Recul du tirage de 80 % en prés d'une décennie    Ce que prépare le gouvernement...    Les amendements introduits    "La chloroquine a prouvé son efficacité" selon Benbouzid    Les plages algéroises interdites à la baignade    Tebboune décide de la décerner à la défunte Aïcha Barki    Activation du plan de lutte contre les feux de forêts à Alger à partir du début juin    DETRESSE EN ALIMENTATION EN EAU POTABLE A MOSTAGANEM : 7 Daïras attendent une solution urgente    Les frères Kouninef de nouveau auditionnés    ORAN : Le wali a inspecté les projets des prochains jeux méditerranéens    Mohand Oussaïd: le président de la République n'a de lien organique avec aucun parti politique agréé    TRIBUNAL DE KOLEA : Le procès de Karim Tabbou à nouveau reporté    Mustapha Hamici installé à la tête du quotidien Echaâb    DECLARATION DE DEVISES PAR LES VOYAGEURS : Les députés votent pour le maintien du montant à 5000 euros    Décès de 5 Algériens bloqués en Turquie    Les attaques fréquentes des médias publics français ciblant l'Algérie ne relèvent nullement de la liberté d'expression    Création d'un portail électronique pour l'inscription de 25.000 experts algériens à l'étranger    Vers une reprise graduelle de certaines activités commerciales et de services    119 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Lutte contre le Covid19 : la wilaya d'Oran interdit l'accès aux plages    Boukadoum: Oeuvrer sans relâche à redonner à l'Algérie la place qui lui sied    Le premier document juridique en version amazighe dédié aux droits de l'enfance, publié    Opposée à l'indépendance de l'Algérie, l'OAS adopte le terrorisme à grande échelle    "L'infatigable avocat de la cause maghrébine"    Les pays producteurs se réuniront les 9 et 10 juin    Le Syndicat des magistrats appelle à statuer sur les affaires en suspens    Les députés engagent un débat à l'APN    Deux ouvrages de Abderrezak Dourari bientôt publiés    RC Arba: Entre espoir et appréhensions    15.000 commerçants et artisans à l'arrêt depuis trois mois: L'UGCAA demande la réouverture des commerces    Le taux d'inflation à 1,8% en avril    Un lourd héritage    FAF - Réunion du BF: Ni arrêt définitif, ni saison blanche !    Un nouveau directeur à la jumenterie    La mort au temps du corona    Les violentes manifestations se poursuivent    Mahrez victime d'un cambriolage    Des députés plaident pour un retour au dialogue en Libye    L'armée égyptienne annonce avoir tué 19 terroristes présumés    225 morts lors des manifestations de novembre    Future destination de Benayada    Benzia gravement blessé à la main    Arab : "Helfaïa est toujours en poste"    Le reflet de l'intolérance sociale    Le poète assassiné    Malte : Saisit pour 1,1 milliard de dollars de fausse monnaie libyenne    Il y a trente ans, un confinement à Oran    Au-delà de «Algérie mon amour» : tant de naïveté (réelle ou feinte) ne peut qu'interpeller    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Terminer la saison en beauté, est-ce possible ?
Publié dans La Nouvelle République le 25 - 05 - 2019

L'information qui défilait vendredi en fin de soirée au bas de l'écran d'une chêne de télévision privée annonçant que le CS Constantine serait privé de quelques joueurs à l'occasion de la rencontre au sommet qui l'opposera à l'USM Alger aujourd'hui à 22h 30 au stade Hamlaoui de Constantine, fait exploser toutes sortes de rumeurs.
Les supporters de la JS Kabylie attirent l'attention de la Ligue de football professionnel sur ces doutes dont un de ses rôles et de s'assurer de l'équité sportive, et en particulier en cette fin de saison. «Si cette info venait à s'avérer juste, nous aurons été témoin d'une fin de saison totalement fausse et salie par des hommes qui n'auraient jamais contribuer à sauver ce football des griffes des vautours qui menacent d'achever les derniers espoirs de cette discipline», nous dira un fervent supporter de la JSK. Comment expliquer que des rencontres sportives peuvent être arrangées à l'avance ? Pour les anciens présidents de clubs, il n'y a pas de quoi être surpris, c'est le jeu classique des chaises musicales. Dans une interview accordée au journal Le Buteur, datée du 24 mai 2019, le capitaine du Chabab de Constantine Sid Ali El Amri se dit indisponible pour la rencontre du dimanche, et ce, pour être victime d'une rupture des ligaments «je dirai qu'il m'est impossible de prendre part à cette rencontre. Ma blessure est quelque peu complexe et cela nécessite un repos. En tous les cas, je dirai que j'ai confiance en mes partenaires et je sais qu'ils feront de leur mieux pour s'imposer face à l'USMA pour le compte de la dernière journée de championnat». Interrogé sur les rumeurs qui surplombent la vielle de cette importante rencontre, Sid Ali dira «je peux garantir que le CSC respectera l'éthique et si nous avons une seule occasion de pouvoir battre l'USMA, on le fera sans la moindre hésitation...», avant de rassurer ses supporters «le CSC ne mange pas de ce pain... Ce qui va nous motiver face à l'USMA, est le fait de vouloir terminer la saison par une victoire. C'est tout ce qui compte à nos yeux» et de conclure par cet appel «J'espère que nos supporters seront aussi présents en force ce dimanche pour nous soutenir face à l'USMA. J'espère qu'on terminera la saison par une victoire... Le CSC ne marche donc jamais dans la combine». Voilà, ça calme un peu les esprits et fait échec à la rumeur. Pour les dirigeants de la JSK, eux restent confiants, et ce sera le terrain qui renseignera tous sportifs qui veulent que le climat change dans ce monde sportif qui fait l'objet de dénonciations à tous les coups. En clair, il serait plus simple et moins contraignant pour tous de dénoncer les éventuels le truquage du sport là ou il est imprimé. Si le football est toujours mis en avant par les spécialistes, c'est bien parce qu'il s'agit du sport le plus populaire. Que cela soit dans les plus grands championnats du monde comme en France, en Italie, en Espagne, ou pour des matchs moins médiatisés. Pour illustrer un fait regrettable, le journal L'Equipe rappelait dans son édition du 7 février 2019 l'assassinat du journaliste d'investigation ghanéen qui avait joué un rôle clé, piégeait des dizaines d'arbitres ghanéens et du continent ainsi que plusieurs dirigeants de la Fédération ghanéenne, dont son président, en leur proposant des pots-de-vin. Après le scandale, plus de 50 arbitres africains ont été suspendus par la Confédération africaine (CAF). Le journal L'Equipe rapportait également que «six personnes ont été arrêtées en connexion avec l'enquête sur l'assassinat du journaliste tué par balles en janvier après avoir révélé de graves scandales de corruption dans le monde du football africain, a annoncé la police locale». Chez nous, la cavale des matchs truqués ne serait pas aussi alarmante que celle que signalent les médias étrangers. Ne faudrait-il pas déclencher la machine judiciaire dés qu'un doute venait à s'installer dans le coin d'une rencontre de football ? «Enfin, espérant que les équipes sauront fournir, en cette fin de saison, une excellente prestation à même d'enterrer toutes ces rumeurs ou magouilles qui ne cessent de miner l'avancée du football national», nous dira Miloud Iboud.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.