«Nous avons déjà collecté plus de signatures qu'en 2014»    Qu'est-ce qui fait courir Djaballah ?    Les 4 samedis    Deux pavillons pour 280 exposants    Les investisseurs déçus    Forte mobilisation, tension mais sans incidents    Macky Sall face à une concurrence allégée    Un millier d'écoles fermées en raison des menaces    La sélection algérienne en stage à Souidania    Atlético, l'inaltérable bloc    Autorisation    Echec des négociations avec la tutelle    Docteur Abdellah Fenni, Doctorat h. c. en Hypnothérapie, Praticien en techniques de libération des émotions, au Soirmagazine :    Ni gym ni régime : quelques gestes pour mincir à la paresseuse !    Le fonds documentaire de Djemaâ Djoghlal et Amar Nagadi remis aux bénéficiaires    Grande affluence à l'exposition de photos de la presse mondiale de 2018    Candidat unique ? La bonne blague !    Mostaganem : Le ministre satisfait de la production agricole    Salon du tourisme à Oran : Air Algérie accorde des réductions de 55% sur ses tarifs    Culture : Nadia Belarbi, une écrivaine talentueuse    Aïn Tagouraït (Tipasa) : La mainmise des réseaux maffieux sur la wilaya    Edition Chihab : La guerre d'Algérie dans le roman français    Bouteflika demain à Genève pour un contrôle médical    Tiaret: Deux officiers tués dans le crash d'un avion militaire    Ligue des champions d'Afrique : Al-Ismaïly - CSC aujourd'hui à 17 h 00: Le Chabab confiant malgré les obstacles    Otages de fausses promesses    USM El Harrach - RC Kouba reporté à mardi    Trois médailles, dont une en or pour l'Algérie    L'Algérie éliminée par la France    La viticulture dans la wilaya d'Aïn Témouchent    5 milliards de dinars pour la viabilisation du nouveau pôle urbain d'Ighzer Azarif    Contrôle de la qualité alimentaire dans les établissements scolaires à Relizane    Préavis d'un mouvement de contestation    Un enseignant en retraite tue sa fille de 17 ans    Al-Assad affirme que la guerre n'est pas terminée et que son pays se battra jusqu'au bout    Messahel met en exergue les cinq piliers de la politique algérienne    De l'aventurisme ou l'illusion d'une «révolution»    Manifestation pacifique    Situation financière difficile mais non insurmontable, partenariat public-privé et indispensables réformes    Redonner à «Radio des Oasis» son ancien lustre    Colloque international Abdelhamid Benhadouga    Pour une valorisation des pratiques innovantes dans le processus d'enseignement    La CAF rejette le recours de la FAF    Erdogan chercherait à "recréer l'Empire ottoman"    Le Conseil constitutionnel rappelle les conditions    13 communes d'Alger seront touchées    Plus de 11.000 infractions en 2018    Tayeb Belaiz prète serment    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des dégâts enregistrés à Blida
Publié dans La Nouvelle République le 16 - 04 - 2018

Les fortes chutes de pluie qui se sont abattues depuis vendredi après-midi à travers la wilaya de Blida n'ont fait aucune victime, mais elles ont provoqué des dégats importantes tout en perturbant les différents axes routiers. Si les agriculteurs se disent satisfaits les habitants affirment qu'ils n'ont pas vu pareille persistance des pluies depuis plusieurs années.
Tous affirment aussi que ces pluies sont bénéfiques aussi bien pour les barrages et la reconstitution de la nappe que pour l'agriculture. Mais les malfaçons, le manque d'entretien des routes et des réseaux, la construction dans les lits d'oueds et bien d'autres causes ont fait que ces pluies bénéfiques ont causé d'importants dégâts à travers la wilaya de Blida et à travers d'autres wilayas encore. A Blida, dès le début des intempéries, la Protection civile de cette wilaya a mis en place une cellule de crise afin de suivre et de diriger les interventions des différentes unités à partir de la direction de wilaya. Elle a aussi mis en état d'alerte tout son potentiel humain et matériel afin d'intervenir rapidement et éviter ainsi des pertes humaines. C'est ainsi que l'ouvrage d'art réalisé en 2014 reliant les localités de Mouzaïa à Oued El Alleug au niveau de la wilaya de Blida, a cédé suite à la forte puissance del'eau. «Une fois que nous avons entendu l'effondrement de l'ouvrage, plusieurs habitants du secteur se sont rendus sur les lieux pour aviser aviser les automobilistes surtout qu'il faisait nuit», ont déclaré des habitants du village. D'ailleurs, le wali de la wilaya, Mustapha Layadhi, accompagné des autorités locales s'est rendu à Oued El Alleug et à Chifa pour s'enquérir de la situation ou des services de la gendarmerie sont sur place pour gérer la situation. Les gorges de la Chifa ont également déversé d'importantes quantités d'eau, ce qui a fait que les oueds ont perturbé la circulation qui a été fermée obligeant les automobilistes devant se rendre à Médea de passer par Aïn Defla. Les habitants affirment qu'ils n'ont pas vu pareille persistance des pluies depuis plusieurs années. Tous affirment aussi que ces pluies sont bénéfiques aussi bien pour les barrages et la reconstitution de la nappe que pour l'agriculture. Mais les malfaçons, le manque d'entretien des routes et des réseaux, la construction dans les lits d'oueds et bien d'autres causes ont fait que ces pluies bénéfiques ont causé d'importants dégâts à travers la wilaya de Blida et d'autres wilayas encore. A Blida, dès le début des intempéries, la Protection civile de cette wilaya a mis en place une cellule de crise afin de suivre et de diriger les interventions des différentes unités à partir de la direction de wilaya. Elle a aussi mis en état d'alerte tout son potentiel humain et matériel afin d'intervenir rapidement et éviter ainsi des pertes humaines. La RN1 est aussi coupée à la circulation sur son tronçon reliant Boufarik-Sidi Aïd-Tessala El Merdja ainsi que le CW14 reliant Haouch El Kahla à Ouled Slama. Le CW 111 reliant Bouinan à Chébli est aussi copé au niveau du centre Béni Chouif ainsi que l'évitement Bouarfa-cité Driouche. Outre ces routes coupées à la circulation, le pont sur la RN 4 entre Oued El Alleug et Mouzaïa a été emporté par les eaux en furie de l'oued qu'il enjambe. La Protection civile a aussi enregistré la destruction de quatre habitations précaires construites sur le lit de l'oued Sidi El Kébir alors que d'autres habitations précaires sitées sur les berges de l'oued courent le même danger. Un glissement de terrain a eu lieu à Hai Hamalite dans la commune de Blida alors qu'un arbre est tombé sur une habitation causant des fissures à ses murs. Outre cela, il a été enregistré des inondations à l'intérieur de plusieurs structures de l'éducation, de la jeunesse et des remontées de cours d'eau à Bouinan, Chebli et Meftah.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.