L'ICÔNE AUX DEUX COMBATS    DES ENTREPRISES AU CHEVET DES HÔPITAUX    Alger et l'équation africaine    "Le Monde" apporte de nouveaux éléments confirmant l'implication du Maroc    La course au titre s'intensifie    Une autre journée riche en échec !    Messaoudi creuse l'écart en tête    Les médecins et les infirmiers à la retraite appelés en renfort    L'urgence de numériser le secteur de la santé    Deux femmes retrouvées calcinées dans leur domicile    Le deux poids, deux mesures de Paris    L'Afrique du Sud s'oppose à l'octroi du statut d'observateur à l'entité sioniste    Retrouvailles inédites Alassane Ouattara-Laurent Gbagbo    «La gestion de l'oxygène est archaïque»    La chanteuse franco-algérienne Lolo Zouaï interprète son nouveau single dans la série Ctrl de Vevo    Henri Vernes, père de l'aventurier Bob Morane    Requins et méduses : Il n'y a aucune raison d'en avoir peur    La rage de vivre    Abrous Outoudert revient à la tête du quotidien Liberté    On en a trop fait à propos de la méduse Physalie    Assassinat du docteur Adjrad à Tiaret : Cinq suspects arrêtés    Fermeture des plages et des lieux de détente    Ligue des champions (Dames) : L'Affak Relizane hypothèque ses chances de qualification    Après son succès dans le clasico : Lavagne croit toujours au podium    Les problématiques de nos universités et facultés de médecine sont également de l'ordre des pratiques pédagogiques    Sidi Bel-Abbès - Manque d'oxygène : le pire évité de justesse    La révolution du numérique modifiera le nouveau pouvoir mondial    Sortir l'entreprise de sa léthargie : un défi pour le gouvernement !    MOURIR LENTEMENT POUR SAUVER SA VIE    La mémoire nationale: Le contentieux archivistique franco-algérien pris en otage !    IL ETAIT UNE FOIS !    Le président d'El Bina défraye à nouveau la chronique    Le président dit : oui!    Il y a eu réaménagement des horaires    Goudjil scrute les 541 jours de Tebboune    Mikati entreprend de former un nouveau gouvernement    Grandiose mobilisation à Tizi Ouzou    Les Fidjiens conservent    Bouras et Berrichi ferment la marche    La Champions League s'éloigne    Une feuille de route pour la Tunisie    Si seulement on avait écouté le professeur    Projet de restauration d'une mosaïque romaine à Alger    Des poids lourds de la littérature sélectionnés    Nice intègre la liste du Patrimoine mondial    Wali/PAPW : le ménage artificiel    Le chef de l'état présente ses condoléances    Comportement d'une victime et d'un inculpé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«La vaccination débutera dès l'arrivée des premières doses de vaccin»
Les professeurs Ryad Mehyaoui et Lyes Rahal :
Publié dans La Nouvelle République le 24 - 01 - 2021

Bien que le contexte sanitaire créé par l'épidémie de Coronavirus soit marqué par une certaine détente, le processus de vaccination continue d'être à l'ordre du jour. Les professeurs Lyes Rahal et Ryad Mehyaoui, membres du Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie de Coronavirus, ont confirmé samedi, au forum du journal El Chaab, que dès l'arrivée des premières doses de vaccin attendues avant la fin de ce mois de janvier, le processus de vaccination contre la Covid 19 débutera.
Pour le Pr. Rahal, tous les moyens sont réunis pour mener à bien cette opération, notamment les moyens humains, les structures sanitaires et la logistique. Il a fait remarquer que «l'Algérie n'est pas en retard dans l'acquisition du vaccin, par rapport à la situation épidémiologique stable que connait le pays ces dernières semaines». Le Pr. Elias Rahal a rappelé qu'aucune date précise n'avait été fixée par les autorités pour la réception en Algérie du vaccin. Il a également confirmé que tous les médecins, spécialistes et généralistes, et les paramédicaux ont reçu une formation sur le processus de vaccination contre la Covid-19. Un montant de 15 à 20 milliards de dinars a été réservé pour l'acquisition du vaccin, et il pourrait augmenter en fonction des développements futurs. Il a indiqué que chaque citoyen qui se fera vacciner sera suivi pendant un certain temps pour voir les éventuels effets secondaires, avant de revenir après 21 jours, pour recevoir la deuxième dose. Le Pr. Elias Rahal a ajouté que les services médicaux prépareront une carte technique pour chaque citoyen qui a reçu la dose de vaccin, comportant des informations sur les symptômes ou l'état de santé, pour une utilisation future dans les vaccinations ultérieures. Le Pr. Ryad Mahyaoui a, pour sa part, rappelé, que le Comité avait étudié plusieurs offres pour l'acquisition du vaccin contre le Coronavirus, précisant que le Comité s'est appuyé sur des critères importants, tels que l'efficacité, la sécurité et la logistique pour stocker le vaccin. Il a fait observer que le vaccin russe Sputnik V, le vaccin chinois et le vaccin anglo-suédois AstraZeneca, répondaient à ces critères, en précisant que ce sont des vaccins classiques et efficaces. Le Pr. Ryad Mahyaoui a encore une fois réitéré que le choix du vaccin contre le Coronavirus Covid-19 n'était pas soumis à son prix, soulignant que le Comité s'est appuyé dans ses choix sur l'efficacité et le degré de sécurité attribués aux vaccins. Quant à la possibilité de produire en Algérie, un vaccin contre la Covid-19, elle n'est pas exclue, a-t-il dit, en précisant qu'il y a des discussions avec la partie russe à ce sujet, et les déclarations du ministère de la Santé sont claires. On sait que l'Algérie a commandé 500.000 doses du vaccin russe contre la Covid-19, Spoutnik-V, afin de commencer la vaccination. Ce vaccin russe a été enregistré le 10 janvier dernier, sur la base des mesures d'urgence prises pour enregistrer le vaccin et commencer la campagne de vaccination au cours de ce mois. Cette procédure accélérée est fondée sur un décret sur l'enregistrement qui prévoit un arrêté permettant un enregistrement abrégé dans le cadre de l'urgence sur la base de l'évaluation rigoureuse faite par les experts cliniciens sur la tolérance et l'efficacité du produit. L'enregistrement abrégé va permettre l'approvisionnement des premières doses de vaccin par l'Institut Pasteur d'Algérie (IPA).

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.