Mohammed VI invité au Sommet arabe d'Alger    Real : Un gros chèque pour le recrutement    Accidents de la circulation: 45 morts et 1245 blessés en une semaine    Organisation à Londres du Festival algérien des arts et de la culture "Dz Fest"    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Déclaration de politique générale du Gouvernement: Une politique sociale "efficiente" et "équitable"    Mostaganem: lancement de la 53e édition du Festival culturel national du théâtre amateur    Festival national du Malouf de Constantine: le chant traditionnel authentique ravive la scène artistique    Médicaments: Aaon évoque avec une délégation du Snapo l'amélioration de l'approvisionnement    Football: la DGSN prend des mesures en prévision du match Algérie-Nigéria    Juventus : Paredes n'avait pas de contact avec Mbappé    OL : Cherki veut plus de temps de jeu    Le wali, homme-orchestre    Développement local: Passer d'une gestion administrative à une gestion économique    Football Algérie-Nigéria aujourd'hui à 20h00: Un nouveau test à exploiter    Un choc nucléaire inévitable ?    Transport universitaire: L'application «MyBus» lancée en octobre    Santé: 11 décès par rage en 2021    El Kerma: Ouverture du marché de gros de poisson le mois prochain    Youssef: Al-Qaradaoui est mort    Algérie-Russie: Ouverture demain de la 10e Commission mixte économique    Réunion gouvernement-walis: Les équilibres financiers au vert    Peaux de banane !    Brèves Omnisports    Bouloussa meilleur algérien au classement mondial    La bombe Benkirane    Mohammed VI: le Noriega du Maghreb    Les étudiants en costume de startupeurs    Un coup de piston et...    De la drogue et de la pédophilie    «Tous les indicateurs sont positifs»    De charmante hôtesse, à femme violentée!    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Du coke russe pour le haut-fourneau    Strictes recommandations aux commis de l'état    Le plan de Benzema    «Les Algériens n'admettent pas la mémoire sélective»    Proposition pour la création de marchés de l'art    Quand la science se combine au religieux    Sommet arabe: Guterres confirme sa présence, salue la contribution "exceptionnelle" de l'Algérie à la diplomatie mondiale multilatérale    CAC d'Annaba: lancement de la radiothérapie stéréotaxique pour la 1e fois en Algérie    Sommet arabe: les dirigeants arabes confirment leur participation    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    Codes communal et de wilaya: définir les responsabilités et les prérogatives des élus    Une délégation de cadres supérieurs de la DGSN se rend au siège de la Cour constitutionnelle    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Des cadeaux attendrissants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



D'une décharge publique à un espace vert…
ENVIRONNEMENT Oued S'mar
Publié dans La Nouvelle République le 11 - 07 - 2022


Après avoir été transformée en
un espace vert de détente et de
loisir, la décharge publique
réhabilitée de Oued S'mar
n'attend que son ouverture aux
visiteurs après le parachèvement
des procédures nécessaires. Elle
s'étale sur un espace de 45
hectares qui a été rénovée en un
jardin florissant au moyen de
technologies modernes.
A ce sujet, le chef de
département de l'élimination
des décharges anarchiques à
l'Agence nationale des déchets
(AND), Chakib Rouabah a affirmé
que «la décharge réhabilitée à
Oued S'mar est un projet
environnemental, les déchets
étant exploités, valorisés et
convertis en énergie nécessaire à
la vie humaine».
L'utilisation des technologies de
pointe a permis de transformer
la décharge, qui recevait depuis
1978 toutes sortes de déchets, en
un jardin florissant qui
comprend des arbres sur une
superficie de 20 hectares, en plus
de 11 hectares de gazon naturel
et 9 hectares réservés à la
promenade.
Afin d'assurer le confort des
visiteurs, le parc a été pourvu de
350 bancs publics, 20 auvents en
bois, 5 commerces de produits
alimentaire, des sanitaires (4),
ainsi qu'un centre d'exposition
de produits traditionnels, outre
220 lampadaires, a précisé le
responsable.
En vue d'assurer l'énergie
nécessaire à l'éclairage et à
l'irrigation, M. Rouabah a
indiqué que le jardin dispose de
18 millions m3 de déchets enfouis
transformés en énergie du fait de
leur dégradation, relevant que
ces déchets sont exploités en vue
d'assurer l'électricité et l'eau en
recourant aux nouvelles
technologies.
Le même responsable a précisé
que le jardin comprend un
système doté en techniques de
pointe en vue de traiter les
biogaz résultant des déchets qui
sont transformés en énergie
électrique pour l'éclairage du
jardin, indiquant qu'il est
procédé sur le même lieu au
traitement du lixiviat avec une
capacité de 720 m3 par jour.
Concernant l'irrigation des
arbres, le responsable a indiqué
que 80% du lixiviat sont
rassemblés dans les bassins en
vue de leur transformation en
eaux pures (utilisées pour
nettoyer le jardin et irriguer les
arbres de décoration), tandis que
les 20% restants sont regroupés
sous forme de boue qui est
préservée dans un bassin dans
l'attente de son évaporation sous
l'effet de la chaleur.
En outre, un système d'irrigation
au goutte-à-goutte a été mis en
place, de même que deux
réservoirs d'eau (chacun avec un
volume de 150 m3) avec forage
d'un puits d'une profondeur de
400 mètres.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.