Le prix Pomed décerné à Soufiane Djilali    "Nous sommes toujours aux côtés du peuple"    Les avocats des détenus mettent à exécution leurs menaces    Dossier clos    Silence radio à la Sonatrach    Une convention pour booster le commerce électronique en Algérie    Rencontre régionale sur le code des marchés publics    Suspension d'une usine de boissons gazeuses    L'illicite défigure le site Aadl à Tamanrasset    Erdogan menace de reprendre l'offensive mardi soir si l'accord n'est pas respecté    Grève générale et manifestation à Barcelone    L'UE menace Washington de représailles    14 civils tués dans des raids turcs    Les joueurs mettent fin à la grève    Zetchi : "Il y a des contraintes de calendrier, mais les motivations sont là"    Les Verts veulent réaliser l'exploit à Berkane    Delort forfait contre Reims    Medaouar répond aux Usmistes et à Messaoudène    Les fans boudent, Laoufi s'interroge    La "harga" vers les côtes italiennes s'intensifie    3 exos pour se lever du bon pied    Le lait est-il un aliment gras ?    Merguez aux haricots blancs    65 millions d'analphabètes recensés par le gouvernement    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Un sit-in de la communauté chrétienne violemment réprimé    Marie-Antoinette, cette figure de la pop culture    Concours de la chanson patriotique    Un lien entre deux peuples et deux cultures    L'Algérie représentée par le jeune Chikhi Samir    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 9ème journée    Oued Tlelat - El Braya: Plus de 190 000 sachets de « chemma » saisis    Sétif: Deux morts et un nourrisson grièvement blessé dans une collision    Projets des Jeux méditerranéens: Constat satisfaisant et confirmation de l'échéance de réception, juin 2020    Pour blanchiment d'argent et financement occulte de partis politiques: Tliba incarcéré à la prison d'El Harrach    Nouvelle sortie de Amar Saâdani: L'«Etat profond», le hirak et le Sahara Occidental    Conseil de la nation: Début des procédures de levée de l'immunité de deux sénateurs    Automobile: L'usine Renault Algérie reprendra ses activités en 2020    Pour contrer le Hirak, le pouvoir tente d'obtenir la bienveillance internationale    La révolution légale    En marge de la vente dédicace de son livre: Le styliste espagnol Adolfo Dominguez revient sur son parcours artistique    Commémoration du 80ème anniversaire de l'exil républicain: Oran rend hommage aux réfugiés espagnols    145 postulants retirent les formulaires de souscription    L'Algérie domine l'Irlande 4-0    Un déficit de 4,68 mds dollars    Rohani : Les "Israéliens et les Saoudiens ont poussé les USA à sortir de l'accord    29.000 cibles terroristes detruites par l'aviation russe dans 9.500 sorties    Grève générale le 29 octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





37 000 migrants rapatriés entre 2014 et 2018
Publié dans La Nouvelle République le 21 - 11 - 2018

Le directeur responsable du dossier de la migration au ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Hacen Kacimi, a déclaré, lundi à Alger que 37.000 migrants nigériens ont été rapatriés vers leur pays d'origine durant la période allant de décembre 2014 à novembre 2018.
En marge d'une conférence de presse au niveau du centre d'Aide sociale de Dely Brahim, le représentant du ministère de l'Intérieur a expliqué que ces opérations de rapatriement s'étaient faites avec l'accord du gouvernement du pays d'origine des personnes rapatriées. En donnant plus de détails sur les chiffres, le responsable du dossier de la migration a informé que ces rapatriés représentent 1095 femmes et enfants qui s'adonnaient à la mendicité. En effet, Kacimi a fait état du rapatriement de 37.000 migrants nigériens, entre décembre 2014 et novembre 2018, dont 1.095 femmes et enfants qui étaient exploités pour servir dans la mendicité par des réseaux criminels nigériens qui exploitaient cet argent à des fins criminels, notamment l'acquisition d'armes.
Il a affirmé, à ce titre, que ces réseaux criminels qui activaient au Niger exploitent les enfants et les femmes en Algérie pour collecter l'argent à travers la mendicité, précisant que ce phénomène a été constaté à partir des années 2013 et 2014. Kacimi a indiqué, également, que la justice s'emploie à l'éradication de ces réseaux criminels du Niger, spécialisés dans la traite humaine, dont un nombre avait été démantelé à Alger, Tizi Ouzou, Béjaïa et Oran, ajoutant que «les investigations sont en cours».
Il a souligné, par ailleurs, que ces réseaux criminels activaient notamment dans les wilayas du Sud à l'instar de la commune d'In Guezzam (Tamanrasset) où les forces de l'Armée nationale populaire (ANP) ont arrêté plusieurs de ces criminels, et la commune de Bordj Badji Mokhtar (Adrar) où des quantités d'armes de guerre ont été saisies. Plus que l'Europe, l'Algérie est sujette à l'accroissement du phénomène de la migration illégale a indiqué Kacimi, faisant état de 3.500 migrants hebdomadaires enregistrés au niveau des frontières algériennes, issus de 24 pays africains, les traitant de manière humaine, garantissant ainsi leur prise en charge sanitaire, et leur assurant hébergement et nourriture.
Il a évoqué, par ailleurs, le bateau Aquarius veillant au sauvetage des migrants au sein de la Méditerranée, rappelant le cas de l'Italie qui a refusé de recevoir plus de 600 migrants sauvés par ce navire. A ce propos, Kacimi a fait savoir que le transport, l'hébergement et la prise en charge des migrants clandestins coûtaient très chers au Trésor de l'Etat, précisant que le budget alloué, au titre de l'exercice 2019, pour le transport et à la nourriture des Nigériens entrés clandestinement dans notre pays, s'élève à 100 milliards de centime.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.