La passion algérienne.    Real Madrid: Llorente part à l'Atletico (officiel)    Huis clos à l'entraînement d'hier : les vraies raisons    Louisa Hanoune reste en prison    Réouverture du dossier de l'autoroute Est-Ouest    À bas l'oligarchie !    La grande embrouille !    Les solutions en dehors de la justice    Amar Ghoul rattrapé par "son" autoroute    Petits rappels à l'attention lacrymale des Bekkayate d'ici !    La Russie et la Chine opposées à l'initiative américaine    Proposition de sortie de crise    Gaïd Salah met en garde les porteurs de l'emblème de l'amazighité    Que le spectacle commence !    Des referees européens pour superviser la VAR à partir du deuxième tour    Des finales disputées    Le procès Kamel Chikhi ajourné au 3 juillet    Deux cas de triche    Un mort et trois blessés dans un accident de la route    Un étudiant palestinien poignardé par son compatriote    L'affaire Tahkout devant la Cour suprême    Les salariés dans le désarroi    Un secteur en quête de professionnalisation    sortir... ...sortir... ...sortir...    Khalida Toumi et Abdelouahab Nouri convoqués par la justice    A votre bon cœur !    La taule à gogo    Assassinat du journaliste Jamal Khashoggi : Une experte des Nations unies demande une enquête sur le prince héritier saoudien    Une bien triste leçon égyptienne    Transport aérien: Le SNTMA parle de «climat de tension et d'injustice»    L'Autre football    Groupe A : Egypte-Zimbabwe, vendredi à 21h00: Les Pharaons pour confirmer leur statut    Un préjudice pour les communes et un danger pour les automobilistes: Vol des couvercles d'égouts sur la voie express    St Germain (Aïn El Turck): Des habitants dénoncent la cruelle déchéance de l'Esplanade du 5 juillet    El Kerma: Un réseau spécialisé dans le vol des pièces détachées démantelé    L'Iran et la Russie sont-ils les vraies cibles de l'attaque des deux pétroliers en mer d'Oman?    Dr Berkani Bekkat, président de l'ordre des médecins algériens : "Nous n'avons plus le temps pour une Constituante"    Présidentielle en Mauritanie: Ould Abdel Aziz quitte le pouvoir, mais pas la politique    Cameroun Entre répression et arrestations, les pro-Kamto continuent de résister    Le Pr Belmihoub Analyse l'impact du "Hirak" sur l'économie dans un entretien à l'APS : ''C'est le temps économique qui va s'aligner sur le temps ...    Organisation nationale des moudjahidine L'ONM appelle à un dialogue national avec la participation de tous    Marches des étudiants : Appel à des négociations sans les symboles du système    BCE : Draghi évoque une baisse des taux, Trump peste contre l'euro faible    Ouargla: Lancement des travaux d'aménagement du parc industriel de Hassi-Benabdallah    Prière funéraire à la mémoire de Morsi à Istanbul    Séance plénière consacrée auvote de deux projets de loi    Coup d'envoi demain de la 32e édition    "West Side Story" de Steven Spielberg dévoile sa première photo    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Terminer la saison en beauté, est-ce possible ?
Publié dans La Nouvelle République le 25 - 05 - 2019

L'information qui défilait vendredi en fin de soirée au bas de l'écran d'une chêne de télévision privée annonçant que le CS Constantine serait privé de quelques joueurs à l'occasion de la rencontre au sommet qui l'opposera à l'USM Alger aujourd'hui à 22h 30 au stade Hamlaoui de Constantine, fait exploser toutes sortes de rumeurs.
Les supporters de la JS Kabylie attirent l'attention de la Ligue de football professionnel sur ces doutes dont un de ses rôles et de s'assurer de l'équité sportive, et en particulier en cette fin de saison. «Si cette info venait à s'avérer juste, nous aurons été témoin d'une fin de saison totalement fausse et salie par des hommes qui n'auraient jamais contribuer à sauver ce football des griffes des vautours qui menacent d'achever les derniers espoirs de cette discipline», nous dira un fervent supporter de la JSK. Comment expliquer que des rencontres sportives peuvent être arrangées à l'avance ? Pour les anciens présidents de clubs, il n'y a pas de quoi être surpris, c'est le jeu classique des chaises musicales. Dans une interview accordée au journal Le Buteur, datée du 24 mai 2019, le capitaine du Chabab de Constantine Sid Ali El Amri se dit indisponible pour la rencontre du dimanche, et ce, pour être victime d'une rupture des ligaments «je dirai qu'il m'est impossible de prendre part à cette rencontre. Ma blessure est quelque peu complexe et cela nécessite un repos. En tous les cas, je dirai que j'ai confiance en mes partenaires et je sais qu'ils feront de leur mieux pour s'imposer face à l'USMA pour le compte de la dernière journée de championnat». Interrogé sur les rumeurs qui surplombent la vielle de cette importante rencontre, Sid Ali dira «je peux garantir que le CSC respectera l'éthique et si nous avons une seule occasion de pouvoir battre l'USMA, on le fera sans la moindre hésitation...», avant de rassurer ses supporters «le CSC ne mange pas de ce pain... Ce qui va nous motiver face à l'USMA, est le fait de vouloir terminer la saison par une victoire. C'est tout ce qui compte à nos yeux» et de conclure par cet appel «J'espère que nos supporters seront aussi présents en force ce dimanche pour nous soutenir face à l'USMA. J'espère qu'on terminera la saison par une victoire... Le CSC ne marche donc jamais dans la combine». Voilà, ça calme un peu les esprits et fait échec à la rumeur. Pour les dirigeants de la JSK, eux restent confiants, et ce sera le terrain qui renseignera tous sportifs qui veulent que le climat change dans ce monde sportif qui fait l'objet de dénonciations à tous les coups. En clair, il serait plus simple et moins contraignant pour tous de dénoncer les éventuels le truquage du sport là ou il est imprimé. Si le football est toujours mis en avant par les spécialistes, c'est bien parce qu'il s'agit du sport le plus populaire. Que cela soit dans les plus grands championnats du monde comme en France, en Italie, en Espagne, ou pour des matchs moins médiatisés. Pour illustrer un fait regrettable, le journal L'Equipe rappelait dans son édition du 7 février 2019 l'assassinat du journaliste d'investigation ghanéen qui avait joué un rôle clé, piégeait des dizaines d'arbitres ghanéens et du continent ainsi que plusieurs dirigeants de la Fédération ghanéenne, dont son président, en leur proposant des pots-de-vin. Après le scandale, plus de 50 arbitres africains ont été suspendus par la Confédération africaine (CAF). Le journal L'Equipe rapportait également que «six personnes ont été arrêtées en connexion avec l'enquête sur l'assassinat du journaliste tué par balles en janvier après avoir révélé de graves scandales de corruption dans le monde du football africain, a annoncé la police locale». Chez nous, la cavale des matchs truqués ne serait pas aussi alarmante que celle que signalent les médias étrangers. Ne faudrait-il pas déclencher la machine judiciaire dés qu'un doute venait à s'installer dans le coin d'une rencontre de football ? «Enfin, espérant que les équipes sauront fournir, en cette fin de saison, une excellente prestation à même d'enterrer toutes ces rumeurs ou magouilles qui ne cessent de miner l'avancée du football national», nous dira Miloud Iboud.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.