Appel au prochain sommet africain à annuler la décision d'adhésion de l'entité sioniste à l'UA    Ronaldo mécontent contre un site qui a sous estimé sa valeur marchande    CAN 2021 : Les Comores consternés par les sanctions de la CAF    Deux militaires tombent au champ d'honneur sur la bande frontalière Hassi Tiririne à In Guezzam    Coronavirus: 1870 nouveaux cas,1055 guérisons et 6 décès    Championnat d'Algérie de jeux d'échecs: Benamar Sihem et Alaeddine Boularnes sacrés    L'Equipe, un quotidien sportif sous influence de la perfidie marocaine    Recueillement à la mémoire de Benhamouda à l'occasion du 25e anniversaire de son assassinat    Sommet ouest-africain pour évoquer la crise au Burkina Faso    Coupe du monde des clubs : un trio d'arbitre algériens retenu pour le rendez-vous des Emirats arabes unis    Drogue: plus de 6.700 toxicomanes pris en charge durant le 1er semestre 2021    Secousse tellurique de magnitude 3,7 à Médéa    Ces deux pistes qui font réfléchir Mehdi Zerkane    Cour d'Alger : Ali Ghediri condamné à 4 ans de prison ferme    Education: la suspension des cours prolongée jusqu'au 5 février prochain    Chaalal met en avant la volonté politique de renforcer les relations culturelles entre les peuples algérien et égyptien    Entreprise portuaire de Skikda: hausse de 5% du volume des activités en 2021    Maroc: le déficit budgétaire dépasse 7,6 milliards de dollars en 2021    Quid des nouveaux statuts de la FAF ?    Une politique difficile à mettre en œuvre    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    Les personnels de l'éducation boudent le vaccin    Quand les plans de l'AEP font défaut    Un casse-tête chinois    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    L'Algérie envoie une troisième cargaison d'aides humanitaires au Mali    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Des enjeux plus grands qu'un sommet    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Jungle/Pub sur Internet ?    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    Les APC sans majorité absolue débloquées    9 Tonnes de sucre stockées illicitement    «Le pays est toujours ciblé»    L'Algérie redessine les contours de la région    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Les preuves du complot    Le temps de l'efficacité    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



La Touiza, entre héritage et pratique
Journée des bénévoles
Publié dans La Nouvelle République le 06 - 12 - 2021

La ministre de la Culture et des Arts, Wafa Chaâlal a supervisé, dimanche au palais de la Culture Moufdi Zakaria (Alger), le coup d'envoi de la manifestation «Touiza : un patrimoine culturel, entre l'héritage et la pratique» dans le cadre de la journée internationale des bénévoles célébrée le 5 décembre de chaque année.
Lors de son allocution d'ouverture, la ministre a précisé que son département ministériel avait décidé à partir de cette année de célébrer la journée internationale des bénévoles, soulignant que la touiza est un acte de solidarité enraciné dans la société algérienne qui l'a hérité de père en fils, compte tenu de sa symbolique socioculturelle.
Rappelant les élans de solidarité manifestés lors des catastrophes naturelles et les crises, à l'image des incendies qui ont ravagé les forêts, Mme Chaâlal a fait savoir que la touiza renforce la cohésion et l'unité nationales, d'où, dit-elle, «la nécessité d'œuvrer, en tant que Gouvernement et société civile de la protéger et veiller à accorder davantage intérêt à cette question tout en l'adaptant aux avancées technologiques»
Inscrire cet héritage en tant que patrimoine culturel immatériel est l'un des outils les plus efficaces, a mis en avant la ministre.
Une table ronde a été organisée sous la supervision du Centre national de recherche préhistorique, anthropologique et historique (Cnrpah), où des enseignants spécialisés ont mis en avant l'importance de la «Touiza» en tant que modèle phare pour le bénévolat et la solidarité au sein de la société.
Il s'agir du Dr Bouzid Meriem, de l'Université de M'sila qui a abordé le concept du terme «Touiza et pratiques» au niveau académique et de l'enseignante Dilmi Fatma de l'université de Tlemcen qui a passé en revue «les aspects de la Touiza dans le milieu rural». Dr Nouh Ahmed de l'Université de Ghardaïa a, quant à lui, expliqué la problématique de la «Touiza en tant que patrimoine et concept de volontariat dans le 21e siècle», tandis que Dr Fayza Riyach a évoqué le rôle du mouvement associatif et la promotion du patrimoine culturel. Cette manifestation culturelle a été rehaussée par la présence du ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani, de la déléguée nationale à la protection et à la promotion de l'enfance, Meriem Chorfi, du Secrétaire général du Haut-commissariat à l'Amazighité (HCA), Si El Hachemi Assad, du conseiller du président de la République chargé des associations religieuses, Aïssa Belakhdar et des représentants des différentes associations de la société civile. Une exposition a été organisée par des associations nationales et locales afin de mettre en relief leurs efforts dans l'action du volontariat à l'image de l'association «Touiza» d'Alger, l'association Foggaret Taghjemt pour la protection du patrimoine à Adrar et l'association pour la lutte contre les maladies rares.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.