Présidentielle du 12 décembre: Taux de participation global de 39,93%    Présidentielle: l'annonce des résultats définitifs entre le 16 et le 25 décembre    OGC Nice: Atal, Vieira donne des précisions    Présidentielle: le taux de participation par wilayas annoncé à 15h    Bordj Bou Arréridj: changement du lieu de vote pour "harcèlements d'opposants" au scrutin (ANIE)    Bureaux de vote fermés, urnes saccagées    Brèves    Les citoyens hostiles au vote de plus en plus nombreux dans les rues d'Alger    Présidentielle: "une opportunité pour une nouvelle République fondée sur les jeunes"    L'Algérie condamne "avec la plus grande force" l'attaque contre l'armée au Niger    Nouveaux pourparlers de paix à Juba entre rebelles et Khartoum    Préserver cette institution de solidarité entre générations    Vers le report des 32es de finale de la Coupe d'Algérie    MCO : La voie royale pour les Oranais    Résiliation du contrat du gardien de but Salhi    Casoni viré, Mekhazni-Meguellati pour l'intérim    Ligue-Présidents de club professionnel : Le bras de fer éternel    Un an de prison dont 3 mois fermes contre le dessinateur «Nime»    Projet de traduction des plus importants écrits algériens en langue française    ACTUCULT    Est-ce un constat amer ou un brûlot ?    Bangkok en haut du classement    Cinq morts dans une attaque des shebab    Fin de la phase aller le 21 décembre    Air Algérie contrainte d'installer une cellule de crise    165 foyers raccordés au gaz naturel    La frontière algéro-tunisienne ne sera pas fermée    La circulation routière fortement perturbée    Un boycott inédit en perspective    Exportation de 460 000 tonnes de ciment    Eric Zemmour sera jugé le 22 janvier prochain    Le triptyque de l'édification de la citoyenneté    Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    Trois auteurs présentent leurs nouveautés au public    COP25 sur le climat : La protection de la nature cherche sa place    FAF - Coupe d'Algérie - 32èmes de finale: ASAM - JSK et CSC - NCM en tête d'affiche    Formation professionnelle : S'adapter aux évolutions    Constantine: Plus de 8.400 capsules de psychotropes saisies en moins de 10 jours    Dans la nuit de la prison d'El-Harrach    Maroc: Une pétition déposée au Parlement pour l'abrogation de lois "liberticides"    Relizane : Près de 6.400 employés dans le cadre du DAIP concernés par la confirmation    Polémique au Mali : Le chef de la Minusma à Kidal serait sur le départ    Afrique du sud : La Sud-Africaine Zozibini Tunzi est Miss Univers 2019    Gabon : L'opposant Jean Ping dénonce la " monarchisation de la République "    Tunisie : Les parlementaires doivent être à la hauteur de leur responsabilité    La voie de la vérité historique    Oran : L'ex-directeur de l'agence foncière de Bir El-Djir condamné à 3 ans de prison ferme    Patrimoine immatériel du sud: Des Hauts plateaux aux Oasis, la chanson saharienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La marge b?n?ficiaire suscite le m?contentement du Snapo
Le spectre de la gr?ve des pharmaciens d?officine plane
Publié dans La Nouvelle République le 26 - 02 - 2009

Le Syndicat national algérien des pharmaciens d'officine (Snapo) menace d'entamer un mouvement de contestation national dans deux mois dans le cas où leurs recommandations ne seront pas prises en considération par les secteurs concernés, a annoncé hier M. Abed Fayçal, président du Snapo, lors d'une conférence de presse qu'il a animée au siège du syndicat.
Sans indiquer la nature de cette contestation, le président du Snapo indiquera que ce mouvement de contestation est motivé par des dysfonctionnements qui régissent leur profession dont dans le projet de décret sur la marge bénéficiaire. «La marge de 17% concernant les produits de plus de 600 DA est une mesure qui ne peut être acceptée ni appliquée par les pharmaciens», indique-t-il. Et d ajouter : «La marge bénéficiaire doit être de 20% au lieu de 17%.»
Le décret en question stipule que plus le coût du produit est réduit et plus la marge de bénéfice du pharmacien ou du distributeur est importante et inversement. Il a aussi déploré l'augmentation du service honoraire pharmacien qui était de 0,50 centime. Cette mesure, selon le président du Snapo, est insignifiante au vu de toutes les inflations et augmentations des prix subies par le médicament depuis une dizaine d'années.
Le projet en question ne prévoit aucune mesure spécifique au générique, ce qui est en totale contradiction avec la politique nationale du médicament.
Le Snapo avait déjà avancé un certain nombre de propositions universelles, qui allaient à coup sûr garantir la réussite de la politique du médicament générique en Algérie. Le président du Snapo dira : «Le discours officiel est en contradiction avec la réalité. Aucune mesure incitative du médicament générique n'a été promulguée à ce jour. Les pouvoirs publics doivent intervenir pour réguler le marché et casser le monopole de l'importation de certains produits. Le conférencier affirmera :
«C'est important pour mettre le pays à l'abri d'une pénurie qui peut intervenir à n'importe quel moment. Il y a lieu aussi d'encourager la production nationale et le pharmacien à travers l'amélioration de la marge bénéficiaire et des mesures concrètes. L'Algérie a les compétences et les moyens nécessaires pour répondre aux besoins et pour relever les défis.
Le syndicat appelle aussi dans le même contexte, les secteurs concernés à intervenir pour mettre un terme aux nombreux dépassements enregistrés en matière d'exercice officinal dont souffrent de nombreux pharmaciens à travers le pays. Plusieurs officines disposant de toutes les autorisations administratives pour leurs ouvertures ont été injustement fermées, selon le président du Snapo.
M. Abed a, d'autre part, dénoncé la concentration des officines dans la capitale et leur répartition anarchique.
Il a aussi déploré la situation des nouveaux pharmaciens qui se retrouvent au chômage après de longues études.
Cette situation est due à l'absence de stratégie de la part des responsables qui limitent l'exercice du pharmacien à l'officine seulement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.