Un nouveau volet dans le «dossier automobile»    La difficile mission de Belahcel    Tebboune ordonne un audit "profond" à Sonatrach    Boukadoum en visite de travail lundi en Tunisie    Le fabuleux déclin d'une incorrigible gaffeuse    Le Premier ministre entame une visite de travail dans la wilaya de Sidi Bel-Abbès    «La situation dans la wilaya n'est pas catastrophique»    Démantèlement d'un réseau de trafic d'armes    Un travailleur humanitaire tué dans l'ouest du pays    Nouvelle manifestation contre l'arrestation d'un gouverneur en Russie    Les offrandes de Mahrez    La FAF prête à payer, mais sous condition    L'échéance repoussée d'un mois à l'autre    Sonatrach revoit sa stratégie de gestion    Plaidoyer pour une implication plus significative des EPSP dans la lutte contre Covid-19    7 décès et 483 nouveaux cas en 24 heures    Hommage à Idir, symbole de toute une génération    Zoom sur la culture, la nature et la beauté du pays    Sur les traces de "Femmes ayant marqué l'histoire de l'Algérie"    Les grands chantiers de réformes pour créer un nouveau modèle de croissance    MC Oran : Les supporters du club mettent leur grain de sel    Accidents de la circulation : 107 blessés au cours des dernières 24 heures    On vous le dit    Ligue des champions d'Afrique : Le Cameroun refuse d'abriter le Final 4    Fête de l'indépendance: le Président Tebboune reçoit les vœux des présidents de plusieurs pays    La course-poursuite entre fonte des réserves et efficacité économique    Concours du meilleur design de timbre-poste: les délais de participations prolongés    Bouira: Meurtre de la jeune avocate : les 3 mis en cause écroués    Identité de papier    USM Bel-Abbès: Quatre milliards de centimes bloqués    Le nouveau chef de la sûreté de wilaya installé    Covid-19: Les walis appelés à sévir    Artiste-peintre et professeur de dessin: Vibrant hommage à El Hachemi Mohamed    Atatürk immolé à Sainte-Sophie    «Officiellement, je ne serai plus en place à compter du 24 juillet»    Meziane buteur, Benghit exclu    Comment intégrer les médecins libéraux ?    Zeghlache donne les raisons du transfert de Boussouf    L'attestation d'affiliation téléchargeable désormais via l'espace «El Hanaa»    Un groupe français en pole position    Banalisation de la mort jusqu'à quand ?    Hommage au frère Belaïd Abdesselam    REPLIQUE AU TWEET DE MARINE LE PEN    Arnaque à la communication !    La reconversion des seconds couteaux    Les propositions de Rahabi    "Les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    Boukadoum à Anadolu: Alger œuvre pour l'intégrité territoriale de la Libye    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Tunisie et l'Egypte en éternels favoris, l'Algérie pour bousculer la hiérarchie
Publié dans La Nouvelle République le 14 - 01 - 2020

La Tunisie et l'Egypte seront, comme à l'accoutumée, les favoris en puissance pour le sacre continental, à l'occasion de la 24e Coupe d'Afrique des nations de handball 2020, prévue à Tunis, Hammamet et Nabeul du 16 au 26 janvier et qui se jouera pour la première fois en présence de 16 nations, dont l'Algérie qui tentera de bousculer la hiérarchie.
Depuis le début de l'épreuve en 1974, la Tunisie, l'Egypte et l'Algérie ont remporté l'ensemble des titres, soit 17 trophées pour les Maghrébins et 6 pour les "Pharaons". Sous la houlette du technicien espagnol Roberto Garcia Parrondo, sacré meilleur entraîneur de l'année 2019, les Egyptiens, sextuples champions d'Afrique, tenteront de reconquérir la couronne continentale, perdue en 2018 au profit des Tunisiens qui ont animé les neuf dernières finales, avec à la clé cinq victoires. Logée dans le groupe A, l'Egypte, qui reste sur une sortie très honorable au Mondial-2019 (8e place), partira largement favorite, devant la Guinée, la RD Congo et le Kenya. Les Egyptiens, dont le dernier trophée avait été remporté à domicile en 2016, seront sans aucun doute l'un des favoris du tournoi, en compagnie de la Tunisie qui aspire à préserver sa couronne décrochée au Gabon en 2018. Lors de la CAN-2018, l'Egypte s'était fait surprendre en finale par la Tunisie (26-24) qui avait remporté à l'époque le 10e trophée de son histoire. Les "Pharaons" viseront un 7e trophée pour rejoindre l'Algérie dans le palmarès de la compétition.
Le Sept national dans la peau d'un outsider
La Tunisie, considérée comme un "monstre" de la petite balle continentale avec 10 titres, abordera ce rendez-vous avec l'intention de glaner une nouvelle consécration sur ses terres et devant son public bouillant de la salle Radès, à Tunis.
Dirigée sur le banc par l'entraîneur espagnol Toni Gerona, la Tunisie, 12 au classement du Championnat du monde-2019 disputé en Allemagne et au Danemark, partira avec les faveurs des pronostics dans le groupe C, constitué aussi des équipes du Cameroun, de la Côte d'Ivoire et du Cap-Vert, dont il s'agira de la première participation. A domicile, le pays hôte sera hyper motivé pour décrocher l'unique accessit aux Jeux Olympiques JO-2020 de Tokyo.
Outre son éternel rival l'Egypte, la Tunisie devra faire face à la concurrence de l'Algérie, entraînée par le Français Alain Portes, passé notamment par la Tunisie (2009-2013), avec laquelle il avait remporté deux titres africains en 2010 et 2012.
Le Sept national, absent des Mondiaux-2017 et 2019, se trouve en pleine phase de reconstruction mais aura à coeur de réhabiliter l'image du handball algérien, ternie par une triste 6e place lors de la CAN-2018, dans ce qui avait été la plus mauvaise participation continentale dans l'histoire du pays et une "mise à l'écart" du podium lors des deux dernières éditions du tournoi. La sélection algérienne, versée dans le groupe D avec le Maroc, le Congo et la Zambie, qui va étrenner sa première participation, aura bien des atouts à faire valoir en présence notamment d'un technicien aguerri pour ce genre de rendez-vous, d'un effectif composé d'éléments d'expérience et d'une classe "biberon" avide d'exploit. L'Algérie devait également affronter le Sénégal au premier tour, avant que ce dernier ne déclare forfait.
Les autres sélections, notamment le Maroc et celles d'Afrique sub-saharienne, tenteront (tant bien que mal, il est vrai), de créer la surprise pour arriver le plus loin possible, à l'image de l'Angola, 3e en 2016 et 2018, le Gabon ou encore la RD Congo. La Tunisie organisera la CAN pour la 5e fois de son histoire après la première édition en 1974, 1981, 1994 et 2006.
La sélection tunisienne a réussi à occuper l'une des trois marches du podium durant l'ensemble des 23 éditions (10 fois championne, 7 fois vice-championne et 6 fois 3e), l'Algérie suivant de près avec 7 titres, 7 fois vice-championne et 4 fois 3e. L'Egypte complète le tiercé gagnant mais fait moins bien que ses éternelles rivales avec 6 titres, 8 fois vice-championne et 6 fois 3e.
Le champion d'Afrique 2020 se qualifiera directement aux JO-2020 de Tokyo et les six premiers prendront part au Championnat du monde 2021 en Egypte qui se jouera pour la première fois en présence de 32 nations.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.