Coronavirus: 197 nouveaux cas 161 guérisons et 3 décès    Le Président Mahmoud Abbas achève sa visite en Algérie    Foot: les dettes des clubs professionnels dépassent les 1.000 milliards de centimes    LDC : Le programme des matchs de ce mardi    Légère baisse de la production d'agrumes    Les Benhamadi condamnés    12 militaires et "des dizaines de terroristes" tués    Une Association sahraouie tient l'ONU pour responsable des crimes marocains    Le SG de l'ONU condamne "fermement"    Le dossier sera traité jeudi prochain    Seules deux femmes siégeront à l'APW de Béjaïa    Le procès de Chakib Khelil aura lieu le 20 décembre    En souvenir d'Omdurman    Belmadi quatrième    Plusieurs routes bloquées dans l'est du pays    Tentatives de relance des projets d'amélioration urbaine    Des exploitations agricoles privées d'électricité    "l'industrie musicale vit sa plus mauvaise période"    Importation de véhicules neufs : Les opérateurs dans l'expectative    Grippe saisonnière : Les pharmaciens autorisés à pratiquer la vaccination    Nouvelles de Mostaganem    Une bureaucratie remplace une autre !    Khalfallah Abdelaziz. Moudjahid et auteur : «Notre histoire doit être engagée contre l'amalgame et la déformation...»    Tout dépendra encore des recours    Le RND remporte la présidence de l'APW    L'armée d'occupation israélienne assiège une ville dans le Nord de la Cisjordanie    Le détail qui échappe à Charfi    Séminaire des chefs de mission et des délégués techniques    Purée de courgettes à la menthe    Du gluten dans votre shampooing    Kaïs Yaâkoubi satisfait    Retrouvailles inédites à Doha !    A Tierra met le cap sur Annaba    Et la relance socio-économique ?    Au bled de cocagne !    Le 11 décembre à l'Institut «Cervantès» d'Oran: Conférence en ligne sur des monuments historiques d'Oran    Le renvoi révélateur?    Aziza Oussedik en paisible retraite    Les points à retenir du Conseil des ministres    L'axe incontournable de la relance    Le bras de fer continue !    L'interaction Tamazight et l'informatique    Un riche parcours et des réalisations    7e édition des Journées du cinéma amateur    10 milliards de dollars octroyés à de faux investisseurs    L'Algérie octroie 100 millions de dollars à la Palestine    Les talibans nient les accusations d'«exécutions sommaires»    Mort du combattant anti-apartheid, Ebrahim Ismail Ebrahim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des embarcations de harraga algériens interceptées
Espagne
Publié dans La Nouvelle République le 07 - 08 - 2021

Les traversées des migrants clandestins algériens vers l'Espagne se poursuivent. Durant la journée de jeudi 5 août 2021, sept embarcations de harraga algériens ont été interceptées par la Guardia civil espagnole aux Îles Baléares au sud de l'Espagne.
A bord de ces embarcations, une centaine de harraga algériens en majorité des hommes. C'est ce qu'a rapporté hier sur sa page Facebook Francisco Jose Clemente Martin, du Centre international d'identification des migrants disparus (CIPIMD) et membre de l'ONG Heroes Del Mar. Selon ce bénévole, toutes les personnes arrivées en Espagne à bord de ces embarcations sont « en bonne santé ». Francisco Jose Clemente Martin a recensé plus précisément 7 embarcations à bord desquelles se trouvaient 121 migrants clandestins algériens parmi lesquels se trouvait une seule femme. Le reste sont tous des hommes.
Entre le 1er et le 31 juillet dernier, 2217 migrants clandestins algériens sont arrivés à bord d'embarcations vers les côtes d'Almeria et les Baléares au Sud de l'Espagne, selon le CIPIMD. Selon cette source, parmi ces 2217 harraga algériens, «1417 d'entre eux ont été interceptés par la Guardia civil, ou les gardes-côtes espagnols (...), les 800 autres ont réussi à se faufiler dans le pays sans se faire arrêter». Ces migrants clandestins, dont de nombreuses femmes et des enfants, sont arrivés en Espagne à bord de 120 barques dont 80 embarcations ont rejoint les côtes d'Almeria et 17 ont atteint les Baléares. Les migrants clandestins, une fois arrêtés, ils sont placés dans des centre de rétention pour étrangers (CIE) avant d'être relâchés au bout de 48 ou 72h avec décision d'expulsion.
Mais, 90% de ces décisions ne seront jamais appliquées, selon la presse espagnole Depuis le début de l'année, près de 400 embarcations sont arrivées à Almeria, selon Francisco Jose Clemente Martin du CIPIMD et membre de l'ONG Heroes Del Mar. Le bénévole a alerté sur l'incapacité de son organisation à prendre en charge dignement ces migrants clandestins de plus en plus nombreux.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.