Zeghmati depuis Oran : La quête de justice, devise où se fondent toutes les revendications    Bordj Bou-Arreridj : Installation du nouveau président de la Cour eu Procureur général    Dans le cadre du suivi de l'activité gouvernementale : Bensalah et Bedoui examinent la situation politique et socio-économique du pays    Climatiseurs DualCool et ArtCool : Les nouveaux nés de LG    Bourses : L'Europe finit en hausse, portée par les espoirs de relance    Importations: Des matériels roulants en souffrance au niveau des zones sous-douanes débloqués    Sahara occidental : Bolton n'est pas le seul responsable américain à ne plus vouloir ignorer le conflit    Chine : Réunion du PCC pour analyser la situation économique    Rencontre Poutine-Macron : La Russie ne souhaite pas un scénario à la Gilets jaunes à Moscou    Ligue 1 (2e journée) : L'USMA tient bon à Constantine, le MCA remporte le derby face au PAC    ATP: Le Sud-Coréen Lee, le 1er joueur sourd à gagner un match sur le circuit    Saison estivale à Blida: Plusieurs programmes de loisirs au profit des enfants nécessiteux    Afin d'atteindre "rapidement" ses objectifs : Le chef de l'Etat renouvelle son appel à faire avancer le processus de dialogue    Deuxième jour du ministre de l'Intérieur à Illizi : Les jeunes expriment leurs préoccupations    Plus de 180.000 unités en 2018    Le chef de l'Etat appelle à faire avancer le processus de dialogue    Karim Younes ne baisse pas les bras    37 décès et 1.919 blessés en une semaine    Des étudiants déterminés    Etat d'urgence dans deux provinces de l'Est    L'ONM demande la dissolution du FLN    Nouvelle publication    Galatasaray : Falcao est attendu demain    Un match contre ses détracteurs    Les eaux souterraines, sources d'approvisionnement en eau potable    L'armée prend le contrôle de la route Damas-Alep et coupe les terroristes de leurs bases    Bataille rangée dans les rues d'Aïn Témouchent    Création prochaine d'une nouvelle zone d'extension touristique à Tala-Guilef    «L'indépendance du juge n'est pas un privilège mais une responsabilité qui lui est imposée»    Installation du président de la Cour d'Aïn Témouchent    «Cette nouvelle ne concerne pas que les voitures allemandes»    La sélection algérienne dames termine à la 11e place    El Gasba (flûte), instrument musical phare des fêtes de la région du Hodna    POUR DETENTION DE 1776 UNITES DE PSYCHOTROPES : Une ressortissante espagnole sous contrôle judiciaire à Mostaganem    AEROPORT D'ORAN : Saisie de 6000 euros non déclarés    KSAR CHELLALA (TIARET) : Sit-in des bénéficiaires des logements sociaux    Sept hectares de forêt ravagés par le feu    Première titularisation et premier but pour Dani Alves avec Sao Paulo    Nouvelle menace de forfait en Ligue des champions    Johnson brandit la fin immédiate de la libre circulation des personnes    Le ministère de la Santé nous écrit    Ouverture, hier, du procès de l'ex-président déchu    sortir ...sortir ...sortir ...    "Renouer le fil de l'histoire interrompu en 1962"    Slimani direction à Al Gharafa ?    Sahara occidental : L'avocate espagnole Cristina Martinez empêchée de se rendre à El Ayoun occupée    Communiqué - Ooredoo annonce le rétablissement de son réseau de couverture    Le chanteur andalou Brahim Hadj Kacemanime un concert    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Selon le P-DG de Sonatrach : Gaz de schiste, une alternative «incontournable»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 12 - 01 - 2015

« Le mix énergétique est une alternative incontournable en Algérie pour augmenter l'offre en ressources, y compris schisteuses, et répondre à une demande de plus en plus croissante » a indiqué, hier au micro de la Chaine III, le président directeur général de Sonatrach, M. Saïd Sahnoune.
« Pas moins de 70 milliards de dollars vont être investis sur 20 ans par l'Algérie pour développer l'exploration et l'exploitation de gaz de schiste à raison du forage de 200 puits chaque année » a annoncé l'invité de la radio, précisant « qu'il s'agit-là d'une décision incontournable » a-t-il souligné. Insistant sur la nécessité des ressources non-conventionnelles en Algérie, le P-dg de Sonatrach a expliqué que « cette décision est motivée par le souci d'accroitre, de renforcer et de diversifier la base des réserves d'hydrocarbures du pays, pour assurer l'approvisionnement du marché intérieur sans éroder la valeur de nos exportations » a-t-il indiqué. Chiffres à l'appui, Saïd Sahnoune a expliqué que pour la seule année 2015, « l'Algérie devrait consommer quelque 35 milliards de M3 de gaz naturel », ajoutant qu'un pic historique a été atteint le 1er janvier dernier, avec la consommation de 100 millions de mètres cubes en une seule journée. Démentant les rumeurs, faisant état de l'amenuisement des réserves de gaz naturel de l'Algérie, l'invité de la radio dira que « l'urgence aujourd'hui est de les renforcer ». À la question de savoir si des précautions ont été prises pour éviter que les populations et l'eau qu'ils utilisent ne soient contaminées lors des opérations d'extraction du gaz de schiste, Saïd Sahnoune, se livrant à des détails très techniques sur l'origine du gaz de schiste, comme le forage de puits horizontaux, a expliqué que « toutes les précautions et mesures visant à prévenir ces situations ont été prises en compte », admettant, au passage, que « Sonatrach n'a pas suffisamment communiqué sur le sujet, et que les craintes vis-à-vis de la fracturation hydraulique sont justifiées a-t-il reconnu. « Le risque est le même pour l'exploitation des ressources énergétiques conventionnelles et non-conventionnelles » a martelé le premier responsable du groupe pétrolier Sonatrach, ajoutant que « la technologie d'extraction et de fracturation hydraulique est parfaitement maitrisée à In Salah ». Pour le P-dg du groupe pétrolier Sonatrach, outre la nécessité pour le groupe pétrolier national de se mettre au diapason des technologies nouvelles, les retombées économiques attendues de l'exploitation des gisements de gaz de schiste, dont le premier forage a eu lieu en décembre dernier à In Salah, auront un effet d'entrainement et des incidences économiques et sociales « très positives » a-t-il estimé. D'un projet produisant 20 milliards de M3/an de gaz de schiste, Saïd Sahnoune a assuré qu'il « générerait environ 50.000 emplois directs et indirects, même si en Algérie, on en est encore au stade de la faisabilité opérationnelle et économique concernant cette technologie » a-t-il tempéré. Le véritable défi est, pour le P-dg de Sonatrach, « d'avoir une maitrise suffisante sur les coûts que l'exploitation de cette ressource nécessite, et un environnement de prix qui soit compatible avec cette activité » a-t-il indiqué. « Si nous arrivons à forer un seul puits de gaz de schiste moyennant une facture de 18 millions de dollars, pour le réaliser en 45 jours et assurer un niveau de production de 250.000 M3/jour pendant deux années, l'entreprise est économiquement rentable » a, encore, expliqué Saïd Sahnoune, ajoutant que plus de 200 puits seront forés pour le premier projet, contre un investissement de 70 milliards de dollars et 50.000 emplois qui seront créés. Une fois transformé, « le gaz de schiste a les mêmes caractéristiques que le GNL que nous exportons actuellement » a, encore, expliqué le patron de Sonatrach, confirmant, au passage, que l'Arabie Saoudite s'est bel et bien engagée dans l'exploitation du gaz de schiste. Réfutant les informations faisant état de la diminution des réserves d'hydrocarbures en Algérie, Saïd Sahnoune a expliqué que près de 500 millions de tonnes équivalent pétrole (TEP) ont été découvertes en 2014. De 1993 à 2013, « la base de réserve de Sonatrach n'a pas décru d'un seul mètre cube », ajoutant que l'Algérie est crédité de 20.000 milliards de M3 de réserves de gaz de schiste, « techniquement récupérables ». Pour piloter ce projet d'envergure, Saïd Sahnoune précise, par ailleurs, que Sonatrach va recruter 5.000 ingénieurs et 3.000 techniciens supérieurs, ajoutant que le premier forage en offshore sera réalisé lors du quatrième trimestre de l'année en cours.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.