Tipasa : Le peuple insiste sur la fin total des symboles du système    CHLEF.. «Nous voulons un changement radical !»    Ramadhan.. Les abattoirs d'Alger mobilisés    Fédération des sports mécaniques.. Asma Ben Messaoud désignée DTN    Sport scolaire.. Cinq accords de coopération avec des fédérations sportives    World Cadet Challenge 2019 de Tennis de table.. Azzala et Belache dans l'équipe africaine    Bab El Oued(Alger).. Cinq marchés de proximité seront ouverts    Sidi Bel Abbés.. Légère baisse des accidents de la route    Village ath allaoua.. Hommage à trois martyrs    Libye.. Les combats continuent    Poutine rencontrera le président nord-coréen    Boumerdès.. De nouveaux projets pour relancer l'artisanat    Les Soudanais exigent un pouvoir civil    Gaïd Salah à partir de la 4e région militaire : «Les tentatives de déstabilisation ont échoué et vont échouer»    «La précédente Constituante n'a empêché ni les abus ni l'instabilité constitutionnelle»    L'Afrique du Sud réitère son soutien constant aux peuples sahraoui et palestinien    Trump a donné l'ordre de limoger Robert Mueller    Pour éviter la déstabilisation, pour une sortie rapide de la crise politique en Algérie : sept (07) propositions    1,033 milliard m3 lâchés du barrage de Béni Haroun    Plus de 6.600 qx d'agrumes transformés en conserves    L'arbitre assistant Doulache invité par la commission de discipline    La FAHB sanctionne le CRDM et donne la victoire au CHBB    MARCHE DE L'EMPLOI : Plus de 8000 nouveaux postes créés à Oran    UGTA : Sidi Saïd dément sa démission    Bensalah opte pour la concertation avec la classe politique    Collision entre un camion et un véhicule à fait 5 morts    Campagne de volontariat pour la plantation de l'armoise blanche    SIDI BEL ABBES : 05 blessés dans une collision sur la RN 07    TIARET : 7 ans de prison ferme pour un dealer    MASCARA : 110 motocycles mis en fourrière en 90 jours !    CONSULTATIONS POLITIQUES : La Présidence organisera une rencontre consultative lundi    Papicha de Mounir Meddour en lice    Souidani Boudjemaâ, toujours un modèle pour les jeunes    Cœur de lumière    L'AUTRE FACE SI MERVEILLEUSE DU ‘'HIRAK'' : Mostaganem s'offre une superbe ‘'toilette''    Constantine : L'autre visage du mouvement populaire    Les élus de Béjaïa répondent au porte-parole du gouvernement : «C'est vous qui êtes illégitimes»    Le Coupe arabe des clubs change de nom    Ligue 1 : Fin du championnat le 26 mai prochain    Un sit-in de soutien au procureur général de la cour de Ghardaïa    On pourrait dire presque spontanément que le prix Nobel de la paix revient de droit au peuple algérien    Handi-basket : Les trois premières journées reprogrammées    Khenchela : les artistes pour un vrai changement    Avril 1980, catalyseur des luttes pacifiques    Pour une authentique «République» «algérienne» «démocratique» et «populaire»    La catastrophe de Notre-Dame de Paris    Forum Russie-Monde arabe: La sécurité et la stabilité en tête des priorités    Pourquoi le KGB n'a pas pu empêcher l'effondrement de l'URSS    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mahi Khennane (ancien footballeur) : «L'EN avait les moyens d'aller plus loin au Mondial»
Publié dans La Nouvelle République le 05 - 01 - 2011


Il faut être honnête, sévère ou gentil quand il le faut, et être très juste dans les décisions. Je vous raconte une anecdote, c'était à l'époque où on jouait le titre avec Mascara. Nous sommes aller jouer à Tizi-Ouzou contre la JET qui était notre concurrente direct. Pendant le match, un de mes défenseurs Daoud Madjid s'est bagarré avec l'avant-centre de la JET. Ils ont été expulsés bien sûr du terrain. Dans la semaine qui a suivi le match, mon joueur avait écopé de six mois de suspension et le joueur de la JET avait reçu, quant à lui, tenez-vous bien, un match avec sursis. Croyez-vous que l'on peut faire du bon travail avec la politique des deux poids deux mesures ? Encore une anecdote, Belloumi n'avait pas le droit de jouer avec le Ghali durant cette saison pour soi-disant le préserver et jouer en équipe nationale, de peur qu'il ne se blesse avec son club. Je n'ai jamais vu cela et on a été champion sans Belloumi. Il avait, je crois, joué avec nous quatre ou cinq matchs durant la saison, c'est tout ! Mahi a certainement suivi le parcours de l'EN en CAN et au Mondial-2010. Que pense-t-il de sa prestation ? Bien sûr et comment ? Mais j'ai surtout suivi son parcours en Coupe du monde, j'avoue que j'ai été un supporter acharné comme tous les Algériens d'ailleurs. C'est bien dommage, car il me semble que cette équipe avait les moyens d'aller plus loin, et si elle ne l'a pas fait, je pense qu'au début, il y avait des erreurs de choix. Je m'explique : comment voulez-vous faire une Coupe du monde en ayant juste deux ou trois attaquants ? Ce n'est pas possible. On l'a vu contre l'Angleterre, on n'avait plus d'attaquants. De plus, on avait une équipe qui pouvait battre l'Angleterre. On a mieux joué, on a dominé le match et à la fin, c'est nous qui étions éliminés. Je dirai qu'il y avait aussi des erreurs au niveau du choix tactique. Il y a eu des joueurs qui ont participé au match alors qu'ils n'avaient pas leur place ce jour là. Je n'ai pas compris pourquoi Saïfi n'avait pas joué alors qu'il était un des seuls attaquants. C'était le joker du match de mon point de vu personnel. L'entraîneur avait incorporé un ancien défenseur comme avant- centre, je n'ai pas compris ce choix alors que Saïfi avait de l'expérience. C'est dommage parce qu'on aurait pu remporter au moins le premier tour… On a parlé d'un entraîneur étranger pour l'EN du moins un adjoint à Benchikha. Etes-vous pour ou contre ? C'est l'ancien joueur du MC Alger qui a remplacé Saâdane ? Vous faites allusion à Ali Bencheikh, non il s'agit de Abdelhak Benchikha en fait ! Excusez-moi mais je ne le connais pas. Pour revenir à votre question, je serai pour si cet entraîneur est valable. Pour quelqu'un qui a fait ses preuves et qui a de l'expérience, pourquoi pas ? Il apportera toujours quelque chose de nouveau. Cela dit, chez nous, il y a des hommes capables d'aider les Verts comme Rachid Makhloufi, Zouba et d'autres anciens professionnels qui ont pratiqué le football de haut niveau. Pourquoi ne pas prendre deux ou trois gars de ce calibre là ? Parce qu'ils sont âgés ? Dans tous les pays, les anciens joueurs âgés sont entraîneurs. Au moins que l'on les mettent dans le staff technique pour conseiller et apporter leur expérience aux jeunes d'aujourd'hui. Y a-t-il une comparaison à faire entre l'EN de 1982 et l'équipe actuelle ? On ne peut pas comparer. Je vous donne un exemple : prenons l'équipe de France actuelle et celle de Zizou. Les Français sont étonnés que leur équipe ne gagne plus et ne tourne plus. Mais ils ne se sont jamais posé la question de savoir en fait, si les joueurs qu'avait la France du temps de Zidane ont été remplacés. Non, on ne remplace pas un Zidane, un Deschamps et on ne remplace pas non plus Laurent Blanc. Donc, il faut du temps, en 1958 il y avait la génération Kopa, après la France a complètement disparu. Ils sont revenus avec la génération Platini, après ils ont disparu et il a fallu attendre la génération Zizou. Et aujourd'hui, c'est sûr qu'ils vont se relever parce que lorsqu'on a des Benzema et des Nasri, on s'attend à des améliorations. Et je crois qu'en Algérie, on vit la même situation. Il faut seulement faire confiance aux dirigeants, joueurs et au staff technique. Il faut du temps, mais il ne faut pas demander au staff des résultats tout de suite. On lui accorde un délai, un objectif à long terme et si les résultats n'arrivent pas, à ce moment là, on change tout et on recommence à zéro. On ne change pas après six mois ou huis mois parce qu'on a perdu un match officiel, voire amical. Il faut arrêter ! Le départ de Saâdane arrangera-t-il les choses à votre avis ? Pour être honnête, il n'arrangera rien du tout ! Le départ de Saâdane de la tête de l'EN était-il prématuré ? Tout a fait. Il ne faut pas oublier le travail qu'il avait fait auparavant. Il a quand même emmené l'EN en Coupe du monde après 24 ans d'absence. Il l'a qualifiée en Coupe d'Afrique. Pourquoi le changer ? Voila le problème. On veut des résultats tout de suite sinon au revoir et merci. Mais ce que les gens ne comprennent pas, c'est que les résultats ne viennent pas du jour au lendemain. Il faut du temps au risque de me répéter. En Algérie, ça a été toujours comme cela, on ne laisse pas la chance aux gens, c'est dommage. Le problème c'est qu'on n'a pas des écoles de formation en Algérie. Personne ne s'intéresse aux jeunes. Autrefois, il y avait des sélections minimes, cadettes, juniors… Et même une sélection militaire. Et les joueurs grimpaient les échelons, se retrouvaient dans toutes leurs sélections et ce, jusqu'en équipe nationale A. C'était le cas de l'EN de 1982. n'est-ce pas ? Avez-vous été contacté depuis votre départ pour driver un club algérien ? Honnêtement non, hormis Mascara. Mais je leur ai répondu que je suis arrivé à un âge où il faut se reposer et qu'il est temps de ranger ses crampons. Cela dit, si c'est pour être auprès d'un jeune entraîneur pour l'aider et le conseiller, pourquoi pas ? mais pas pour entraîner. J'aurai 75 ans bientôt. Donc je ne me vois pas courir sur un terrain. Il faut être raisonnable. Tout a une fin. J'ai eu des propositions ici aussi mais j'ai dit c'est fini maintenant. J'y vais en tant que spectateur, ni plus ni moins ! Lakhdar Belloumi, l'ex-stratège de l'EN dit avoir eu comme modèle Mahi. ça vous fait quoi lorsque vous entendez cela de la part du premier ballon d'Or africain et de surcroît, de l'enfant de votre ville natale ? C'est gentil de sa part, et Lakhdar, c'est quelqu'un que j'estime énormément. Je l'ai toujours dit, ce n'est pas pour lui lancer des fleurs. Lorsque je l'ai vu jouer à Mascara, j'ai dit qu'on avait nous aussi notre Platini. Je le comparais à lui et peut-être techniquement Lakhdar était plus fort. Dommage, j'aurais voulu qu'il aille à l'étranger dans un club comme le Bayern, la Juventus ou le Real. Je crois qu'il aurait encore progressé. Et voilà, encore un gars qui peut rendre d'énormes services à l'EN mais qu'on met de côté. Aucune équipe ne le contacte pour apporter un plus au football algérien. C'est vraiment dommage ! Actuellement, il est au MC Oran comme manager général… Ah ! C'est bien ça. Au moins, il est dans un grand club ! J'ai entraîné aussi le MC Oran. C'était le bon vieux temps ! Et par rapport à ce qu'on a raconté dernièrement sur votre état de santé plus particulièrement à Mascara. Que répondez-vous ? (Rires). Ecoutez, je suis en face de vous, et vous voyez comme on dit El hamdouli Allah, je vais très bien. La santé est très bonne. Comme tous les gens de mon âge, on a de petits problèmes mais sans plus. J'ai subi une opération au genou comme vous le voyez, mais rien de grave, tout va bien. Pour les amis, les Mascaréens, les supporters du Ghali, je leur dis que Mahi est là, toujours vivant et j'espère qu'il le sera encore pendant longtemps. Avez-vous quelque chose à ajouter ? Le seul truc qui me chagrine le plus après tant d'années d'absence, c'est que j'ai perdu beaucoup d'amis. J'espère que le jour où j'aurai la chance de retourner là-bas, il en restera encore quelques uns dont je serai très heureux de revoir. Il n'y a pas longtemps, j'ai eu l'occasion d'avoir au téléphone El Hadj Ahmed Keddir, plus connu sous le nom de Hopa. Je peux vous dire que j'étais fou de joie. Cela m'a fait un plaisir énorme de l'entendre. C'était un modèle pour moi dans tous les domaines. Je me rappelle tout petit, on grimpait sur le mur pour le voir jouer et j'ai eu l'honneur de jouer avec lui avec le Ghali. L'entendre au téléphone ça m'a donné du baume au cœur. Pour conclure cet entretien ? Si ma mémoire est bonne, je crois que le joueur de Reims qui m'avait contacté pour rejoindre l'équipe du FLN est Mohamed Boumezrag. Toutes mes amitiés aussi aux anciens joueurs du MC Oran, je pense à Frèha, Beddiar, Bouhadji… Avec ces derniers, j'ai passé un sacré moment avec eux. Merci à La Nouvelle République pour tout le travail qu'elle fait pour ses lectrices et lecteurs. Je voudrais souhaiter à tout le peuple algérien et les Mascaréens en particulier, une nouvelle Année 2011 pleine de belles choses.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.