Début de la 179e réunion de la conférence de l'OPEP sous la présidence de l'Algérie    Transport urbain: adoption de mesures préventives en prévision de la reprise de l'activité    Covid-19: plus de 6,7 millions de contaminations et près de 400.000 décès dans le monde    Retour à la compétition : Medouar préconise un dépistage massif des joueurs    Le monde vient de connaître son mois de mai le plus chaud jamais enregistré    Hamel condamné à 12 ans de prison ferme    MO Béjaïa : Zahir Attia n'est pas le «bienvenu»    Rassemblements citoyens à Tazmalt et Akbou    Reprise des activités économiques et commerciales: l'ANCA salue la décision    BLIDA RESPIRE    LE HIRAK, UN NOUVEL ETHOS ET DES VICTOIRES…    Les enfants d'El Hamri avaient annoncé la couleur : le rouge et blanc    Hussein Si Ahmed, un artiste céramiste : A la fortune du potier    D'anciens manuscrits et des bâtiments historiques en péril    Violente Amérique !    Le crime de Minneapolis    Investissement: Du nouveau pour l'octroi de terres agricoles    Sidi Bel Abbès: Assemblée de l'APW sous tension    Des températures «au-dessus de la normale» prévues cet été    Chlef: La récolte céréalière en baisse    Coronavirus Covid-19 : une maladie sans visage, un visage sans maladie !    Présidents des clubs de l'Ouest: La réunion reportée à une date ultérieure    OM Arzew: L'affaire des dettes devant la justice    Espagne: La demande insolite du FC Barcelone    LA NECESSAIRE LECTURE APPROFONDIE    Le ou la COVID ?    Le Consul général de France à Alger s'exprime    Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    La mineuse de la tomate fait des ravages    Les conseils de classe convoqués ce lundi    Hommage au personnel médical de l'hôpital d'El-Amria    Ghannouchi fragilisé    L'ONU crée une mission d'appui à la transition    1 300 civils tués et plus d'un demi-million de déplacés en 8 mois    Les factures Sonelgaz salées à Jijel    Sit-in de souscripteurs devant le siège de l'AADL    "La fin du système Bouteflika" passée à la loupe    L'Algérie représentée par la poétesse Nina Lys Affane    Lancement de spectacles virtuels pour enfants    Lenarcic : L'UE toujours engagée à soutenir les réfugiés sahraouis    Le référendum sur la révision constitutionnelle en Octobre    "Heureusement que nous avons gagné le procès de Malo"    L'épreuve    L'infrangible lien…    LUTTE CONTRE LE TERRORISME : Un "dangereux" terroriste capturé à Aïn Témouchent    Libye: les pro-GNA ont pris le dernier fief de Haftar dans l'Ouest    Affaire de détournement de foncier agricole :12 ans de prison ferme à l'encontre de Hamel    Relation post-Brexit: les "progrès restent limités" dans les négociations avec l'UE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Elle sera fabriquée par une entreprise algérienne
Publié dans La Nouvelle République le 01 - 01 - 2019

,Une entreprise publique d'Alger va pouvoir fabriquer une station de traitement d'eau et sa décalcification dont un modèle est actuellement en phase d'essai, avec un taux d'intégration de 80 %, ce qui permettra de réduire les coûts d'importation de cet équipement indispensable dans la chaîne de production d'eau potable. Le ministre des Ressources en eau, Hocine Necib, l'a annoncé, dimanche, lors de sa visite dans la wilaya de Saida.
Le ministre qui inspectait dans la commune d'Aïn Lahdjar, le projet de réhabilitation du réseau d'alimentation en eau potable (AEP) des communes de Saida, Aïn Lahdjar et Ouled Khaled, d'une longueur de 140 km, a fait savoir qu'une station de ce type sera installée à Aîn Skhouna pour débarrasser l'eau du calcaire qu'elle renferme. Hocine Necib, cité par l'APS, a appelé à accélérer la cadence des travaux afin d'achever dans les délais la réhabilitation de ce réseau. Il a rappelé que le Président Bouteflika insiste toujours sur la réalisation de ces projets ayant un lien direct avec l'amélioration du cadre de vie des populations. Toujours à Aïn Lahdjar, le ministre s'est enquis des travaux de réalisation de trois forages, lancés dans le cadre du programme d'urgence 2018 destiné à renforcer l'AEP de la ville de Saida.
En plus de l'AEP destinée à la population, le secteur des Ressources en eau se préoccupe également des questions liées à l'enjeu de la sécurité alimentaire à travers l'extension des superficies des terres irriguées. Lors d'un point de presse, le ministre a souligné que son département œuvre, en collaboration, avec le ministère de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, à atteindre, à l'horizon 2022, une surface de 2 millions d'hectares (ha) de terres irriguées, dont les grands périmètres agricoles rappelant que l'Algérie dispose actuellement d'une surface de 1,350 million de ha de terres agricoles irriguées. Cet objectif est inscrit dans la démarche de diversification de l'économie nationale dans laquelle l'agriculture est appelée à occuper une place importante grâce à l'extension des terres agricoles irriguées et au développement des activités agricoles. La réutilisation des eaux usées épurées, à des fins agricoles, entre dans ce cadre.
Les projets de réalisation de 30 stations d'épuration des eaux usées à travers le pays et les 56 autres stations qui sont en cours de réalisation permettront de produire 600 millions de m3 d'eaux épurées d'ici 2021. "Cette quantité d'eau épurée sera exploitée dans le domaine des surfaces irriguées à travers le pays », a indiqué le ministre. A ce propos, en inspectant le périmètre de Dhayat Zraguet, dans la commune d'Aïn Skhouna, Hocine Necib a donné des instructions pour augmenter les surfaces agricoles irriguées de cette région qui sont actuellement de 1.500 ha et a appelé l'Office national d'irrigation et de drainage d'eau à élaborer une étude scientifique du périmètre de Dhayat Zraguet pour délimiter la surface agricole à créer, à irriguer et à exploiter dans diverses activités agricoles.
Le ministre s'est rendu à Youb où il a inspecté le projet de réalisation d'une station d'épuration d'eaux usées (STEP) et inauguré le siège de la subdivision des ressources en eau. Par ailleurs, Hocine Necib a signalé que «la capacité actuelle de stockage des 36 barrages que compte le pays est de 8,5 milliards de m3 d'eau. Les 11 stations de dessalement d'eau de mer produisent, quant à elles, 2 millions de m3. A l'horizon 2020, a-t-il ajouté, l'Algérie disposera d'une capacité de stockage de 9 milliards de m3 d'eau après la fin des travaux de 5 nouveaux barrages en cours de construction.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.