La passion algérienne.    Real Madrid: Llorente part à l'Atletico (officiel)    Huis clos à l'entraînement d'hier : les vraies raisons    Louisa Hanoune reste en prison    Réouverture du dossier de l'autoroute Est-Ouest    À bas l'oligarchie !    La grande embrouille !    Les solutions en dehors de la justice    Amar Ghoul rattrapé par "son" autoroute    Petits rappels à l'attention lacrymale des Bekkayate d'ici !    La Russie et la Chine opposées à l'initiative américaine    Proposition de sortie de crise    Gaïd Salah met en garde les porteurs de l'emblème de l'amazighité    Que le spectacle commence !    Des referees européens pour superviser la VAR à partir du deuxième tour    Des finales disputées    Le procès Kamel Chikhi ajourné au 3 juillet    Deux cas de triche    Un mort et trois blessés dans un accident de la route    Un étudiant palestinien poignardé par son compatriote    L'affaire Tahkout devant la Cour suprême    Les salariés dans le désarroi    Un secteur en quête de professionnalisation    sortir... ...sortir... ...sortir...    Khalida Toumi et Abdelouahab Nouri convoqués par la justice    A votre bon cœur !    La taule à gogo    Assassinat du journaliste Jamal Khashoggi : Une experte des Nations unies demande une enquête sur le prince héritier saoudien    Une bien triste leçon égyptienne    Transport aérien: Le SNTMA parle de «climat de tension et d'injustice»    L'Autre football    Groupe A : Egypte-Zimbabwe, vendredi à 21h00: Les Pharaons pour confirmer leur statut    Un préjudice pour les communes et un danger pour les automobilistes: Vol des couvercles d'égouts sur la voie express    St Germain (Aïn El Turck): Des habitants dénoncent la cruelle déchéance de l'Esplanade du 5 juillet    El Kerma: Un réseau spécialisé dans le vol des pièces détachées démantelé    L'Iran et la Russie sont-ils les vraies cibles de l'attaque des deux pétroliers en mer d'Oman?    Dr Berkani Bekkat, président de l'ordre des médecins algériens : "Nous n'avons plus le temps pour une Constituante"    Présidentielle en Mauritanie: Ould Abdel Aziz quitte le pouvoir, mais pas la politique    Cameroun Entre répression et arrestations, les pro-Kamto continuent de résister    Le Pr Belmihoub Analyse l'impact du "Hirak" sur l'économie dans un entretien à l'APS : ''C'est le temps économique qui va s'aligner sur le temps ...    Organisation nationale des moudjahidine L'ONM appelle à un dialogue national avec la participation de tous    Marches des étudiants : Appel à des négociations sans les symboles du système    BCE : Draghi évoque une baisse des taux, Trump peste contre l'euro faible    Ouargla: Lancement des travaux d'aménagement du parc industriel de Hassi-Benabdallah    Prière funéraire à la mémoire de Morsi à Istanbul    Séance plénière consacrée auvote de deux projets de loi    Coup d'envoi demain de la 32e édition    "West Side Story" de Steven Spielberg dévoile sa première photo    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le retour au système «HLM » redevient inévitable !
Publié dans La Nouvelle République le 22 - 04 - 2019

Lors de sa dernière intervention devant l'APN, l'ex-ministre de l'Habitat, de l'urbanisme et de la ville a affirmé que plus de 3.600.000 logements de différentes formules ont été réalisés durant la période allant de 1999 à mars 2018, pour un coût de 5.788 milliards de DA dont 4.615 milliards consommés.
L'ex-ministre de l'Habitat a précisé que le programme quinquennal 2015-2019 a enregistré plus de 2 millions de logements de différentes formules. Malheureusement, la crise du logement perdure, dans chaque région du pays, la demande est toujours plus forte que l'offre. Qu'est-ce qui ne tourne pas rond et que faut-il changer pour mettre fin à la crise de logement qui reste la première préoccupation des responsables et des citoyens? Ainsi, malgré la mise en place de plusieurs formules de construction et de distribution de logements que ce soit dans le cadre d'AADL ou autres, la crise est toujours là. Comment y remédier à cette situation pour pouvoir satisfaire la demande du citoyen en matière de logement. Avant de trouver une réponse à cette question, il faut reconnaître que l'Algérie est le seul pays au monde qui distribue par centaines et par milliers les logements. Pourtant, nous n'apprenons rien à personne lorsque nous disons que le logement est un investissement mais non pas une matière consommable. Dans l'ensemble des pays du monde, l'octroi du logement social est attribué à n'importe quel moment du mois ou de l'année et à titre individuel. A ce titre, la distribution par centaines ou par milliers n'existe pas dans le vocabulaire des gouvernements de ces pays. Même en Algérie, les services de l'entreprise mère à savoir les HLM faisaient du bon travail. Ce n'est pas le cas aujourd'hui ou les relations s'interrompent systématiquement après la remise des clefs aux bénéficiaires. L'absence flagrante de suivi par les services de l'OPGI a permis aux clients de faire ce qu'ils veulent du patrimoine de l'office. Exemple : sur la liste de l'OPGI, c'est la famille X qui occupe le logement. Sur le terrain, c'est la famille Y qui y habite...... Le "Hic" est que les noms des premiers bénéficiaires qui certainement ont vendu leurs appartements se trouvent sur les listes des nouvelles demandes de logements. Certains noms des premiers bénéficiaires se sont éclipsés des fichiers OPGI afin de leur facilité l'octroi d'un autre logement, que ce soit dans la même commune, la même wilaya ou dans un autre département. Si ce système de distribution sera maintenu, la crise de logement demeurera à l'infini et ce même si l'Etat multiplie par dix la construction de logements. L'octroi du logement social devrait s'effectuer à titre individuel par la commission de distribution. Les services de l'OPGI devraient reprendre le contrôle de la gestion de son patrimoine. Procéder au fusionnement des noms des bénéficiaires de logements entre les autres services à savoir : OPGI, Algérienne des eaux, la Sonelgaz et même Algérie télécom qui n'interviennent que si le client est connu sur le fichier commun détenu par l'ensemble des organismes. Nous y reviendrons.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.