Mohammed VI invité au Sommet arabe d'Alger    Real : Un gros chèque pour le recrutement    Accidents de la circulation: 45 morts et 1245 blessés en une semaine    Organisation à Londres du Festival algérien des arts et de la culture "Dz Fest"    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Déclaration de politique générale du Gouvernement: Une politique sociale "efficiente" et "équitable"    Mostaganem: lancement de la 53e édition du Festival culturel national du théâtre amateur    Festival national du Malouf de Constantine: le chant traditionnel authentique ravive la scène artistique    Médicaments: Aaon évoque avec une délégation du Snapo l'amélioration de l'approvisionnement    Football: la DGSN prend des mesures en prévision du match Algérie-Nigéria    Juventus : Paredes n'avait pas de contact avec Mbappé    OL : Cherki veut plus de temps de jeu    Le wali, homme-orchestre    Développement local: Passer d'une gestion administrative à une gestion économique    Football Algérie-Nigéria aujourd'hui à 20h00: Un nouveau test à exploiter    Un choc nucléaire inévitable ?    Transport universitaire: L'application «MyBus» lancée en octobre    Santé: 11 décès par rage en 2021    El Kerma: Ouverture du marché de gros de poisson le mois prochain    Youssef: Al-Qaradaoui est mort    Algérie-Russie: Ouverture demain de la 10e Commission mixte économique    Réunion gouvernement-walis: Les équilibres financiers au vert    Peaux de banane !    Brèves Omnisports    Bouloussa meilleur algérien au classement mondial    La bombe Benkirane    Mohammed VI: le Noriega du Maghreb    Les étudiants en costume de startupeurs    Un coup de piston et...    De la drogue et de la pédophilie    «Tous les indicateurs sont positifs»    De charmante hôtesse, à femme violentée!    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Du coke russe pour le haut-fourneau    Strictes recommandations aux commis de l'état    Le plan de Benzema    «Les Algériens n'admettent pas la mémoire sélective»    Proposition pour la création de marchés de l'art    Quand la science se combine au religieux    Sommet arabe: Guterres confirme sa présence, salue la contribution "exceptionnelle" de l'Algérie à la diplomatie mondiale multilatérale    CAC d'Annaba: lancement de la radiothérapie stéréotaxique pour la 1e fois en Algérie    Sommet arabe: les dirigeants arabes confirment leur participation    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    Codes communal et de wilaya: définir les responsabilités et les prérogatives des élus    Une délégation de cadres supérieurs de la DGSN se rend au siège de la Cour constitutionnelle    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Des cadeaux attendrissants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Faciliter le travail des missions de maintien de la paix est recommandé
Conseil de sécurité :
Publié dans La Nouvelle République le 13 - 07 - 2022

Le Représentant permanent de l'Algérie auprès des Nations unies, Nadir Larbaoui, a insisté, avant-hier, sur le renforcement de la coordination entre les opérateurs de maintien de la paix et le pays hôte. Ce dernier est appelé, selon lui, à faciliter le travail des missions, notamment dans leur interaction avec la population locale et la collecte d'informations sur la situation des droits de l'Homme à l'effet de rendre compte sur les violations en la matière.
Lors de sa participation au débat public du Conseil de sécurité, sur le rôle essentiel de la communication stratégique dans les opérations de maintien de la paix, l'ambassadeur algérien a réitéré «la nécessité du déploiement des forces de maintien de la paix dans diverses zones de tension et de conflit dans le monde». Cette intervention est dictée, poursuit-il, par «la responsabilité qui incombe aux Nations unies pour maintenir la paix et la sécurité internationales, ainsi que par l'impératif d'assurer la protection des civils, en particulier».
A cette occasion, M. Larbaoui a rappelé les amendements constitutionnels en date du 1er novembre 2020, concernant la participation de l'Algérie aux opérations de maintien de la paix, à condition qu'elles soient placées sous l'égide des Nations unies, de l'Union africaine ou de la Ligue des Etats arabes, et qu'elles soient compatibles avec les principes et les objectifs de ces organisations.
Abordant la thématique principale du débat, le Représentant permanent de l'Algérie a souligné, tout d'abord, l'importance de la communication stratégique comme plate-forme essentielle permettant d'exprimer les attentes et espérances de la population civile et de contribuer à répondre à leurs aspirations. Elle permet également d'interagir efficacement avec la population locale, les parties au conflit, les acteurs régionaux et internationaux et les partenaires sur le terrain.
Ceci, a-t-il suggéré, devrait se faire dans le cadre d'une approche globale et participative à travers une communication directe et de proximité. Ce qui va permettre, selon lui, de saisir réellement, et de manière efficace, l'environnement dans lequel les opérations de maintien de la paix agissent, de même d'obtenir des informations de première main et d'avoir une compréhension globale et réelle de la situation sur le terrain.
Par ailleurs, il a souligné la nécessité pour la communication stratégique de contribuer à faciliter le travail des missions de maintien de la paix de façon à leur permettre de mener à bien le mandat qui leur est confié, selon les délais impartis et les objectifs qui leur sont fixés.
M. Larbaoui a également mis en garde contre les dangers des campagnes de désinformation affectant les opérations de maintien de la paix de l'ONU. Et ce, en raison de leur impact négatif non seulement sur les progrès dans les domaines politique et sécuritaire, mais aussi sur la protection de la vie des soldats de la paix. A ce propos, il a souligné l'importance de la communication stratégique dans l'élimination des incompréhensions concernant le travail des missions de maintien de la paix. Dans ce sillage, le Conseil de sécurité a souligné la nécessité d'améliorer la culture de la communication stratégique dans l'ensemble des composantes des opérations de maintien de la paix des Nations unies. Et ce, en adoptant une déclaration présidentielle par laquelle il note avec une vive préoccupation l'augmentation de la quantité de désinformation et de mésinformation dirigées contre celles-ci.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.