Victimes du terrorisme: la législation algérienne peut constituer une référence pour l'ONU    L'hommage de Messi à Maradona    Autodétermination : les Sahraouis en ont assez d'attendre un "mirage" promis par l'ONU    Le président de l'ARAV présente ses condoléances à la famille du moudjahid Saïd Bouhadja    Importance de coordonner les efforts pour la protection des catégories vulnérables    L'ancien ministre Abdelkader Ouali placé en détention provisoire    Arabie saoudite : Khashoggi avait reçu des menaces avant sa mort, selon un ami    Attaque contre une station saoudienne: l'Opep fermement attachée à la stabilité du marché pétrolier    Sport / préparation olympique : 34 athlètes perçoivent des subventions du MJS    Conflit au Tigré : des émissaires africains vont tenter une médiation    Séisme à Skikda : l'Etat disposé à prendre toutes les mesures pour la prise en charge des sinistrés    PORT D'ANNABA : Exportation de 41000 tonnes de clinker vers Haïti et la République Dominicaine    Sabri Boukadoum fait le ménage au MAE    KHENCHELA : Raccordement "prochain" de 450 foyers au réseau de gaz    Projet de loi sur la lutte contre l'enlèvement: des membres du Conseil de la nation saluent la teneur du texte    MASCARA : Deux arrestations et saisie d'hallucinogènes    Le but de Mahrez face au Zimbabwe non retenu pour le prix Puskas    La RASD appelle l'UA à prendre des mesures plus fermes contre le Maroc    Ligue 1: USMA-ESS, un choc pour lancer la saison    Le DGSN évoque avec l'ambassadeur suisse la coopération dans les domaines de police    LDC : Le programme de ce mercredi    Numérisation en cours    Déjà en phase de modernisation    Un scooter propre et innovant    Yacine Mebarki Condamné à un an de prison    «Nous jouerons le haut du tableau»    Des marchés couverts désertés par les commerçants et la clientèle    Covid-19 : tout sur les tests de dépistage    Vous parlez au nom de qui ?    Maïssa Bey sur les traces d'Amara Lakhous    Dans le Sud irakien, le narguilé, c'est l'affaire des ébénistes    Les banques publiques difficilement vendables    Des agriculteurs bloquent le lancement des travaux    Renvoi du verdict au 8 décembre prochain    Des mesures pour faire face à une situation d'urgence    Liberté pour Yacine Mebarki    Le sujet qui fâche    Le Mouloudia d'Alger à pied d'œuvre au Bénin    Musée Public National des Antiquités d'Alger : Acquisition de nouvelles pièces archéologiques    Tlemcen: Un projet pour sécuriser l'alimentation en eau    Bouira: Assainissement du foncier industriel : 109 lots récupérés    Arabie saoudite : un site d'Aramco touché par un missile    Maroc-Sahara Occidental: «Une reprise des hostilités préméditée»    Pénurie de Lovenox: Le ministre accuse l'automédication    LA NATURE DU CIEL ET LE POIDS DU COUFFIN    La DGSN rappellel'obligation du port du masque en voiture    Le tourisme grand perdant    Macron provoque la tempête !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Festival culturel international de musique symphonique
Publié dans La Nouvelle République le 14 - 10 - 2019

Le 11e Festival culturel international de musique symphonique (Fcims), qui accueille l'Egypte en invitée d'honneur, s'est ouvert samedi à Alger, avec un spectacle animé par, l'Orchestre symphonique de l'Opéra d'Alger dirigé par le jeune Lotfi Saïdi, les voix étoffées de la suisso-cubaine Ana Hasler et du jeune algérien Imad Eddine Eddouh, ainsi que la chorale «Ranime» sous la direction de Wieme Benamar Hammouda, devant un public nombreux.
Un programme d'une vingtaine de pièces de genres différents a été préparé pour la soirée inaugurale du festival, prévu jusqu'au 17 octobre à l'Opéra d'Alger Boualem-Bessaïh, rendu par la soixantaine de musiciens de l'Orchestre symphonique de l'Opéra d'Alger, sous la direction de Lotfi Saïdi, qui a vite donné le ton avec, entre autres pièces, «Ouverture : Cavalerie légère» de Franz Van Suppé (1819-1895), «Arlésienne -suite No2-» et «Toreador» de Georges Bizet (1838-1875) et «Danse No8» d'Antonin Leopold Dvorak (1841-1904). Prenant le relai, la mezzo-soprano suisso-cubaine, Ana Hasler, très applaudie par le public, a entonné, avec une voix suave à la tessiture large, les pièces, «Habanera» de Georges Bizet, «Con te partito +Time To Say Goodbye+» de Francesco Sartori (1957) et «Voi che sapete» de Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791), pour clore sa prestation en beauté avec, «Al khir Inou», célèbre pièce du grand chanteur algérien d'expression kabyle, Idir.
Le jeune ténor algérien Imad Eddine Eddouh a, pour sa part, interprété avec une voix présente et travaillée, «? Surdato Nnammurato» d'Enrico Cannio (1874-1949), avant de s'investir, avec Ana Hasler, dans un duo longtemps applaudi par l'assistance, et rendre «La Traviatta Brindisi» de Giuseppe Verdi (1813-1901). La quarantaine de choristes de l'Ensemble «Ranime», dirigé par Wieme Benamar Hammouda, intervenant avant la fin du spectacle, a ensuite rendu un florilège de pièces du terroir de la musique algérienne, arrangées par la cheffe de chœurs, dont «Mosaïque Gnawie», «Sidi Maamar», «Goumari, chants traditionnels».
Les voix de Amrane Lounas et Nour El Houda Ghenoumat ont été mises en valeur dans des solos mélodiques que la polyphonie vocale a brillamment repris, pour céder ensuite les pupitres à la chorale d'enfants de l'Ecole de musique «Encre et Pastel Crescendo» de Ouled Fayet qui ont entonné, «Viva Tutte le vwezzose» de Felice Giardini (1716-1796) et «Adiemus songs» de Karl Jekins (1944). D'une main de maître, le jeune Lotfi Saïdi, a fusionné les deux ensembles algériens (orchestre symphonique et chorale), pour clore la soirée en apothéose, interprétant «Lamma bada yatathanna» (pièce arabo-andalouse), «Ya man malakani abda» (patrimoine andalou) et «The Song of Spirit» de K.Jekins.
En présence des représentants des différentes missions diplomatiques accréditées à Alger des pays participants au festival, le public a savouré tous les moments du spectacle dans la délectation. Auparavant, le commissaire du 11e Fcims, Abdelkader Bouazzara, souhaitant la bienvenue aux officiels et au public, a exprimé son bonheur de voir le festival, «prendre toute la place qui lui revient dans le paysage culturel algérien». Des ensembles venant de Suisse, Tchéquie, Egypte, France, Corée du Sud, Italie, Turquie, Autriche, Suède, Japon, Russie, Allemagne, Tunisie, Syrie, Ukraine et Chine, vont se succéder six jours durant lors de ce festival, dans des répertoires variés de la musique et de l'opéra universels.
Au rythme d'une programmation de deux à trois concerts par soir, le festival a prévu en marge des spectacles, des masters-class programmés à l'Institut national supérieur de musique (Insm). Organisé sous l'égide du ministère de la Culture, en collaboration avec l'Opéra d'Alger Boualem-Bessaïh, l'Office national des droits d'auteurs et droits voisins (Onda) ainsi que l'apport des différentes ambassades des pays participants, le 11e Festival culturel international de musique symphonique se poursuit avec, au programme de la journée de dimanche, la Tchéquie, l'Egypte (invité d'honneur) et la France.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.