Covid 19 : L'Algérie projette l'exportation du vaccin « CoronaVac » vers les pays africains    Corruption : Hamid Melzi condamné à 5 ans de prison ferme    Bendjemil à la tête d'un directoire    Alex Ferguson compare Ronaldo à une grande figure historique    Tlemcen : La Cacobatph prend des mesures au profit des opérateurs économiques    Khellaf directeur de cabinet de la présidence, Aggoune porte-parole    Bientôt un recensement démographique et économique    Bekkaï veut une révision des prix des billets d'avion pour le Sud    Perspectives prometteuses dans la culture du colza    Dispositif d'aide à l'insertion professionnelle pour plus de 1 000 jeunes    Libye et Mali au menu des discussions de Lamamra avec le SG de l'ONU    L'ultimatum de Mahmoud Abbas à l'Etat d'Israël    Le Premier ministre accuse la France d'un «abandon en plein vol»    Une majorité de femmes au Parlement en Islande    La gauche radicale lance sa campagne à Johannesburg    Le procès en appel ajourné pour absence de certains témoins    L'épreuve des signatures    Le Malien Yacouba Doumbia débarque à Tizi    Les Académiciens en stage à Annaba    Lancement prochain de la réalisation d'une première gazonnière en Algérie    Le sort du RAJ connu ce mercredi    La distribution du livre scolaire pose problème    Les comités de quartiers expriment leurs préoccupations    Il frappe son père à coups de couteau, l'agresseur écroué    Drame en haute mer    Un monodrame algérien sélectionné    Débat avec Saïd Boutadjine    Actuculte    Vaste campagne de nettoiement des sites touristiques à Djanet    Tournoi de Toulon : La sélection algérienne des U20 présente    Forêt de Coca: Un jeune découvert pendu à un arbre    Prises de conscience    Faute de pain, nous mangerons des gâteaux !    Législatives à suspense pour la succession de Merkel    Appel à la participation au dialogue inclusif    L'Algérie crée un dispositif d'information passagers    Les locales de toutes les interprétations    Mohamed Loukal, placé sous mandat de dépôt    La réhabilitation du palais du Bey relancée    Les « solutions » du ministère    La recette du Président    "Une priorité" pour Aïmene Benabderrahmane    Faut-il une nouvelle loi?    Belmadi en mode mondial    Mbappé - Neymar, soirée de mésententes    Au moins 50 morts dans des combats près de Marib    «Ma ville, ma vie, ma bataille...»    Le casting du futur film d'animation se dévoile enfin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«L'heure est arrivée pour identifier les dysfonctionnements et les insuffisances»
Le système LMD
Publié dans La Nouvelle République le 15 - 12 - 2020

Après deux semaines de cours en distance, les étudiants ont rejoint hier les bancs de leur faculté, dans un contexte sanitaire particulier imposé par la pandémie du nouveau Coronavirus.
De ce fait, le Directeur général des enseignements de la formation supérieure, au ministère de l'Enseignement supérieur, Boualem Saidani, a indiqué que pour l'année universitaire 2020/2021 «nous allons continuer à adopter ce système d'enseignement hybride». Intervenant hier sur les ondes de la Chaîne III de la radio nationale, celui-ci a précisé en matière du système LMD, introduit en 2014 puis généralisé à l'ensemble des universités algériennes en 2010, que «l'heure est arrivée pour faire une évaluation et identifier les dysfonctionnement, les insuffisances». Pour ce faire, M. Saidani a précisé que le ministère de l'Enseignement supérieur a élaboré un projet de décret qui va redéfinir tout les concepts du LMD, qui, selon lui, n'était pas clair dans la tête de beaucoup de personnes, y comprises celles appartenant à la communauté universitaire. Il est question également, poursuit-il, d'harmoniser les formations et les diplômes universitaires et surtout donner plus de visibilité à nos diplômes. On voudrait renforcer, dit-il, en outre, la relation université-entreprise, qui demeure très fragile, voire parfois inexistante.
C'est donc un chantier extrêmement important, estime l'intervenant, en précisant que le décret est en très bonne voie puisqu'il est déjà soumis à l'appréciation du Gouvernement. «J'espère qu'il apportera ses fruits», a-t-il ajouté au passage. Abordant la loi d'orientation, qui date de 1999, il explique qu'elle présente un certain nombre de dysfonctionnements, notamment l'absence d'un outil de gouvernance et la non-adoption des normes de qualité de formation au niveau de l'université. A cela s'ajoute, la faible interactivité entre l'Université et l'entreprise et l'absence d'une carte de formation universitaire claire.
Révisée en 2008 pour introduire le système LMD, cela n'a pas donnée de résultats positifs, dit-il, en précisant qu'on devrait, plutôt, démarrer sur une vision pragmatique et une reforme de fond, malheureusement, on a continué à faire fonctionner deux systèmes en parallèle, le LMD et le Classique. «Ce qui a donné lieu à une dilution de nos activités et un manque de visibilité par rapport à nos programmes d'enseignements», regrette-t-il. «Nos effort n'étaient pas concentrés sur une véritable réforme du système d'enseignement supérieur pour pouvoir répondre au préoccupation socio-économique de notre pays», a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.