Plus de 220.000 PME ont déclaré faillite depuis 2011    Le Polisario bombarde la zone de Guerguerat    L'Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame    Les saillies d'une réforme prévue "avant la fin de l'année"    La terre a tremblé à Batna et Tizi-Ouzou    227 nouveaux cas et 2 décès en 24h    Timides avancées et grandes désillusions    Arsenal : La réaction d'Arteta au départ d'Özil    Tournoi de l'UNAF (U17): l'Algérie valide son billet pour la CAN 2021    Arsenal : Mikel Arteta évoque le dossier Martin Odegaard    Le parquet demande la confirmation de la peine de trois ans de prison contre Kechida    La sardine et le charlatan    Un ministre au cœur de la polémique    Les propositions du mouvement El-Islah    L'AG élective fixée au 2 février    Madoui prend le relais    Toujours pas de conclusions    La situation sanitaire s'aggrave    La RASD exprime sa gratitude à la Namibie    Masque anti-âge avec de la vaseline    Régime et hypertension artérielle    139 corps découverts dans les charniers de Tarhounah    Flâneries, émerveillement et regrets !    Après 77 jours d'isolement à Florence, Michel-Ange et Raphaël enfin déconfinés    Vente d'un manuscrit unique sur la bataille d'Austerlitz annoté par Napoléon    Mohamed Baba-Nedjar transféré à l'hôpital    "Nous ne sommes pas encore au maximum"    Les joueurs de nouveau en grève    Mourad Karouf, nouvel entraîneur    Ourida Lounis. Avocate : «Nous plaidons pour la réhabilitation des victimes»    Visite d'inspection du ministre des Travaux publics : Mise en service de plusieurs infrastructures    Acquisition de la nationalité algérienne : la longue course d'obstacles    Le procès commencera la deuxième semaine de février    Les rebelles pointés du doigt par l'ONU    Les souscripteurs AADL 1 crient leur ras-le-bol    Gel des importations des viandes rouges : Quel impact sur le marché local ?    Le FFS se prononce sur le climat politique : «Les élections ne sont pas une solution à la crise actuelle»    Un an de prison ferme requis    "Nous avons gagné la guerre, nous ne sommes pas demandeurs d'excuses..."    Hosni Kitouni. Chercheur en histoire et auteur : «Ce qui nous importe, c'est le jugement que nous portons nous-mêmes sur la colonisation»    Abdelmadjid Guemguem, alias Guem, est décédé    De la philosophie comme remède à l'Institut français d'Alger    Bouira - Covid-19 : 12 transporteurs verbalisés    Quand un vol de bétail se termine par un drame    Banque mondiale: Vers une reprise partielle de l'économie algérienne    La pâleur d'une façade    Vingt-cinq doses de vaccin Covid-19    Ils ont été condamnés à des peines de 2 à 6 mois : Tadjadit et ses codétenus quittent la prison    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Terminer la saison en beauté, est-ce possible ?
Publié dans La Nouvelle République le 25 - 05 - 2019

L'information qui défilait vendredi en fin de soirée au bas de l'écran d'une chêne de télévision privée annonçant que le CS Constantine serait privé de quelques joueurs à l'occasion de la rencontre au sommet qui l'opposera à l'USM Alger aujourd'hui à 22h 30 au stade Hamlaoui de Constantine, fait exploser toutes sortes de rumeurs.
Les supporters de la JS Kabylie attirent l'attention de la Ligue de football professionnel sur ces doutes dont un de ses rôles et de s'assurer de l'équité sportive, et en particulier en cette fin de saison. «Si cette info venait à s'avérer juste, nous aurons été témoin d'une fin de saison totalement fausse et salie par des hommes qui n'auraient jamais contribuer à sauver ce football des griffes des vautours qui menacent d'achever les derniers espoirs de cette discipline», nous dira un fervent supporter de la JSK. Comment expliquer que des rencontres sportives peuvent être arrangées à l'avance ? Pour les anciens présidents de clubs, il n'y a pas de quoi être surpris, c'est le jeu classique des chaises musicales. Dans une interview accordée au journal Le Buteur, datée du 24 mai 2019, le capitaine du Chabab de Constantine Sid Ali El Amri se dit indisponible pour la rencontre du dimanche, et ce, pour être victime d'une rupture des ligaments «je dirai qu'il m'est impossible de prendre part à cette rencontre. Ma blessure est quelque peu complexe et cela nécessite un repos. En tous les cas, je dirai que j'ai confiance en mes partenaires et je sais qu'ils feront de leur mieux pour s'imposer face à l'USMA pour le compte de la dernière journée de championnat». Interrogé sur les rumeurs qui surplombent la vielle de cette importante rencontre, Sid Ali dira «je peux garantir que le CSC respectera l'éthique et si nous avons une seule occasion de pouvoir battre l'USMA, on le fera sans la moindre hésitation...», avant de rassurer ses supporters «le CSC ne mange pas de ce pain... Ce qui va nous motiver face à l'USMA, est le fait de vouloir terminer la saison par une victoire. C'est tout ce qui compte à nos yeux» et de conclure par cet appel «J'espère que nos supporters seront aussi présents en force ce dimanche pour nous soutenir face à l'USMA. J'espère qu'on terminera la saison par une victoire... Le CSC ne marche donc jamais dans la combine». Voilà, ça calme un peu les esprits et fait échec à la rumeur. Pour les dirigeants de la JSK, eux restent confiants, et ce sera le terrain qui renseignera tous sportifs qui veulent que le climat change dans ce monde sportif qui fait l'objet de dénonciations à tous les coups. En clair, il serait plus simple et moins contraignant pour tous de dénoncer les éventuels le truquage du sport là ou il est imprimé. Si le football est toujours mis en avant par les spécialistes, c'est bien parce qu'il s'agit du sport le plus populaire. Que cela soit dans les plus grands championnats du monde comme en France, en Italie, en Espagne, ou pour des matchs moins médiatisés. Pour illustrer un fait regrettable, le journal L'Equipe rappelait dans son édition du 7 février 2019 l'assassinat du journaliste d'investigation ghanéen qui avait joué un rôle clé, piégeait des dizaines d'arbitres ghanéens et du continent ainsi que plusieurs dirigeants de la Fédération ghanéenne, dont son président, en leur proposant des pots-de-vin. Après le scandale, plus de 50 arbitres africains ont été suspendus par la Confédération africaine (CAF). Le journal L'Equipe rapportait également que «six personnes ont été arrêtées en connexion avec l'enquête sur l'assassinat du journaliste tué par balles en janvier après avoir révélé de graves scandales de corruption dans le monde du football africain, a annoncé la police locale». Chez nous, la cavale des matchs truqués ne serait pas aussi alarmante que celle que signalent les médias étrangers. Ne faudrait-il pas déclencher la machine judiciaire dés qu'un doute venait à s'installer dans le coin d'une rencontre de football ? «Enfin, espérant que les équipes sauront fournir, en cette fin de saison, une excellente prestation à même d'enterrer toutes ces rumeurs ou magouilles qui ne cessent de miner l'avancée du football national», nous dira Miloud Iboud.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.