Le FLN part en favori    FLN, acte IV(1). France, la révolution et le «complot» terroriste !    1 339 requêtes reçues en 2018    «Tôt ou tard, le tarif de l'électricité doit être revu»    L'auto-satisfecit algérien    Des formations en vue d'améliorer les systèmes agricoles locaux    Tractations autour d'un sommet    Trio malien pour JS Saoura-IR Tanger    Votre week-end sportif    Le Raja Casablanca dernier qualifié pour les quarts de finale    Une bonbonne de gaz explose dans un restaurant mobile    Gâteau aux raisins secs    Le Dimajazz est de retour    Bouchareb ne va pas durer longtemps    Tribunal correctionnel: Trois ans de prison requis contre l'ancien DG du CHU d'Oran    Démission du SG et menaces du RCK: La FAF et la LFP retombent dans leurs travers    Division nationale amateur - Ouest: Le dauphin à l'assaut du leader    Division nationale amateur - Centre: Deux gros chocs à Aïn-Ousera et Arba    Déclaration de politique générale du gouvernement: Ouyahia dément tout empêchement de la présidence    La revanche des riches    Un individu sous les verrous: Chantage sur le Net    Aïn El Turck: Cinq femmes tuées par le monoxyde de carbone    10 familles d'El Djebass relogées    Défaitisme    L'histoire à méditer    LE QUOTIDIEN D'ORAN A 24 ANS    La violence politique    Fusillade à proximité d'un marché de Noël à Strasbourg (France)    Mise en garde contre les dangers de la surexposition aux écrans    Saisie de 3, 877 kilogrammes de kif traité et 45 731 comprimés de psychotropes en un mois    2 morts et 3 blessés dans une collision    Coup d'envoi de la première rencontre culturelle «Voix de femmes»    Une ville au passé révolutionnaire    Réminiscences de mots à l'Espaco    Répression meurtrière à la suite de manifestations de l'opposition    Brexit : Theresa May à la peine dans son tour d'Europe pour obtenir des concessions    Mondial des clubs: Vers une finale River Plate-Real Madrid    Commerce : Engagement de l'Algérie dans tout projet pour le développement de l'Afrique    Chine et Etats-Unis … les "nouveaux rivaux"    Inter Partner Assistance Algérie fête ses dix ans en triplant son capital social : Le meilleur est à venir    Bonnes nouvelles pour les souscripteurs AADL    Espérant une amélioration des relations sino-américaines : Les Bourses européennes rebondissent    Energie photovoltaïque: Un potentiel national de près de 2,6 millions TWh/an    Un monument à Soljenitsyne inauguré à Moscou le jourde son centenaire    Le manque de réussite a été fatal aux Usmistes    Kia Al-Djazaïr : remises, GPL et nouveautés au menu    Exception d'inconstitutionnalité : Le principe et sa procédure d'application    Le FLN favorisé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une délégation de la Fédération internationale des journalistes, en visite à Ramallah
Publié dans La Nouvelle République le 18 - 11 - 2018

Une délégation de la Fédération internationale des journalistes (FIJ) s'est rendue vendredi à Ramallah pour constater certains aspects de la situation palestinienne sous occupation israélienne, a rapporté l'agence de presse palestinienne, Wafa.
La délégation, qui visite pour la première fois la Palestine, pour prendre part à la réunion du Comité exécutif de la Fédération internationale en Palestine, s'est entretenue avec le maire de la municipalité de Ramallah, Moussa Hadid qui a évoqué la réalité de la ville et de la situation du peuple palestinien sous occupation, outre les politiques israéliennes à son encontre. "La présence de la presse internationale en Palestine servirait la cause palestinienne, pour diffuser la vérité sur le terrain", a déclaré le maire, appelant tous les journalistes à être "nos ambassadeurs pour que la voix palestinienne arrive au monde entier". Hadid, a également présenté à l'occasion, un bref résumé "des défis les plus importants" auxquels sont confrontées les villes palestiniennes et leur développement sous l'occupation israélienne, selon l'agence.
"En tant qu'Union, nous devons travailler avec tout le monde pour mettre fin à ces violations et donner aux journalistes la liberté de travailler en toute sécurité", a déclaré le président de la FIJ, Philippe Leruth, condamnant les violations israéliennes contre ses confrères palestiniens. "Les Palestiniens méritent de vivre dans un Etat indépendant et en paix", a-t-il poursuivi. De son côté, le secrétaire général de l'Union, Anthony Bellanger a qualifié la situation de la presse palestinienne de "catastrophique" à cause de l'occupation ayant tué, blessé et arrêté un grand nombre d'entre eux. Bellanger, estime "nécessaire" pour que tous les journalistes palestiniens aient une carte de presse internationale émise par l'Union en raison de son importance pour faciliter leur mission et leur travail. Le président du syndicat des journalistes palestiniens, Nasser Abu Bakr, cité par l'agence, a qualifié cette visite "d'historique", la considérant entant que soutien aux droits des journalistes palestiniens, et "afin de mettre en lumière la hausse considérable des violations à l'encontre des journalistes palestiniens par les forces d'occupation".
Outre le siège de la radio et de la télévision palestinienne, sis au quartier, "Om Sharayet", ayant récemment été ciblé par des bombardements de l'occupation, la délégation a visité le musée Mahmoud Darwish, a ajouté Wafa. Le programme de la délégation devra être entamé samedi par une session du Comité exécutif, qui se rendra ensuite au point de contrôle de "Kalandiya", selon l'agence Wafa, en guise de message de soutien et d'appui à la liberté de circulation des journalistes palestiniens. Dans un récent rapport, Wafa a dénoncé la série d'agressions par les forces d'occupation israéliennes et une politique "sauvage préméditée", ciblant les journalistes palestiniens afin de les dissuader lors de la couverture des événements au sein des territoires palestiniens, et également empêcher l'accès à l'information par l'opinion publique mondiale.
Mercredi dernier, l'agence de presse palestinienne, a fait état de trente et une (31) violations israéliennes constatées au mois d'octobre écoulé à l'encontre des journalistes palestiniens. Dans son rapport, Wafa, a dénoncé la série d'agressions par les forces d'occupation israéliennes, ciblant les journalistes palestiniens suivant une politique "sauvage préméditée", afin de réduire leurs activités lors de la couverture des événements au sein des territoires palestiniens, et également empêcher l'accès à l'information par l'opinion publique mondiale. Durant ce même mois, a ajouté Wafa, 29 journalistes ont été blessés par balles tirées par les soldats israéliens qui lancent également du gaz lacrymogène, outre des agressions corporelles. Dans le même contexte, deux journalistes palestiniens ont été arrêtés et leurs cartes d'identités de presse retirées.
Août dernier, dix journalistes palestiniens ont été blessés par des tirs de l'armée de l'occupation israélienne, et treize autres avaient été blessés, avait rapporté l'agence. Le Centre palestinien pour le développement et les libertés des médias (Mada) avait envoyé durant le même mois, un rapport à l'ONU demandant des explications sur les séries de violations israéliennes à l'encontre des journalistes palestiniens et le ciblage de la corporation par des balles réelles. "Les attaques israéliennes contre le personnel médical et les journalistes sont également contraires au droit international humanitaire, en particulier aux articles 15 et 79 du Protocole additionnel aux Conventions de Genève, qui stipulent que le personnel médical, journalistique et civil doit être respecté et protégé", a déclaré fin octobre écoulé, l'Observatoire euro-méditerranéen des droits de l'Homme, qui s'exprimait au sujet de la situation des palestiniens depuis le début des manifestations le 30 mars dernier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.