Cours de justice: Mouvement dans le corps des présidents et des procureurs généraux    Djezzy: Hausse des investissements et des revenus    «Celia Algérie» sollicite l'intervention du wali de Blida: Le blocage de l'usine de Beni Tamou perdure    Tlemcen: 20 communes sans eau suite à un incident à la station de dessalement de Honaine    Quatre avions et un navire d'aides algériennes pour le Liban    Après Mme Dalila, Mme Maya, voilà Mme Sabrina : «arnaque-party ?»    Les feux de forêts mobilisent    RELATIVE OFFICIALITE    Des dégâts matériels enregistrés: Deux forts séismes sèment la panique à Mila    Algérie-France: L'écriture d'une histoire commune, mission «non souhaitable»    USM Alger : La saison n'est pas encore terminée pour les Rouge et Noir    Secousses telluriques à Mila : "l'Etat n'abandonnera pas ses citoyens"    Berraki : pas de dégâts ou de dysfonctionnements au niveau du barrage de Beni Haroun    Les Algériens interdits d'entrée en Suisse    Covid 19 : 529 nouveaux cas, 429 guérisons et 9 décès en Algérie durant les dernières 24 heures    Ounoughi évoque l'affaire de Madjer avec l'Anep    EXPLOSION DE BEYROUTH : L'Algérie envoie un hôpital militaire de campagne    JUSTICE : Vaste mouvement dans le corps des magistrats    NOUVEAU CHEF D'ETAT-MAJOR DE LA GN : Le général Yahia Ali Oulhadj installé dans ses fonctions    REUNION GOUVERNEMENT-WALIS MERCREDI ET JEUDI PROCHAINS : Vers un mouvement dans le corps des walis    FRANÇAIS BLOQUES EN ALGERIE : Plus de 40 000 personnes rapatriées depuis mars    POUR NON-RESPECT DES MESURES PREVENTIVES : Fermeture de près de 5400 commerces à Alger    PARTI FLN : Le SG invité à Moscou pour participer à un sommet    Liban: le bilan de l'explosion du port de Beyrouth atteint 154 morts    Palestine : raids aériens israéliens sur la bande de Ghaza    L'Ogebc se dirige vers une exploitation optimale des sites du patrimoine    Fusion MCA-GSP : l'AGex du MCA largement en faveur de la fusion    Pêche: un décret pour l'organisation des pécheurs artisans en coopératives    Hommage à Gisèle Halimi: une halte en reconnaissance à ceux qui ont soutenu l'Algérie    Explosion de Beyrouth: aides algériennes au Liban    Procès du journaliste Khaled Drareni : L'absurde devient ordinaire par lassitude    Explosion de Beyrouth: Chanegriha présente ses condoléances    Djerrar opéré avec succès    Le prêt de Benchaâ au CCS prolongé    Huit ambitieux et seulement quatre billets pour Lisbonne    L'Alliance des designers algériens professionnels voit le jour    Gilles Lapouge, l'amoureux du Brésil    L'Unesco va réhabiliter le patrimoine de Bandiagara, victime du conflit    Le désert agraire    La défense compte saisir le chef de l'Etat    Le général-major Meftah Souab en soins à l'étranger    Deux Algériens légèrement blessés    JS Kabylie : Relance de la webradio du club    Opéré de nouveau à Lille : Benzia espère un retour en janvier    Washington condamne la présence militaire étrangère en Libye    Un néonazi avoue le meurtre d'un élu régional    "L'Euthanasie, entre légalisation et incrimination", nouvel ouvrage du chercheur Djamel Eddine Anane    Le parcours du pianiste Nassim Kahoul, un exemple de détermination    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une baisse de 11%: Les importateurs moins nombreux
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 29 - 11 - 2009

Selon le Centre national de l'informatique et des statistiques (CNIS), la procédure de généralisation de l'utilisation de la carte magnétique du Numéro d'identification fiscale (NIF) a permis de réduire de 11% le nombre des importateurs au cours des dix premiers mois de 2009.
En effet, plus de 17.800 interventions ont été enregistrées lors des 10 premiers mois de cette année, contre quelque 20.000 à la même période 2008, soit une baisse de 10,98%, dont 851 concernent le secteur public (-13,78%) et plus de 16.900 pour le privé (-10,83%).
Cette mesure consiste en l'utilisation de la carte magnétique portant le numéro d'identification fiscale pour remplacer l'ancienne carte comportant le numéro d'identification fiscale. Selon ses initiateurs, la généralisation de l'utilisation du NIF à toutes les opérations de commerce extérieur a été intégrée au Système d'information et de gestion automatisée des douanes (SIGAD) dans le but d'assainir l'économie nationale à travers la diminution de l'ampleur de la fraude fiscale et l'identification de tous les opérateurs activant sur le territoire national.
L'introduction de la carte magnétique pour les importateurs en Algérie devrait permettre, dans un premier temps, de chasser les «faux importateurs», estimés à plus de dix mille, et ainsi de mieux contrôler les opérations d'importations. Pourtant, 15 jours après l'application effective de ce nouveau dispositif, plusieurs importateurs avaient estimé que les conditions objectives pour la réussite de cette démarche n'étaient pas réunies en raison du retard dans l'octroi de ces cartes à leurs bénéficiaires par l'administration fiscale.
Loin de ces premiers balbutiements, l'heure est au bilan, même provisoire, et le directeur du CNIS, Hocine Houri, a affirmé pour sa part que cette procédure a permis »un meilleur échange d'informations, une facilité dans les contrôles fiscaux et un assainissement du fichier, surtout après la prise par les pouvoirs publics à partir de cette année de mesures d'encadrement». Pour rappel, l'enregistrement des opérations d'importation et d'exportation, au niveau des bureaux de douanes, est soumis obligatoirement depuis le 10 janvier 2009 à la présentation de la carte NIF. S'agissant des relations douanes-banques, M. Houri a souligné que «les douanes travaillent en étroite collaboration avec les banques par la mise en place d'une passerelle d'échanges d'informations permettant le suivi rigoureux des opérations engagées par les banques commerciales notamment ». Depuis l'adoption en 2001 des recommandations du comité ad-hoc concernant les relations entre la Douane, la Banque d'Algérie et les banques commerciales, le CNIS a été chargé de communiquer aux banques les bases de données des opérations du commerce servant aux apurements de dossiers de domiciliation engagés par toutes les banques. Le dispositif de contrôle renforcé davantage grâce aux interventions coordonnées avec les autres institutions (ministère du Commerce, Banque d'Algérie et services des Impôts), avec notamment la généralisation du NIF, permettra «de générer des recettes douanières nettement plus importantes», a-t-il signalé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.