Lutte contre la criminalité : Près de 2900 suspects interpellés en mars dernier    Nouvelles d'Oran    Rabah Bouarifi élu président jusqu'à la fin du mandat olympique en cours    Le comportement «inélégant et pitoyable» de Mohamed Raouraoua    La préparation du match de Tizi Ouzou perturbée    L'avis de trois personnalités    Hausse de plus de 17 % des recettes douanières en janvier et février 2019    Grippe saisonnière: net recul des décès par rapport à l'année précédente    Prochainement sur Google traduction    25 affaires traitées par la Gendarmerie nationale lors du 1er trimestre 2019    Explosions au Sri Lanka : le bilan s'aloudrit à 207 morts et plus de 450 blessés    Afghanistan: l'EI revendique l'attaque meurtrière contre un ministère    Un rassemblement en prévision de l'arrivée d'Ouyahia    L'US Akbou-NRB Hammamet en finale…    à quoi obéit l'activisme renaissant d'Ould Abbes ?    Début du référendum constitutionnel en Egypte    UGTA : Sidi-Saïd jetterait-il l'éponge ?    18,7 milliards de centimes octroyés    Trucs et astuces    Des remèdes complémentaires pour soulager une entorse de la cheville    Les 7 000 LPL de Draâ Errich en voie de règlement    Les ministres autorisés à déléguer leur signature    Ouaret, DG des douanes, et Hiouani, gouverneur de la BA par intérim    La progression féconde    «Le prix payé pour tamazight a été exorbitant»    Aziz Chouaki, Ulysse en mode harrachi    Foyers de rougeole à Jijel : Rush sur les centres de vaccination    Chiheb torpille Ouyahia    "Trop tard, M.Bensalah..."    Algérie - Mali, le 16 juin à Abu Dhabi    Ronaldo, la mise au point d'Allegri    Rihane éliminé au deuxième tour    50 soldats syriens tués par Daesh à Deir Ezzor    Un jeu international qui disqualifie l'ONU    700 tonnes de produits transportés vers la Mauritanie et le Sénégal    En hommage aux 126 martyrs    Expo "L'Afrique à la mode"    L'IF cherche des réalisateurs de documentaires    Ligue 2: Le RCR hors course, l'ESM et l'ASMO en panique    49 imams algériens accueillis par la Grande Mosquée de Paris    Le quart de rôle de Bensalah    Grande-Bretagne : L'hypothèse du "no Brexit" plus probable que celle du Brexit dur    El-Oued : Pôle agricole en tête des wilayas du Sud productrices de primeurs    Contestation populaire : Renforcer la cohésion politique    Japon : L'inflation restera sous 2% pendant encore 3 ans, selon la BoJ    EDF: Des experts recommandent de réparer les soudures de l'EPR    "Le rôle de leader des Etats-Unis à l'Otan" n'est dû qu'"à la contrainte et au chantage"    Sharp, un prototype d'un mobile pliable présenté au Japon    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les vols de véhicules restent en première place dans les annales des crimes en Algérie
Publié dans La Nouvelle République le 10 - 02 - 2019

Ces dernières 48 heures ont été chargées dans les intenses investigations qui avaient été menées par les forces de l'ordre de la wilaya d'Annaba.
Or, les dernières informations de dernières minutes révèlent que La brigade de la Gendarmerie d'Aïn Berda a mis hors d'état de nuire cinq individus âgés entre 19 et 25 ans formant un réseau national spécialisé dans le vol de véhicules et opérant entre Annaba et Constantine. Trois personnes de la bande sont en fuite et activement recherchées, elles ont organisé plus de 15 opérations de vols de voitures dans les wilayas avoisinantes. Un véhicule utilitaire, volé dans la localité d'Aïn Sayad (Aïn Berda) et retrouvé à Constantine, serait à l'origine du démantèlement de ce réseau grâce aux investigations menées par les éléments de la Gendarmerie nationale d'Annaba et de Constantine. Cette opération a permis de récupérer trois véhicules volés. Le vol de véhicules demeure un phénomène qui commence à rendre la vie dure aux services de sécurité provoquant une réelle escalade des vols en question.
Les dernières statistiques communiquées par la Direction générale de la Sûreté nationale indiquent que 2318 véhicules ont été volés durant l'année 2015 contre 2025 voitures volées pendant 2014. Seulement un nombre de 956 véhicules ont été récupérés avec un taux de 41,21 %. 705 personnes impliquées dans les vols ont été arrêtées par la police. Selon les indications de la police, le vol de voitures occupe la première place dans les annales des crimes sur le sol algérien. une course poursuite avait été engagée en début de décembre 2012 au niveau de la cité Plaine Ouest dans la nuit par la police pour neutraliser deux suspects appartenant à un réseau de vol de véhicule. Les deux éléments notamment un chef de file et son complice originaires des villes d'Annaba et Guelma dont l'identité n'a pas été révélée étaient à bord d'une voiture volée de marque Renault Clio qui l'avaient abandonné après que les policiers avaient tiré des coups de feu dans leur direction. Les deux malfaiteurs furent arrêtés aussitôt pour être conduit à central de police.
A ce titre il est impératif de signaler que durant l'année 2012 il a été enregistré beaucoup de vols de voitures, un phénomène qui commence à rendre la vie dure aux services de sécurité provoquant une réelle escalade des vols en question. Un second vaste réseau très organisé et structuré activant à travers plusieurs régions de l'est du pays qui avait été démantelé aussi par les services de police de la PJ soit trois groupes de trafiquants de voitures composés de 13 personnes furent épinglés. un premier groupe de trois malfaiteurs furent neutralisé en premier lieu, le trio de voleurs originaires des localités de Skikda, Seroual, Chabia était capturé en possession de plusieurs plaques d'immatriculation fausses utilisées pour le trafic de véhicule, révèlent des sources policières. D'après l'enquête préliminaire, les malfaiteurs agissaient en groupe en préméditant leurs forfaits par des étapes avant de voler leurs victimes. Ils ciblaient les voitures neuves de marques Chevrolet, Renault Symbol, Atos et Accent.
Ayant des complices électriciens et mécaniciens autos, ces derniers obtenaient vite des doubles de clés des véhicules ciblés puis ils utilisaient des documents de circulation de voitures accidentées, informe-t-on. Le deuxième groupe de cet important réseau de voleurs était composé de sept membres originaires de Annaba, Ain Mlila et Batna. Ils activaient entre Barika et Batna. Le dernier gang de voleurs opérait à partir de la wilaya de Tébessa, ils étaient arrêtés à bord de trois voitures volées en Tunisie et en France notamment une 406, Ford et une BMW, indique-t-on. les enquêteurs soulignent que les voleurs passent dans la plus part des cas des cités de Sidi Achour ou de la Plaine Ouest pour transiter par la zone de Boukhadra et sortir d'El Bouni, empruntant la route vers Constantine. Une fois à bord d'un véhicule volé, les malfrats utilisent toujours un éclaireur qui leur indique le chemin libre sans barrage, celui-ci dans une voiture les précèdent de quelques kilomètres pour leur ouvrir la voie. Notons que depuis le début de l'année 2012 pas moins de 18 véhicules avaient été volés dans la wilaya de Annaba soit un rythme deux voitures volées par jour.
Seulement neuf automobiles n'ont pas été retrouvés probablement ils ont été vendus désossés dans la casse. Cette bande opérait dans plusieurs villes de l'Est à savoir Guelma, Souk Ahras, Annaba, El Taref, Oum El -Bouaghi et Batna . Les trafiquants obtenaient des noms de personnes décédées pour réaliser des faux documents, des récépissés de cartes grises. Les bandits avaient été traduits devant le procureur de la République du parquet d'Annaba qui les avait placés en détention préventive. Dans le même chapitre il est important de signaler que dans la localité de Sidi Amar, les policiers ont réussi à mettre hors d'état de nuire 09 cambrioleurs d'appartements âgés entre 18 et 41 ans suite à plusieurs plaintes des victimes, les malfaiteurs ont usé par effraction dans la vingtaine de vols commis. Trois personnes d'entre eux furent écroué par le magistrat instructeur prés du tribunal d'El Hadjar, les autres comparaîtront en citation directe.
Des voleurs de voitures condamnés à dix années de prison
Accusés pour association de malfaiteurs et trafic de véhicules, trois membres d'un réseau avaient été jugés par le tribunal criminel d'Annaba dont la chronologie des faits remonte au mois de septembre 2010. Les détenus qui étaient deux frères répondants aux initiales de CH.A et CH.T et un complice dénommé R.CH. Selon l'arrêt de renvoi de la chambre d'accusation, l'accusé CH.A plus connu sous le sobriquet de Chkombo étant un mécanicien de profession dans son propre garage situé dans la localité de Ain El Berda s'était spécialisé depuis quelques années dans le maquillage et le désossement des voitures neuves volées.
De nombreuses plaintes de victimes avaient été faites au niveau des services de la Gendarmerie nationale relevant de la commune de cette localité pour lesquelles une minutieuse enquête avait permis l'arrestation en premier lieu du garagiste notamment le principal instigateur de la bande après la découverte dans son garage deux véhicules volés l'un de marque Clio classique et l'autre une Fiat Punto et quelques moteurs de voitures dérobés aussi dont leurs carrosseries ayant été vendues en noir par des spécialistes dans le trafic de voitures. Au procès les trois malfaiteurs avaient nié en bloc toutes les accusations portées à leur encontre devant le juge du tribunal.
Le procureur de la République dans son intervention avait requis une peine de 15 d'emprisonnement pour le trio de malfrats. Au terme du verdict rendu par le jury à l'issue de l'audience ils avaient été condamnés à 10 ans de réclusion criminelle. Rappelons que le mois de novembre 2011, une autre affaire avait été traitée par la justice mettant en cause un ex-policier qui était à la tête d'une bande bien organisée impliquée dans un trafic de voitures et recel de pièces détachées volées durant l'année 2007 dans la région est du pays sous la menace d'armes blanches par une dangereuse bande de 11 malfaiteurs dirigée par un ancien policier. Telle a été l'affaire traitée ce mi- novembre 2011 par le tribunal criminel de Annaba. Les bandits agissaient en toute précaution et ciblant surtout les véhicules neufs de marques appartenant à des fraudeurs.
D'après les informations judiciaires, les nombreuses victimes étaient des proies faciles ayant peur devant la menace des couteaux utilisés par les malfrats qui notamment obéissaient aveuglement à leur chef en l'occurrence L Sofiane et son acolyte K Tayeb . Un receleur parmi les accusés était aussi impliqué qui avait nié totalement son appartenance au groupe mais qu'il a été reconnu par quelques victimes venues témoignées à la barre. Ce dernier résidait dans la wilaya de Constantine avait pour tâche de recevoir les voitures volées et achetait des pièces d'automobiles dérobées également, informe-t-on.
Ce receleur était déjà condamné par contumace à 20 de prison ferme pour ce genre d'affaire avait déclaré être hors de cause et ne connaissant aucun des accusés présents devant lui. Le procureur général dans son réquisitoire déclara que la loi n'accorde aucune circonstance atténuante pour ces bandits et réclama la peine de 15 ans d'emprisonnement à leur encontre. Après les délibérations, la cour prononça 10 années de réclusion criminelle ainsi qu'une amende de 1000 000 DA pour les détenus.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.