Cour d'Alger: début du procès en appel du général-major à la retraite Ali Ghediri    Maroc: le déficit budgétaire dépasse 7,6 milliards de dollars en 2021    L'Algérie envoie une 4ème cargaison d'aides humanitaires au Mali    Covid-19: l'urgence de se faire vacciner réitérée par le Pr Rachid Belhadj    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    Forte hausse des exportations algériennes en 2021    Une politique difficile à mettre en œuvre    L'information locale au centre des préoccupations    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    Quid des nouveaux statuts de la FAF ?    Le Maroc et le Sénégal passent en quarts de finale    Le journaliste Tarek Aït Seddik n'est plus    Un casse-tête chinois    Quand les plans de l'AEP font défaut    Des enjeux plus grands qu'un sommet    Les secrets du président de la FIFA...    «On reviendra plus forts... Soyez en sûrs»    Le Chabab à une longueur du titre de champion de l'aller    Le gouvernement renonce à la suppression des subventions des carburants    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Participation algérienne à la 53e édition    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Es-Sénia: Le service des cartes grises fermé à cause de la Covid-19    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Jungle/Pub sur Internet ?    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    Les APC sans majorité absolue débloquées    L'Algérie redessine les contours de la région    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    9 Tonnes de sucre stockées illicitement    Cinq éléments de soutien arrêtés    Un challenge au sommet de l'UA    Messi penserait à un retour au Barça    «Le pays est toujours ciblé»    Les preuves du complot    Le temps de l'efficacité    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Généraliser le pass sanitaire pour ramener l'adhésion vaccinale»
Fawzi Derrar à propos du variant Omicron et du pass sanitaire :
Publié dans La Nouvelle République le 06 - 12 - 2021

Le directeur général de l'Institut Pasteur d'Algérie (IPA), le Dr Fawzi Derrar, a appelé, hier lundi à Alger, à généraliser le pass sanitaire pour ramener l'adhésion vaccinale contre le Coronavirus (Covid-19). «Parce qu'il s'agit de protéger la population et de faire face aux variants qui vont apparaître à l'avenir», a-t-il indiqué.Intervenant sur les ondes de la Chaîne III de la radio algérienne dont il était l'invité de la rédaction, le DG de l'IPA a réaffirmé que le vaccin reste le meilleur moyen pour se prémunir contre le virus, faisant remarquer que son efficacité contre le nouveau variant Omicron n'est pas encore prouvée scientifiquement. «La vaccination demeure bénéfique quel que soit le scénario, parce que l'immunité résiduelle qui persiste après une vaccination peut protéger contre les formes graves», a observé Dr Fawzi Derrar.
On n'a pas encore, a-t-il dit, les données. «On essaye de tester, à présent, l'activité neutralisante des sérums vaccinaux contre les souches de l'Omicron et on aura les résultats dans une ou deux semaines», a-t-il fait savoir. Insistant, par la même occasion, sur l'urgence de revenir aux mesures préventives essentielles, telle que la vaccination.
Pour l'invité de la rédaction de la Chaîne III de la radio algérienne, la cible principale est toujours le variant Delta et ce, a observé Dr Fawzi Derrar, malgré la menace du nouveau variant du Coronavirus (Covid-19), Omicron. «Il ne faut pas se tromper de cible. Actuellement, la cible c'est le variant Delta.
A côté, il y a une menace émergente, l'Omicron, qui, d'après des études scientifiques, sera un problème majeur aux environs de fin février, début mars prochains», a affirmé le DG de l'IPA pour qui, le débat actuel sur le danger que représente ce nouveau variant est prématuré.
Revenant sur la campagne de vaccination, Dr Fawzi Derrar a mis en avant l'importance de l'introduction de la troisième dose du vaccin. De préférence, a-t-il précisé, avec un autre vaccin pour une plus grande immunité. Assurant, à l'occasion, que toutes les rumeurs qui circulent sur les dommages éventuels causés par le vaccin sont des théories et n'ont rien de scientifiquement prouvé.
Jeudi dernier, le Dr Fawzi Derrar a évoqué les caractéristiques de cette nouvelle souche, Omicron, faisant remarquer que les scientifiques n'ont pas encore déterminé sa gravité mais les résultats seront dévoilés dans les deux à trois semaines à venir.
«Les données établies jusque-là, confirment que les symptômes de ce variant n'ont pas causé de décès dans le monde», a-t-il dit. C'était en marge d'une journée de sensibilisation au Sida au profit des étudiants de la Faculté de médecine, à l'occasion de la Journée mondiale du Sida. Ces variants, a-t-il poursuivi, commencent souvent avec un faible taux qui n'est pas dangereux, puis se propagent vite et entraînent des complications ayant un impact sur la santé des humains. Estimant que ceci requiert l'utilisation des moyens indispensables à l'allègement des dégâts et à la réduction, à l'avenir, de leur taux de propagation.
«Les mesures préventives consistant en le port du masque, le respect de la distanciation sociale, l'hygiène et en la vaccination, demeurent le meilleur moyen pour briser la transmission de la contagion de tous les virus qui se propagent lors de la saison de froid», a encore indiqué le directeur général de l'Institut Pasteur d'Algérie (IPA).


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.