La déclaration de politique générale du gouvernement n'est pas programmée : Une autre violation de la Constitution !    Les Rouge et Noir éliminés à Khartoum    FLN, acte IV(1). France, la révolution et le «complot» terroriste !    1 339 requêtes reçues en 2018    «Tôt ou tard, le tarif de l'électricité doit être revu»    L'auto-satisfecit algérien    Des formations en vue d'améliorer les systèmes agricoles locaux    Tractations autour d'un sommet    Le FLN part en favori    Trio malien pour JS Saoura-IR Tanger    Votre week-end sportif    Le Raja Casablanca dernier qualifié pour les quarts de finale    Une bonbonne de gaz explose dans un restaurant mobile    Gâteau aux raisins secs    Le Dimajazz est de retour    Tribunal correctionnel: Trois ans de prison requis contre l'ancien DG du CHU d'Oran    Déclaration de politique générale du gouvernement: Ouyahia dément tout empêchement de la présidence    Démission du SG et menaces du RCK: La FAF et la LFP retombent dans leurs travers    Division nationale amateur - Ouest: Le dauphin à l'assaut du leader    Division nationale amateur - Centre: Deux gros chocs à Aïn-Ousera et Arba    La revanche des riches    Défaitisme    Un individu sous les verrous: Chantage sur le Net    Aïn El Turck: Cinq femmes tuées par le monoxyde de carbone    10 familles d'El Djebass relogées    Bouchareb ne va pas durer longtemps    L'histoire à méditer    LE QUOTIDIEN D'ORAN A 24 ANS    La violence politique    Fusillade à proximité d'un marché de Noël à Strasbourg (France)    Mise en garde contre les dangers de la surexposition aux écrans    Saisie de 3, 877 kilogrammes de kif traité et 45 731 comprimés de psychotropes en un mois    2 morts et 3 blessés dans une collision    Coup d'envoi de la première rencontre culturelle «Voix de femmes»    Une ville au passé révolutionnaire    Réminiscences de mots à l'Espaco    Brexit : Theresa May à la peine dans son tour d'Europe pour obtenir des concessions    Commerce : Engagement de l'Algérie dans tout projet pour le développement de l'Afrique    Mondial des clubs: Vers une finale River Plate-Real Madrid    Chine et Etats-Unis … les "nouveaux rivaux"    Inter Partner Assistance Algérie fête ses dix ans en triplant son capital social : Le meilleur est à venir    Bonnes nouvelles pour les souscripteurs AADL    Espérant une amélioration des relations sino-américaines : Les Bourses européennes rebondissent    Energie photovoltaïque: Un potentiel national de près de 2,6 millions TWh/an    Répression meurtrière à la suite de manifestations de l'opposition    Un monument à Soljenitsyne inauguré à Moscou le jourde son centenaire    Kia Al-Djazaïr : remises, GPL et nouveautés au menu    Exception d'inconstitutionnalité : Le principe et sa procédure d'application    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une ville isolée à cause du réseau routier
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 08 - 2013

Qui de nous ne connaît pas cette charmante petite localité de Si Mustapha qui autrefois s'appelait Félix Faure durant la période coloniale. Elle doit son nom actuel au chahid Saoudi plus connu par son nom de combattant Si-Mustapha.
Elle est située à une dizaine de kilomètres de Bordj Ménaiel et pas trop loin des Issers, elle est le passage obligé vers la commune de Zemmouri et Zemmouri El Bahri, El Kerma (Figuer) et du chef- lieu de la wilaya de Boumerdès par la voie du littoral. C'est une localité où il fait bon vivre. Les habitants de cette ville sont très hospitaliers, accueillants et d'une extrême tolérance de prime abord et vivent une vie paisible, calme et qui espéraient voir naître un projet de développement à tous les secteurs, malheureusement, ce n'est pas le cas puisque cette commune n'a bénéficié d'aucune opération d'aménagement hormis la construction de logements sociaux . La situation est actuellement catastrophique à cause de la réalisation de la nouvelle rocade qui contourne la ville de Si-Mustapha et qui est en quelque sorte un phénomène dangereux qui prend de l' ampleur chaque jour, causant plusieurs accidents. La question qui se pose maintenant est de savoir quel est le bureau d'études qui a réalisé les plans d'aménagement ? Comment le ministre Amar Ghoul ne s'est-il pas manifesté lors de la réception de l'ouvrage ? Pourquoi a -t-on fermé définitivement l'accès de la ville pour les automobilistes en provenance d'Alger ? Le nouvel accès ne répond pas aux normes des travaux publics car l'espace étant très réduit et cause une invisibilité pour les chauffards alors de grâce Messieurs les ingénieurs, revoyez votre copie et redonnez goût à la vie aux Si-Mustaphiens ! Aussi pourquoi les élus locaux et le PAPC ne se sont-ils pas manifestés pour exiger la construction d'un pont salutaire afin de maintenir l'ancien accès de la ville. Malheureusement, ils ont failli à leurs missions et viennent de causer des désagréments aux habitants, aux visiteurs et surtout aux commerçants qui font face à un gros problème économique et commercial ? A cause de leur incompétence, la localité de Si Mustapha, qui autrefois était ouverte, vient de se cloîtrer, de s'isoler du reste des autres communes avoisinantes. Elle est devenue une localité enclavée. La ville suffoque et accuse une myriade de problèmes liés aux différentes carences en matière de développement. Elle était jadis le chef- lieu communal qui devait être une vitrine de la municipalité, actuellement elle souffre d'anarchie, insalubrité, bouchons, trottoirs squattés, quelque chose de récurrent. Mais la chose la plus frappante et qui désole, c'est le fait de voir l'avenue principale coupée en deux et où les commerces ont baissé rideau à cause de l'impraticabilité de la route qui a été coupée par nos soi-disant ingénieurs. Alors Messieurs les décideurs, il est grand temps de programmer une nouvelle étude pour la construction d'un pont qui permettra de donner vie à la population de l'ex- Felix Faure car dans la ville du chahid Saoudi, plusieurs commodités font défaut.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.