solution sur la durée. L'OCDE estime ainsi que les pays doivent mettre l'accent sur l'amélioration de la productivité agricole, de la durabilité et de la compétitivité à long terme, et non plus sur des actions qui faussent les marchés. La volatilité devrait rester élevée et le changement climatique suscite de plus en plus d'inquiétude», prévient l'OCDE selon laquelle il faudra aux agriculteurs des systèmes globaux de gestion des risques à même de répondre au mieux à leurs besoins. L'OCDE regrette que le soutien public à l'agriculture dans les pays membres soit réduit à 18 % des recettes agricoles totales en 2010 et que les prix élevés des matières premières expliquent ce niveau sans précédent». Du fait de budgets publics plus restreints et que les exploitants vendent leurs produits à des prix très élevés, les pouvoirs publics devraient commencer à recentrer les aides consacrées au soutien des revenus agricoles sur des mesures ayant des avantages à long terme pour l'économie alimentaire mondiale» a indiqué le directeur des échanges et de l'agriculture au sein de l'OCDE.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.