Pour une redynamisation de la coopération algéro-russe    WOB - GSP programmé le 29 janvier    «J'ai démissionné pour des raisons personnelles»    Quatorze propositions pour le redressement national    A l'avenir, l'Algérie visera le marché étranger    «L'ANP est déterminée à garantir la sécurité des citoyens et du pays lors des élections présidentielles»    Rached El Ghanouchi et vingt-six autres islamistes sur le banc des accusés !    Messahel s'entretient à Davos-Klosters avec son homologue saoudien M. Ibrahim Al-Assaf    32 lettres d'intention dont 9 de partis politiques déposés    Les employeurs doivent se soumettre à la loi    Quand la mémoire fait défaut    L'arbre qui cache la forêt    1 720 transporteurs contrevenants comptabilisés en 2018    APC ou carnaval fi dachra    L'activité de lecture dépend des sujets    Ecrivaine à… 11 ans    Jusqu'à la fin des temps en lice    Assises nationales du tourisme : Poursuite des travaux au niveau des quatre ateliers    Finances Tenue à Alger d'un séminaire sur la révision du Système comptable financier    Commerce : L'inflation moyenne annuelle à 4,3% jusqu'à décembre 2018    Coupe de la CAF (phase de poules) : Le NAHD dans le groupe du Zamalek    Coupe d'Algérie (1ère partie- 8es de finale) : La logique qualification du CRB, l'USMAn et la JSMB    Hamrouche ne sera pas candidat    VFS annonce une nouvelle mesure    Mouwatana met en garde contre le 5e mandat    Mariée à son insu à un "terroriste"    Un concours prévu pour le 2 mars prochain    Accord Maroc-UE : Le Polisario saisira de nouveau la justice européenne    Soudan : Al-Bachir rejette la responsabilité de mort de manifestants, accuse les protestataires    Syrie : Pederson et Lavrov soulignent l'importance de l'action conjointe    L'Algérie esr bien le nouveau berceau de l'humanité    TRIBUNAL ADMINISTRATIF : La grève de l'intersyndicale de l'Education déclarée illégale    POUR EVITER LA FUITE DES CERVEAUX : L'ordre des médecins appelle au dialogue    Le photographe de presse Benhlima Abdelkrim porté disparu en mer    Le NAHD voit désormais grand    Les experts pointent les insuffisances et contraintes du secteur    Que de derbies !    Une finale avant la lettre entre les plus titrés    Au royaume des poètes arabes    Accord commercial Union européenne-Maroc : Le Front Polisario saisira de nouveau la justice    Extension du port de Skikda: Sonatrach signe un contrat avec les Chinois    Le rêve et la chaloupe    Forum économique de Davos : Messahel représente le président de la République    Journal officiel : La date du 18 janvier décrétée Journée nationale de la commune    Nomination des magistrats et prérogatives pour la HIISE    Film Juba II : Faire connaitre l'Histoire profonde de l'Algérie    Bedoui lance le débat    Les chrétiens sont "très persécutés" en Algérie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mahi Khennane (ancien footballeur) : «L'EN avait les moyens d'aller plus loin au Mondial»
Publié dans La Nouvelle République le 05 - 01 - 2011


Il faut être honnête, sévère ou gentil quand il le faut, et être très juste dans les décisions. Je vous raconte une anecdote, c'était à l'époque où on jouait le titre avec Mascara. Nous sommes aller jouer à Tizi-Ouzou contre la JET qui était notre concurrente direct. Pendant le match, un de mes défenseurs Daoud Madjid s'est bagarré avec l'avant-centre de la JET. Ils ont été expulsés bien sûr du terrain. Dans la semaine qui a suivi le match, mon joueur avait écopé de six mois de suspension et le joueur de la JET avait reçu, quant à lui, tenez-vous bien, un match avec sursis. Croyez-vous que l'on peut faire du bon travail avec la politique des deux poids deux mesures ? Encore une anecdote, Belloumi n'avait pas le droit de jouer avec le Ghali durant cette saison pour soi-disant le préserver et jouer en équipe nationale, de peur qu'il ne se blesse avec son club. Je n'ai jamais vu cela et on a été champion sans Belloumi. Il avait, je crois, joué avec nous quatre ou cinq matchs durant la saison, c'est tout ! Mahi a certainement suivi le parcours de l'EN en CAN et au Mondial-2010. Que pense-t-il de sa prestation ? Bien sûr et comment ? Mais j'ai surtout suivi son parcours en Coupe du monde, j'avoue que j'ai été un supporter acharné comme tous les Algériens d'ailleurs. C'est bien dommage, car il me semble que cette équipe avait les moyens d'aller plus loin, et si elle ne l'a pas fait, je pense qu'au début, il y avait des erreurs de choix. Je m'explique : comment voulez-vous faire une Coupe du monde en ayant juste deux ou trois attaquants ? Ce n'est pas possible. On l'a vu contre l'Angleterre, on n'avait plus d'attaquants. De plus, on avait une équipe qui pouvait battre l'Angleterre. On a mieux joué, on a dominé le match et à la fin, c'est nous qui étions éliminés. Je dirai qu'il y avait aussi des erreurs au niveau du choix tactique. Il y a eu des joueurs qui ont participé au match alors qu'ils n'avaient pas leur place ce jour là. Je n'ai pas compris pourquoi Saïfi n'avait pas joué alors qu'il était un des seuls attaquants. C'était le joker du match de mon point de vu personnel. L'entraîneur avait incorporé un ancien défenseur comme avant- centre, je n'ai pas compris ce choix alors que Saïfi avait de l'expérience. C'est dommage parce qu'on aurait pu remporter au moins le premier tour… On a parlé d'un entraîneur étranger pour l'EN du moins un adjoint à Benchikha. Etes-vous pour ou contre ? C'est l'ancien joueur du MC Alger qui a remplacé Saâdane ? Vous faites allusion à Ali Bencheikh, non il s'agit de Abdelhak Benchikha en fait ! Excusez-moi mais je ne le connais pas. Pour revenir à votre question, je serai pour si cet entraîneur est valable. Pour quelqu'un qui a fait ses preuves et qui a de l'expérience, pourquoi pas ? Il apportera toujours quelque chose de nouveau. Cela dit, chez nous, il y a des hommes capables d'aider les Verts comme Rachid Makhloufi, Zouba et d'autres anciens professionnels qui ont pratiqué le football de haut niveau. Pourquoi ne pas prendre deux ou trois gars de ce calibre là ? Parce qu'ils sont âgés ? Dans tous les pays, les anciens joueurs âgés sont entraîneurs. Au moins que l'on les mettent dans le staff technique pour conseiller et apporter leur expérience aux jeunes d'aujourd'hui. Y a-t-il une comparaison à faire entre l'EN de 1982 et l'équipe actuelle ? On ne peut pas comparer. Je vous donne un exemple : prenons l'équipe de France actuelle et celle de Zizou. Les Français sont étonnés que leur équipe ne gagne plus et ne tourne plus. Mais ils ne se sont jamais posé la question de savoir en fait, si les joueurs qu'avait la France du temps de Zidane ont été remplacés. Non, on ne remplace pas un Zidane, un Deschamps et on ne remplace pas non plus Laurent Blanc. Donc, il faut du temps, en 1958 il y avait la génération Kopa, après la France a complètement disparu. Ils sont revenus avec la génération Platini, après ils ont disparu et il a fallu attendre la génération Zizou. Et aujourd'hui, c'est sûr qu'ils vont se relever parce que lorsqu'on a des Benzema et des Nasri, on s'attend à des améliorations. Et je crois qu'en Algérie, on vit la même situation. Il faut seulement faire confiance aux dirigeants, joueurs et au staff technique. Il faut du temps, mais il ne faut pas demander au staff des résultats tout de suite. On lui accorde un délai, un objectif à long terme et si les résultats n'arrivent pas, à ce moment là, on change tout et on recommence à zéro. On ne change pas après six mois ou huis mois parce qu'on a perdu un match officiel, voire amical. Il faut arrêter ! Le départ de Saâdane arrangera-t-il les choses à votre avis ? Pour être honnête, il n'arrangera rien du tout ! Le départ de Saâdane de la tête de l'EN était-il prématuré ? Tout a fait. Il ne faut pas oublier le travail qu'il avait fait auparavant. Il a quand même emmené l'EN en Coupe du monde après 24 ans d'absence. Il l'a qualifiée en Coupe d'Afrique. Pourquoi le changer ? Voila le problème. On veut des résultats tout de suite sinon au revoir et merci. Mais ce que les gens ne comprennent pas, c'est que les résultats ne viennent pas du jour au lendemain. Il faut du temps au risque de me répéter. En Algérie, ça a été toujours comme cela, on ne laisse pas la chance aux gens, c'est dommage. Le problème c'est qu'on n'a pas des écoles de formation en Algérie. Personne ne s'intéresse aux jeunes. Autrefois, il y avait des sélections minimes, cadettes, juniors… Et même une sélection militaire. Et les joueurs grimpaient les échelons, se retrouvaient dans toutes leurs sélections et ce, jusqu'en équipe nationale A. C'était le cas de l'EN de 1982. n'est-ce pas ? Avez-vous été contacté depuis votre départ pour driver un club algérien ? Honnêtement non, hormis Mascara. Mais je leur ai répondu que je suis arrivé à un âge où il faut se reposer et qu'il est temps de ranger ses crampons. Cela dit, si c'est pour être auprès d'un jeune entraîneur pour l'aider et le conseiller, pourquoi pas ? mais pas pour entraîner. J'aurai 75 ans bientôt. Donc je ne me vois pas courir sur un terrain. Il faut être raisonnable. Tout a une fin. J'ai eu des propositions ici aussi mais j'ai dit c'est fini maintenant. J'y vais en tant que spectateur, ni plus ni moins ! Lakhdar Belloumi, l'ex-stratège de l'EN dit avoir eu comme modèle Mahi. ça vous fait quoi lorsque vous entendez cela de la part du premier ballon d'Or africain et de surcroît, de l'enfant de votre ville natale ? C'est gentil de sa part, et Lakhdar, c'est quelqu'un que j'estime énormément. Je l'ai toujours dit, ce n'est pas pour lui lancer des fleurs. Lorsque je l'ai vu jouer à Mascara, j'ai dit qu'on avait nous aussi notre Platini. Je le comparais à lui et peut-être techniquement Lakhdar était plus fort. Dommage, j'aurais voulu qu'il aille à l'étranger dans un club comme le Bayern, la Juventus ou le Real. Je crois qu'il aurait encore progressé. Et voilà, encore un gars qui peut rendre d'énormes services à l'EN mais qu'on met de côté. Aucune équipe ne le contacte pour apporter un plus au football algérien. C'est vraiment dommage ! Actuellement, il est au MC Oran comme manager général… Ah ! C'est bien ça. Au moins, il est dans un grand club ! J'ai entraîné aussi le MC Oran. C'était le bon vieux temps ! Et par rapport à ce qu'on a raconté dernièrement sur votre état de santé plus particulièrement à Mascara. Que répondez-vous ? (Rires). Ecoutez, je suis en face de vous, et vous voyez comme on dit El hamdouli Allah, je vais très bien. La santé est très bonne. Comme tous les gens de mon âge, on a de petits problèmes mais sans plus. J'ai subi une opération au genou comme vous le voyez, mais rien de grave, tout va bien. Pour les amis, les Mascaréens, les supporters du Ghali, je leur dis que Mahi est là, toujours vivant et j'espère qu'il le sera encore pendant longtemps. Avez-vous quelque chose à ajouter ? Le seul truc qui me chagrine le plus après tant d'années d'absence, c'est que j'ai perdu beaucoup d'amis. J'espère que le jour où j'aurai la chance de retourner là-bas, il en restera encore quelques uns dont je serai très heureux de revoir. Il n'y a pas longtemps, j'ai eu l'occasion d'avoir au téléphone El Hadj Ahmed Keddir, plus connu sous le nom de Hopa. Je peux vous dire que j'étais fou de joie. Cela m'a fait un plaisir énorme de l'entendre. C'était un modèle pour moi dans tous les domaines. Je me rappelle tout petit, on grimpait sur le mur pour le voir jouer et j'ai eu l'honneur de jouer avec lui avec le Ghali. L'entendre au téléphone ça m'a donné du baume au cœur. Pour conclure cet entretien ? Si ma mémoire est bonne, je crois que le joueur de Reims qui m'avait contacté pour rejoindre l'équipe du FLN est Mohamed Boumezrag. Toutes mes amitiés aussi aux anciens joueurs du MC Oran, je pense à Frèha, Beddiar, Bouhadji… Avec ces derniers, j'ai passé un sacré moment avec eux. Merci à La Nouvelle République pour tout le travail qu'elle fait pour ses lectrices et lecteurs. Je voudrais souhaiter à tout le peuple algérien et les Mascaréens en particulier, une nouvelle Année 2011 pleine de belles choses.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.