Ghaza : L'ONU demande à Israël de revoir ses règles d'engagement militaires    Crise syrienne : Les dernières heures de Daech ?    Selon Ali Benflis: La lettre de Bouteflika «va au-delà des limites de la provocation et du défi»    Lamamra rencontre Lavrov: Moscou appuie la feuille de route de Bouteflika    Tébessa: Les devises flambent !    Rappel à l'ordre    Bouteflika s'obstine, Gaïd Salah prêche la sagesse patriotique    «Boeing 737-Max 8» et «Boeing 737-Max 9»: Suspension des vols dans l'espace aérien algérien    Equipe nationale: Belmadi met tout le monde sur le même pied d'égalité    UNAF - Tournoi international U15: Coup d'envoi aujourd'hui au stade Ahmed-Zabana    ASM Oran: Il y a péril en la demeure    Le président de la FOREM l'affirme: Il n'y a pas de société civile en Algérie    La mobilisation ne faiblit pas: Blouses blanches et étudiants investissent la rue    Béchar: Un pilote italien meurt lors du Rallye Touareg    Des matches risquent de toucher le fond    Khazri et Sekhiri forfaits face au Swaziland et l'Algérie    Brentford fixe la clause libératoire de Benrahma    Des femmes ayant activé dans l'action humanitaire et de solidarité honorées    L'égoïsme économique, obstacle majeur devant la relance du secteur de l'exportation    Médecins et étudiants hier à Alger    Une baisse de près de 14% enregistrée en janvier 2019    Livraison de 252 camions au MDN    Prise en charge des malades atteints du cancer au CHU Nedir Mohamed de Tizi Ouzou    Neutralisation d'un réseau régional spécialisé dans le vol de véhicules    Sessions de formation pour 150 apiculteurs    Le syndrome de la déconcentration et de la déconnexion    51e fête du tapis de Ghardaïa    60e Salon international du livre de Québec    Bouchareb tente de reprendre la main    Classement ITF Juniors: L'Algérien Rihane, désormais 109e mondial    Fifagate: Deux sociétés de marketing sportif condamnées à 500.000 dollars d'amende    GAID SALAH : "Pour chaque problème existe une solution"    Brexit: Le président de la Chambre des communes bouleverse les plans de May    Guerre commerciale USA-UE: "Ce sont les Etats-Unis qui sont le vrai perdant aujourd'hui"    Mali : Le gouvernement réaffirme sa détermination à lutter contre le terrorisme    Chine : Plus fort ralentissement de la production en 17 ans    Etats-Unis : Wall Street signe l'arrêt de mort des producteurs de schiste américains    Oran: Réception l'été prochain de 15 projets d'établissements hôteliers    Les précisions du ministère e la Santé    Pétrole : L'AIE s'inquiète de la baisse de production au Venezuela    Le choix du destin de l'Algérie    Ouyahia dément    Programme "Forsa, école de la 2ème chance" : Une vingtaine de jeunes en voie d'insertion à Oran    FÊTE DE LA VICTOIRE (19 MARS 1962) : Une célébration dans un contexte politique national particulier    Concert de guitare flamenca    Guerre de libération.. 203 heures de témoignages enregistrées à Tlemcen    La longue complainte de Lakhdar Brahimi    ACTUCULT    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Algérie plaide pour une action commune et adaptée
Publié dans La Nouvelle République le 19 - 11 - 2018

Toutes les étapes du processus de la réforme institutionnelle de l'Union africaine (UA) ont vu la contribution de l'Algérie, depuis le Sommet de Kigali de 2016, dans le but de renforcer l'action africaine commune pour mieux s'adapter aux changements que connaît le continent, a déclaré hier à Alger, le ministre des Affaires étrangères, Abdelkader Messahel.
Depuis le sommet de Kigali lors duquel il a été décidé de procéder à la réforme institutionnelle de l'UA, passant par celui de Nouakchott tenu en juillet dernier, «l'Algérie a participé à la défense des principes qui font de l'UA une organisation continentale et gouvernementale», a expliqué Messahel à la presse, en marge du deuxième et dernier jour du Sommet extraordinaire de l'UA. Aussi, l'Algérie a appelé à l'impératif de tenir compte, dans le cadre de la réforme institutionnelle, des changements que connaissent l'Afrique et le monde, un point sur lequel elle insiste à chaque réunion exécutive de l'UA ou lors des Sommets tenus depuis 2016.
Le ministre des Affaires étrangères a rappelé, à cet effet, l'allocution prononcée par le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, en tant que représentant du président de la République, Abdelaziz Bouteflika à ce Sommet, dans laquelle il a réaffirmé l'attachement de l'Algérie au principe de préservation du «précieux mécanisme de l'UA, eu égard à son rôle dans un monde en perpétuelle mutation». Dans ce contexte, Messahel a estimé que l'idée de réforme institutionnelle de l'UA découlait de l'impératif d'adapter l'organisation panafricaine aux changements que connaît le continent dans plusieurs domaines, ajoutant que «des étapes importantes ont été franchies dans ce sens depuis le Sommet de Kigali». La réforme institutionnelle intervient en consolidation de la charte de l'Union et de l'action africaine commune pour l'application des décisions et idées s'inscrivant dans le cadre de l'intégration économique africaine ou de la coordination entre les pays membres pour unifier leurs positions internationales.
A cet effet, le ministre a valorisé les recommandations devant sanctionner ce Sommet, consacrées à la réforme institutionnelle de l'UA, notamment les propositions relatives à l'appui de l'action de la commission africaine au rôle important, en sus du point relatif au financement de l'organisation. A ce sujet, Messahel a estimé que la garantie de la souveraineté des décisions de l'UA était étroitement liée à l'association de tous les pays membres au financement des projets prioritaires et programmes inscrits à l'agenda 2063 de l'UA. Pour sa part, le directeur exécutif du nouveau partenariat pour le développement en Afrique (Nepad), Ibrahim Assane Mayaki a confirmé que «l'Algérie, qui a toujours porté haut le flambeau du panafricanisme, joue un rôle fondamental dans la préservation de la paix dans le continent africain».
L'Algérie, a-t-il ajouté, «joue un rôle fondamental dans la préservation de la paix dans le continent africain et a toujours porté haut le flambeau du panafricanisme depuis très longtemps», a déclaré à la presse le responsable du Nepad en marge du Sommet de l'UA qui se tient à Addis-Abeba. Le même responsable a salué les initiatives engagées par l'Algérie pour venir en aide à ses pays voisins. Le directeur exécutif du Nepad, également ancien Premier ministre du Niger, a rappelé, par la même occasion, les efforts de l'Algérie pour soutenir le Niger, notamment en prenant la décision d'effacer sa dette. Pour sa part, le commissaire de l'Union africaine pour la Paix et la sécurité (CPS), Smaïl Chergui, a salué également les efforts de l'Algérie dans le règlement des conflits dans le continent.
«Quand les forces de l'Union africaine étaient déployées pour la première fois en 2017 en Somalie, tous les contingents étaient transportés dans des avions algériens», a rappelé Chergui en marge du lancement officiel du Fonds de l'UA pour la paix. Cette contribution «remarquable et discrète de l'Algérie, déterminée à promouvoir la paix en Afrique, a laissé ses empreintes dans plusieurs régions du continent, à l'instar du Sahel», s'est-il félicité. «Nous sommes, en tant que CPS, témoins de la contribution de l'Algérie en matière de renforcement des capacités de beaucoup d'Etats africains dans plusieurs domaines», a t-il ajouté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.