CRISE POLITIQUE : Les partis de l'alternative démocratique rejettent le dialogue    EXPORTATIONS DU CIMENT : 30 millions de dollars de ciment exportés en 5 mois    Hafid Derradji qualifié de ‘'terroriste''    EGYPTE : Des dizaines de supporters algériens bloqués au Caire    AU PROFIT DES NOUVEAUX BACHELIERS : Les portes ouvertes sur l'université    GROGNE DES IMAMS : Hadjimi menace d'un vendredi blanc !    SURETE DE WILAYA DE MASCARA : Deux vendeurs de boissons arrêtés    TIARET : Belkacem Zaidouri, le chahid éclaireur    Scènes de liesse populaire à Béjaïa    «Un dialogue serein ne peut cohabiter avec des arrestations pour délit d'opinion»    Mihoubi plébiscité à la tête du RND    Grandiose !    Boisson naturelle pour lutter contre le stress    D'Arles-Avignon au Milan AC, le parcours exceptionnel de Ismaël Bennacer    ACTUCULT    Bensalah peut-il rester jusqu'à la présidentielle ?    Lourdes condamnations de deux élus pour meurtre    Vu au Cairo Stadium    Accueil triomphal pour les Verts    Un sacre… un conte de fées    En France, la fête jusqu'au bout de la nuit…    Plus du tiers des ménages ruraux en insécurité alimentaire    Al-Baghdadi Al-Mahmoudi libéré    Un pétrolier algérien dirigé vers les eaux territoriales iraniennes    Algérie, les dangereuses liaisons émiraties    Un taux de réussite de 50,41% au bac    Il a purgé sa peine : Hadj Ghermoul libéré    Explosion de joie sur fond de révolution    Formation de 400 jeunes dans les arts dramatiques    Témoignage sur un paradis perdu    Coup d'envoi des festivités    Mostaganem : Trois frères impliqués dans un trafic de drogue    Oran : Deux morts en marge de la fête après la victoire des verts    De la catastrophe écologique à la désertification    Merci, El Khadra !    Montage automobile, les vrais coupables !    Chantiers à l'arrêt, crédits bloqués, patrons en prison: L'économie nationale en panne    Le festival de la chanson oranaise revient    Maroc : Son implication dans le trafic de drogues, un danger direct pour la paix et la sécurité    Iran : Téhéran rappelle aux Etats-Unis leur situation géographique    Bourses : Les actions européennes reculent dans un climat tendu    Solaire : Saint-Etienne (France) passe au vert    Invité à la Radio : Karim Younes contre ceux qui rejettent toutes les initiatives et ceux qui veulent d'un dialogue sans les mesures d'apaisement    Chine : Huawei lève le voile sur son propre système d'exploitation    Et le peuple algérien créa le «Hirak» !    Côte d'Ivoire : Polémique sur l'usage des réseaux sociaux par les stars du coupé décalé    L'Asus Rog Phone 2 aura droit à un Snapdragon 855 Plus    Apple va probablement abandonner ses claviers papillon    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mouad Bouchareb lâché par ceux-là même qui l'ont plébiscité
Publié dans La Nouvelle République le 13 - 05 - 2019

Les députés du Front de libération nationale mais aussi une bonne partie des indépendants sont revenus hier à la charge pour demander, une nouvelle fois, le départ de Mouad Bouchareb de la tête de la chambre basse de l'APN, soutenant que leur démarche vise à satisfaire l'une des revendications du mouvement populaire. Ceux-là même qui l'ont plébiscité le 24 octobre dernier avec 320 voix, pour une seule abstention, en remplacement de Said Bouhadja, éjecté suite à une « opération cadenas ».
Avant-hier dimanche, la Direction du FLN a, dans un communiqué rendu public, annoncé que le ministère de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'aménagement du territoire a validé et jugé conforme à la loi organique sur les partis les résultats du vote de la session extraordinaire du parti, tenue le 30 avril dernier. Une session qui s'est, pour rappel, soldée par l'élection de Mohamed Djemai, secrétaire général du parti, actant de fait la mort de l'Instance provisoire de Moad Bouchareb et sa composante humaine. Mercredi dernier, le groupe parlementaire du FLN a boycotté la séance parlementaire dédiée à la commémoration des événements du 8 mai 1945, à l'hémicycle Zirout Youcef d'Alger pour protester contre le président de la chambre basse du Parlement à qui ils demandé le départ de la tête de l'APN. A l'ouverture de cette séance plénière dédiée, également, à la situation politique du pays, les députés de l'ex-parti unique ont conspué Moad Bouchareb et lui ont demandé de démissionner. Se disant refuser d'être en faux par rapport au mouvement populaire qui exige son départ. On ne peut se déclarer avec le mouvement populaire pacifique et en même temps accepter que Bouchareb reste à la tête de l'APN, disent-ils, non sans rappeler au passage, leur détermination à pousser à la démission de Bouchareb, qui a accédé, rappelle-t-on, à ce poste suite à un coup de force sur Said Bouhadja, le président de l'APN démis par les députés FLN, RND, MPA et TAJ en raison de son bras de fer avec Djamel Ould Abbès. Trois vice-présidents de l'APN et trois présidents des commissions permanentes, tous appartenant au FLN, avaient, le même jour, soit mercredi dernier, signé un communiqué dans lequel ils ont demandé à Moad Bouchareb de présenter sa démission. «Cette démarche s'inscrit dans le cadre des revendications du mouvement populaire, intervenant en adéquation avec les orientations de notre parti, direction et militants, afin de garantir la stabilité de l'APN et le bon déroulement de ses travaux en cette conjoncture que traverse le pays», lit-on à travers ce communiqué. A travers ce communiqué signé par les vice-présidents Mourad Helis, Abderrazak Terbeche et Mohamed Moussaoudja ainsi que les présidents des commissions des finances et du budget, de la santé, des affaires sociales, du travail et de la formation professionnelle, de l'agriculture et de la pêche et de la protection de l'environnement, il est demandé à Moad Bouchareb de répondre immédiatement aux revendications exprimées par le peuple. Pour les signataires de ce document, la position que prendra Moad Bouchareb donnera inéluctablement une image civilisée de notre institution constitutionnelle et évitera le recours à d'autres actions susceptibles de faire remonter le peuple algérien contre nous. «En l'absence d'une réponse, nous, représentants des structures de l'APN, sous la bannière du parti FLN, tenons à vous informer que nous allons boycotter toutes les activités et travaux que vous présiderez dorénavant», poursuit le communiqué. Le 24 octobre dernier, Moad Bouchareb, chef du groupe parlementaire FLN, député de Sétif, a été élu président de l'Assemblée populaire nationale (APN) en remplacement de Said Bouhadja qui a fait l'objet d'un retrait de confiance par la majorité des députés de la chambre basse du parlement. Les partis de la majorité parlementaire, le FLN en tête, avaient demandé à Sad Bouhadja de démissionner. Son refus de jeter l'éponge a poussé les députés de cette majorité à l'empêcher d'accéder à l'Assemblée avant de déclarer son poste vacant. Said Bouhadja, qui n'a pas digéré l'outrage qu'il avait subi le mois d'octobre dernier, continue de clamer qu'il est le président légitime de l'APN.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.