Comment se protéger les yeux en été ?    AS Rome : Mourinho vise un défenseur du Barça    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    RC Relizane: Le maintien en bonne voie    Violence dans les stades: Quand les entraineurs s'en mêlent    Malgré un flux d'estivants relativement faible: La corniche renoue avec les embouteillages et les bouchons    Mascara: Trois morts et quatre blessés dans une collision    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Le baril efface ses pertes    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Le CRB nouveau leader    Belazri retenu comme juge de ligne    Lagab et Mansouri abandonnent    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    L'unité aérienne de la protection civile dépêchée    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Rym Feroukhi sur le podium    Situation catastrophique à Sétif    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    208 migrants secourus en 48 heures    Confinement à Hanoï    La session parlementaire clôturée demain    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    RSF avoue avoir placé l'Algérie par "erreur" sur la liste des utilisateurs de Pegasus    ALGER RIPOSTE    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    Abdelhakim Meziani, l'insatiable passionné    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Fini la politique de l'autruche    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une ville isolée à cause du réseau routier
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 08 - 2013

Qui de nous ne connaît pas cette charmante petite localité de Si Mustapha qui autrefois s'appelait Félix Faure durant la période coloniale. Elle doit son nom actuel au chahid Saoudi plus connu par son nom de combattant Si-Mustapha.
Elle est située à une dizaine de kilomètres de Bordj Ménaiel et pas trop loin des Issers, elle est le passage obligé vers la commune de Zemmouri et Zemmouri El Bahri, El Kerma (Figuer) et du chef- lieu de la wilaya de Boumerdès par la voie du littoral. C'est une localité où il fait bon vivre. Les habitants de cette ville sont très hospitaliers, accueillants et d'une extrême tolérance de prime abord et vivent une vie paisible, calme et qui espéraient voir naître un projet de développement à tous les secteurs, malheureusement, ce n'est pas le cas puisque cette commune n'a bénéficié d'aucune opération d'aménagement hormis la construction de logements sociaux . La situation est actuellement catastrophique à cause de la réalisation de la nouvelle rocade qui contourne la ville de Si-Mustapha et qui est en quelque sorte un phénomène dangereux qui prend de l' ampleur chaque jour, causant plusieurs accidents. La question qui se pose maintenant est de savoir quel est le bureau d'études qui a réalisé les plans d'aménagement ? Comment le ministre Amar Ghoul ne s'est-il pas manifesté lors de la réception de l'ouvrage ? Pourquoi a -t-on fermé définitivement l'accès de la ville pour les automobilistes en provenance d'Alger ? Le nouvel accès ne répond pas aux normes des travaux publics car l'espace étant très réduit et cause une invisibilité pour les chauffards alors de grâce Messieurs les ingénieurs, revoyez votre copie et redonnez goût à la vie aux Si-Mustaphiens ! Aussi pourquoi les élus locaux et le PAPC ne se sont-ils pas manifestés pour exiger la construction d'un pont salutaire afin de maintenir l'ancien accès de la ville. Malheureusement, ils ont failli à leurs missions et viennent de causer des désagréments aux habitants, aux visiteurs et surtout aux commerçants qui font face à un gros problème économique et commercial ? A cause de leur incompétence, la localité de Si Mustapha, qui autrefois était ouverte, vient de se cloîtrer, de s'isoler du reste des autres communes avoisinantes. Elle est devenue une localité enclavée. La ville suffoque et accuse une myriade de problèmes liés aux différentes carences en matière de développement. Elle était jadis le chef- lieu communal qui devait être une vitrine de la municipalité, actuellement elle souffre d'anarchie, insalubrité, bouchons, trottoirs squattés, quelque chose de récurrent. Mais la chose la plus frappante et qui désole, c'est le fait de voir l'avenue principale coupée en deux et où les commerces ont baissé rideau à cause de l'impraticabilité de la route qui a été coupée par nos soi-disant ingénieurs. Alors Messieurs les décideurs, il est grand temps de programmer une nouvelle étude pour la construction d'un pont qui permettra de donner vie à la population de l'ex- Felix Faure car dans la ville du chahid Saoudi, plusieurs commodités font défaut.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.