TRIBUNAL MILITAIRE : L'avocat du général Toufik demande le report du procès !    PRESIDENTIELLE : 39 postulants à la candidature retirent les formulaires    ELECTION PRESIDENTIELLE : Le parti de Makri garde le suspense    AIN TEMOUCHENT : 3 ‘'harraga'' interceptés à Oulhaça    BACCALAUREAT PROFESSIONNEL : Installation d'une Commission pour l'examen du dossier    MASCARA : 8 individus arrêtés pour vol de véhicule    Real Madrid: Benzema, un record de la tête en 2019    Boudjemaâ Talaï placé sous mandat de dépôt    Vent de contestation au groupe média d'Ali Haddad    Le bilan s'élève à près de 200 victimes    L'Iran plaide pour un projet régional de sécurité    L'armée envoie des renforts à proximité du plateau du Golan    Affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Suez    Les magistrats confirment et dénoncent    Résultats    Bien négocier la manche aller    Batelli critique le rendement des joueurs    Ce que risque Sofiane Bouchar    Le temps des incertitudes    Les travailleurs exigent le versement de leurs salaires    Un Plan national climat pour bientôt    Des partis et des personnalités soutiennent Kaïs Saïed    Plus de 16 500 étudiants affiliés    Lancement de la campagne à Naâma    Le policier à l'origine de l'accident mortel à Oued R'hiou écroué    Un espace pour préserver l'histoire de cette expression populaire    "Trésor humain vivant" du Sénégal    Blonde ou brune ?    Tinder lance une série interactive qui influencera les rencontres proposées à l'utilisateur    Réception de plusieurs équipements au 1er trimestre 2020    Affaire Kamel Chikhi : Report du procès au 6 octobre prochain    «La classe politique et les personnalités doivent se positionner avec le peuple»    Le procès renvoyé au 29 septembre    JS Kabylie : Enchaîner par une troisième victoire face au CRB    MO Béjaïa : Nechma remplace Bouzidi    La langue de Molière ou la langue de Shakespeare : «Is that ‘‘la question'' ?»    Aït Ferrach (Bouzeguène) : Un mémorial de chouhada en chantier    Aïn Defla : Abdelkader Chaterbache, un artisan au service de l'éducation    Pommades cancérigènes: Les précisions du SNAPO    Le spleen du professeur avant la retraite    El-Tarf: Des transporteurs bloquent l'accès d'une base de vie chinoise    Division nationale amateur - Ouest: Le SCMO, l'IRBEK et le CRT confirment    La future coalition en Israël : blanc bonnet et bonnet blanc    Le ministère s'explique    Les victimes protestent et réclament leur argent    Téhéran met une nouvelle fois en garde contre une attaque    Présidentielle en Tunisie … La logique arithmétique plaide pour Kaïs Saïed    Brexit : Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rôle des poètes dans la mobilisation du peuple
Publié dans La Nouvelle République le 31 - 01 - 2018

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni, a affirmé hier à Tiaret que les poètes populaires ont contribué à la mobilisation du peuple durant la Guerre de libération nationale.
Présidant l'ouverture d'un Colloque national sur la guerre de libération dans la poésie populaire, le ministre a signalé que ce genre littéraire a joué, en l'absence de supports médiatiques, un rôle dans la mobilisation de la population et dans la diffusion et propagation du message de la révolution. Des poètes populaires ont contribué à la mobilisation du peuple autour de sa révolution armée et à l'intensification de la lutte armée, a-t-il soutenu. Le ministre a indiqué que la poésie populaire est un moyen d'expression des sentiments du peuple, ses moments de joie et de douleur, ses réalisations et ses échecs. Il a estimé que cette poésie a été un moyen pour glorifier le pays et constitue une source non négligeable pour les chercheurs et historiens car, a indiqué le ministre, les poètes évoquent dans leurs œuvres des faits historiques, le courage des moudjahidine, les batailles et actes de bravoure ainsi que les exactions barbares menées par l'armée coloniale contre la population algérienne. Tayeb Zitouni a ajouté que la poésie populaire représente un important pan de la mémoire collective algérienne, une composante de l'identité nationale et l'expression des ambitions et aspirations du peuple. Ce legs culturel met en valeur la réaction des poètes à l'égard des différentes étapes historiques du pays, de la résistance populaire jusqu'au mouvement nationaliste et la Guerre de libération nationale, a-t-il souligné. Par ailleurs, le ministre des moudjahidine a mis l'accent sur l'importance de la valorisation du patrimoine, la promotion des instruments scientifiques, la réhabilitation et la promotion du legs culturel au service du développement national. Il a également rappelé que l'Etat œuvre à revisiter le patrimoine national sous toutes ses formes et à soutenir la culture dans toutes ses expressions dans le cadre du programme du président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Le ministre a aussi évoqué le sacrifice et l'œuvre du chahid Ali Maâchi, qui a mobilisé, par ses œuvres artistiques, les masses algériennes et chanté la révolution algérienne. Arrêté, torturé sauvagement et assassiné par l'armée coloniale, Ali Maâchi est l'exemple même de l'artiste-martyr, a-t-il indiqué. Le programme de ce colloque, organisé par le ministère des moudjahidine, comporte trois interventions académiques intitulées la poésie populaire durant la guerre de libération nationale animée par le Dr Mohammed Baghdad, directeur de l'information au Haut conseil islamique (HCI), la poésie populaire féminin et les hauts faits de la guerre de libération nationale du Dr Lotfi Abdelkrim (Université de Tlemcen) et faits de la guerre de libération nationale à travers la poésie melhoun du Dr Mohammed Zeggai (Université de Médéa). La famille du chahid Ali Maâchi et certains moudjahidine ont été honorés à cette occasion. En marge de cette rencontre, le ministre a déposé une gerbe de fleurs au pied de l'arbre où ont été exécutés le chahid Ali Maachi et ses compagnons, à la place des martyrs, au chef-lieu de wilaya. Il s'est également incliné, devant la fresque portant des noms de 2 000 chahids de la région, à la mémoire des martyrs de la révolution. Tayeb Zitouni a visité, au hall de la maison de la culture de Tiaret, une exposition d'ouvrages liés au thème du colloque ainsi que des photos de poètes, moudjahidine et martyrs de la région. Il poursuivra sa visite dans la wilaya de Tiaret en présidant des cérémonies de baptisation de structures aux noms de chouhada comme il rendra visite à un moudjahid, à son domicile à Sougueur.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.