Grand engouement à Ath Mahmoud et à Ath Boumahdi    Contours du nouveau socle de la société civile    La BEA en mode «accélération»    Un gisement de richesses négligé    La carte gagnante    La FIFA rétablit une vérité historique    Des documents top secret saisis    Reprise, demain, des rotations de la Minusma    Avec Mahrez sans Messi    Guerre à la parisienne!    Boulahbib de retour aux affaires    Etat d'alerte maximale    L'école privée cherche sa voie    40 départs de feu en trois jours    Une question toujours d'actualité    Société civile: conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Coupe Davis (Match de maintien): victoire de l'Algérie devant le Mozambique (2-0)    Jeux de la Solidarité Islamique: Reguigui remporte la médaille d'argent    Décès du journaliste italien Piero Angela, ami de la Révolution algérienne    Agressions contre Ghaza: 12 violations contre les journalistes palestiniens    La canicule continuera d'affecter l'Ouest et le Centre du pays    La PC prodigue des conseils préventifs sur les risques liés à la canicule    Mahboub Bati, l'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Festival de chanson chaâbi: une soirée célébrant l'œuvre des grands maîtres    Ancelotti dira stop après le Real Madrid    Sonatrach: 11 milliards de $ affectés aux Industries pétrochimiques    Tiaret: Cinq morts dans une collision    Bouira: 14 blessés dans un carambolage    Parkinson: Le cri de détresse d'une Association de malades    FAF-LFP-CNRL: Clubs endettés, décision le 16 août    Le football oranais en deuil: Khedim «Abrouk» n'est plus    Au 1er trimestre 2022: Près de 48 millions d'abonnés à la téléphonie mobile    Ghannouchi sur le départ ?    Couverture de 80% des besoins agricoles en 2023: L'Algérie se dote d'une banque des semences    New York : Salman Rushdie «poignardé au cou»    Réalisations structurantes ?    Un policier assassiné    Saïd Chanegriha supervise les derniers préparatifs    Fondateur du roman algérien moderne    Téléphonie mobile: 47,67 millions d'abonnés au 1er trimestre 2022 en Algérie    Sonatrach: 11 milliards Usd affectés au développement des industries pétrochimiques pour 2022-2026    Sahara occidental : la résolution du conflit tributaire de l'application du plan de règlement Onu-africain    L'Algérie condamne "énergiquement" les attaques terroristes au Mali (MAE)    Autorité de protection des données à caractère personnel: "parachever la construction institutionnelle"    Chanegriha examine les derniers préparatifs du concours militaire international "Section aéroportée 2022"    Hiroshima et Nagasaki : 06 et 09 août 1945 : Géopolitique de la terreur nucléaire (2/2)    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un grand pas vers la réforme budgétaire !
Mise en œuvre du Système intégré de gestion budgétaire (SIGB)
Publié dans La Nouvelle République le 11 - 03 - 2022

Cinq ministères ont déjà entamé les travaux de mise en œuvre du système intégré de gestion budgétaire (SIGB), a indiqué le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya, avant-hier, à Alger, soulignant l'importance de ce programme pour le suivi de chaque étape de préparation et de l'exécution budgétaire, mais aussi pour assurer une meilleure gestion des finances publiques.
Ce programme constitue «un élément clé du programme de modernisation des finances publiques», a-t-il précisé, saluant, à l'occasion, «les efforts consentis par les différentes structures du ministère des Finances impliquées dans les travaux de mise en œuvre de cette solution ainsi que les partenaires de l'assistance technique, pour leur appui dans la réalisation de ce projet d'envergure», selon le communiqué rendu public par son département ministériel.
Les cinq ministères qui ont déjà lancé la phase expérimentale pilote de ce système sont celui le «ministère des Finances, du ministère des Travaux publics, du ministère de l'Education nationale, du ministère de l'Enseignement supérieur et du ministère de l'Agriculture», a indiqué la même source, expliquant que «ce projet offrira en tant qu'outil d'aide à la décision, des capacités d'intervention inédite aux décideurs, acteurs budgétaires et utilisateurs en matière de gestion budgétaire et comptable». L'Algérie a décidé de mettre en place ce système pour optimiser la gestion des finances publiques et suivre chaque étape de préparation et de l'exécution budgétaire.
C'est ce qu'a expliqué le premier argentier du pays lors de la deuxième réunion du Comité de pilotage du SIGB qui s'est déroulée au niveau de son département ministériel, durant laquelle, il a rappelé que «la loi organique relative aux lois de Finances constituait un virage majeur en direction du renouveau économique», évoquant l'importance du «projet du SIGB, dont le Comité chargé de superviser sa mise en œuvre a été installé en avril 2021, et qui permet d'offrir un cadre dans lequel s'effectuera la rénovation de l'ensemble des instruments et des outils de gestion budgétaire et comptable».
Pour la réussite de ce programme, utilisé par plusieurs pays pour assurer une meilleure planification et exécution budgétaire et meilleure gestion des finances publiques,
M. Raouya a invité «l'ensemble des acteurs concernés à redoubler d'efforts pour atteindre les objectifs fixés en cette période marquée par de multiples défis nés du contexte économique et sanitaire», assurant que «cette solution nous permettra de nous hisser aux standards internationaux en matière de crédibilité et de transparence budgétaire». Le ministre a mis en avant l'importance de la formation, affirmant qu'elle «constitue l'une des assises fondamentales qui permettront une mise en place efficace et pertinente de la réforme budgétaire».
Il a annoncé, dans ce cadre le «lancement d'un vaste programme de formation dont l'objectif portait sur la formation de 400 formateurs devant assurer, à termes, la formation à grande échelle de plus de 6.000 agents», ajoutant que des «réunions d'appui et d'accompagnement ont été organisées avec l'ensemble des comités budgétaires ministériels relatives à la validation des structures de programmes ainsi que la proposition des actions, le cas échéant, les sous-actions pour chaque ministère et institution publique, le retour d'expérience concernant l'élaboration des Rapports sur les Priorités de la Planification (RPP) pour l'exercice 2022 à titre démonstratif».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.