«Un départ en fanfare» : le dernier caprice de Donald Trump    Placé sur liste noire par les Etats-Unis, le Chinois Xiaomi répond    Institut français d'Alger Médiath'ART: La nuit porte…concept    Relance des travaux    Le lait en sachet, une denrée rare    Chronique du grand éclat de la diplomatie algérienne    La Lamborghini des bourdes !    La Juventus et l'Inter, deux visions du mercato    La Lazio se relance en corrigeant la Roma dans le derby    L'AG ordinaire de la FAC le 23 janvier à Alger    Les infusions et les jus pour soigner la douleur sciatique    Saviez-vous que ... ?    Du nouveau dans le dépôt des certificats d'arrêt de travail    Chachnaq 1er, Ouyahia et la «boîte noire»    Les super-héros Marvel de retour sur petit écran en noir et blanc    Record pour un dessin de Tintin : 3,175 millions d'euros    L'Algérie classée derrière la France et la RDC    L'Algérie, un pays avant-gardiste en Afrique    Situation politique et questions régionales au menu    Les adversaires de Mellal n'ont pas mobilisé    La Tunisie et la Libye à pied d'œuvre à Alger    Zetchi entame sa campagne    Le SNM s'en prend à la Cour suprême et au Conseil d'Etat    Les avocats plaident l'innocence    300 millions de centimes dérobés    Le schiste américain remonte la pente    Museveni réélu avec 58,6% des voix pour un 6e mandat    Jan Kubis, nouvel émissaire de l'ONU pour la Libye    La rue fait monter la pression au Soudan    Hommage à la mère et à la Kabylie    Le moudjahid Moussa Cherchali inhumé au cimetière de Sidi Yahia    LE DROIT SELECTIF DU CRIME CONTRE L'HUMANITE    Oran : Tremblement de terre de magnitude 3,5    Relizane : Des demandeurs de logement manifestent    Métro d'Alger : La décision de reprise tarde à venir    O. Médéa: L'Olympique force le respect    Hausse inédite des prix: Mise en garde contre la dégradation du pouvoir d'achat    Régularisation des détenteurs de contrats pré-emploi: 30.000 postes budgétaires pour l'Education    LOURDE CHARGE    Football - Ligue 1: Le MCA refroidit l'ESS, le WAT de mal en pis    Tribune - De Gaulle peut-il être un personnage passerelle entre la France et l'Algérie ?    230 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Arrestation de la directrice d'une résidence universitaire    Le RCD fustige le gouvernement    «C'est Bouteflika qu'il fallait juger»    Guterres propose Jan Kubis pour le poste d'envoyé spécial    Tébessa: Cinq morts et trois blessés dans l'explosion d'une bombe artisanale    Nettoyer le pays de qui et de quoi ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La situation financière des clubs relancée
Publié dans La Nouvelle République le 14 - 12 - 2019

«Il faut qu'on bénéficie de la même manne financière que les autres clubs qui ont récemment bénéficié d'une aide importante. Pourquoi eux et pas nous ? On veut avoir, nous aussi, l'aide promise par le ministère de la Jeunesse et des Sports et des autorités locales», lance Akli Adrar de Béjaïa.
La promesse est toujours accrochée à un mat ou flottent les feuilles de ce dossier qui pourrait régler cette question, et ce, avant la fin de saison. Mais des avis contradictoires recueillis, ça et là, éclairent un peu mieux le terrain de la contestation. «Ce n'est pas le moment pour certains présidents de clubs, mais pour les autres, si. Entre les deux, c'est le football qui se bat pour trouver la voie d'un autre horizon qui ressemblerait à celui des années souvenir. Mais cela est-il possible ? «Certainement pas» répondent ceux à qui nous avions posé la question. L'autre interrogation qui s'accroche et reflète une inquiétude encore plus profonde, savoir jusqu'à quand «allons-nous subir les effets d'une situation qui ne fait qu'empoisonner l'état des lieux, voire tout simplement nous faire vomir ?» Question pertinente mais son traitement n'est pas encore mis au point.
A Dely-Ibrahim, les présidents des clubs des Ligues 1 et 2 se sont retrouvé mardi à l'hôtel Olympique. Une réunion, déjà prévue lors de leur dernière sortie, a été organisée pour se faire entendre. Les présidents de clubs de Ligue 2 étaient tous là, contrairement à ceux de la Ligue 1 qui n'étaient que quatre à répondre à cette invitation, à savoir le NAHD, le CABBA, le NC Magra et l'USMBA. A ce beau monde absent, il y avait bizarrement le président de la Ligue de football professionnel, Abdelkrim Medouar. Représenté par Herrada Ares et Belguidoum, pour ce face à face qui a pris plus de temps que prévu, soit deux heures dit-on, au cours de laquelle l'essentiel de l'ordre du jour a été scanné et mis en débat, à savoir le volumineux dossier financier.
C'est durant cette réunion que les présidents ont fait part de leur inquiétude, ils veulent faire entendre raison à leur LFP pour qu'elle trouve une option à l'assainissement de ce dossier qui fume. «Nadir Bouzenad, directeur général du CABBA et ancien secrétaire général de la FAF, affirme à la fin des travaux, qu'il refuse de réclamer ses droits en dehors de la légalité, car certains présidents ont radicalisé leur position en exigeant le boycott de la compétition purement et simplement», rapporte un confrère d'un quotidien national. «Il ne faut pas sortir de la légalité, on veut réclamer nos droits dans le strict respect des règlements. On exige, par ailleurs, la tenue d'une Assemblée générale extraordinaire dans les plus brefs délais afin d'exposer notre situation et réclamer nos droits. On ne peut pas continuer à gérer comme ça, tous les clubs sont asphyxiés financièrement, il faut qu'on trouve une solution rapide à cet épineux problème qui risque de pénaliser tout le monde», dira Bouzenad.
On saura par la suite que le climat qui se voulait serein a pris une autre tournure, les présidents dénoncent le deux poids deux mesures prônés par les pouvoirs publics. «Il faut qu'on bénéficie de la même manne financière que les autres clubs qui ont récemment bénéficié d'une aide importante, pourquoi eux et pas nous, on veut avoir nous aussi l'aide promise par le MJS et les autorités locales», réclame de son côté Akli Adrar. Enfin Les deux représentants de la LFP ont pris acte des revendications des clubs.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.