Accession en Ligue 1: le Président Tebboune félicite l'USM Khenchela et le MC El Bayadh    Chanegriha se rend à la Base navale principale de Mers El-Kebir    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    Real Madrid : Trois noms pour renforcer l'attaque    La loi portant régime général des forêts bientôt sur la table du gouvernement    L'Emir Abdelkader, un homme, une foi, un engagement...    Mémoires de Sadek Hadjeres. Tome 2    Migration internationale: l'approche algérienne exposée devant l'AG de l'ONU    L'importance de la société civile dans le développement global soulignée    Naftal: des projets d'investissement de plus de 250 Mds Da pour les 5 prochaines années    JM-2022 : le complexe de tennis d'Oran aux normes internationales    Sahara occidental: l'activiste américaine McDonough déterminée à dénoncer les pratiques répressives du Maroc    Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Petites et moyennes entreprises : une conférence nationale mardi sur la garantie financière    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Forte activité pluvio-orageuse, à partir de lundi, sur des wilayas du Sud    Lutte/championnat d'Afrique : l'Algérie termine avec 48 médailles dont 14 en or    Chafia Boudraâ, figure incontournable du cinéma algérien tire sa révérence    Nouvelle pandémie, nouvelle alerte    Variole du singe: L'Algérie n'est pas à l'abri    Canicule: La Protection civile en alerte    Académie algérienne des sciences et des technologies: Des académiciens expatriés interpellent l'APN    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Oran - Omnisports: Emouvantes retrouvailles des sportifs    Industrie: Contacts avancés avec des constructeurs mondiaux de voitures    Raison politique ou économique ?    De Bruyne «player of the year»    Les Canaris ne lâchent pas la LDC    Paroles d'experts    Une famille italienne et un Togolais enlevés par des hommes armés    35 terroristes neutralisés dans le Nord L'armée burkinabè a neutralisé    Le déficit mondial risque d'être brutal    Combien au premier trimestre 2022?    L'exemple de Constantine    11 décès en 48 heures    Bouira déploie les grands moyens    Youcef Cherfa ausculte son secteur    L'oeuvre salvatrice du Président    L'armée s'engage    Le RND affiche son total soutien    Mbappé : La Liga va déposer plainte    «sauvegarder un pan de la Mémoire de la nation»    Colloque national sur Anouar Benmalek    «Nassim Essabah» chauffe la salle Ibn Khaldoun    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    Ministère de l'Intérieur: Le wali de Khenchela démis de ses fonctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Campagne de sensibilisation pour le payement des cotisations CNAS : Les entreprises ont jusqu'au mois de mars pour régulariser leur situation
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 26 - 10 - 2015

Pour bénéficier de l'annulation de toutes les sanctions financières et, notamment, les majorations et pénalités de retard (MPR), la Caisse de l'Assurance sociale (CNAS), invite l'ensemble des entreprises publiques ou privées à régulariser leur situation, en versant les cotisations principales et ce, avant le 31mars 2016. Une mesure prise dans le cadre des dispositions prévues par l'ordonnance n°15/01 du 23 juillet 2015, de la Loi de finances complémentaire LFC 2015. C'est dans ce cadre qu'une campagne d'information et de sensibilisation est lancée, depuis le mois de septembre, sous le slogan « l'affiliation à la Sécurité sociale, un droit garanti » par la CNAS pour informer les employeurs sur cette mesure d'exception, accordée par la loi. Le but, nous a expliqué le directeur de la CNAS d'Oran, le Dr Mesli Lotfi, lors d'une conférence de presse, tenue hier, au siège de la CNAS, est de donner la possibilité aux employeurs qui ne sont pas à jour, dans leurs cotisations de venir régulariser leur situation, soit en versant l'intégralité des cotisations principales, en dettes ou à travers un échéancier établi, en commun accord, entre l'employeur et la CNAS et qui ne doit pas dépasser les deux ans. Selon le même responsable, cette mesure touchera, aussi bien, les entreprises actives et celles inactives. Au total, la wilaya d'Oran compte 20.703 entreprises qui ont des arriérés de payement des cotisations principales dont 7.439 actives et 13.264 inactives. Les créances des premières s'élèvent à 4 milliards de dinars et pour les secondes à 2 milliards de dinars, soit un total de 6 milliards de dinars, partagé entre 3 milliards de dinars, représentant le montant des cotisations principales et 3 milliards de dinars de MPR, que la CNAS va annuler, en application de LFC 2015. Depuis le début du lancement de cette opération de recouvrement, la CNAS d'Oran, a traité 43 dossiers d'entreprises publiques actives et 30 dossiers d'entreprises inactives pour un montant de cotisations principales récupérées de 440 millions de dinars.
Côté privé, la Caisse a enregistré 470 dossiers d'entreprises actives et 36 inactives. Le montant de la dette réglée pour les deux est de 191 millions de dinars, soit 125 millions de dinars des entreprises actives et 66 millions de dinars des entreprises inactives. Au total, entre le public et le privé, les caisses de la CNAS ont été renflouées avec 650 millions de dinars, représentant 30% des créances. Les entreprises endettées devront signer un engagement avec la CNAS pour le payement des cotisations principales cash ou par échéancier et pour sa part, la CNAS procèdera à l'annulation de toute procédure judiciaire entamée à l'encontre des mauvais payeurs qui se sont engagés à régler leurs dettes.
Cependant, les procédures de recouvrement forcé, restent applicables aux employeurs, à l'encontre des employeurs débiteurs n'ayant pas entrepris de démarches pour régulariser leur situation, avant le 31 mars 2016.
DECLARATION VOLONTAIRE POUR LUTTER CONTRE L'INFORMEL
Pour lutter contre l'informel, l'article 60 de la LFC 2015 a prévu l'affiliation volontaire des personnes actives, sans couverture sociale. Qu'il soit maçon qui travaille pour son propre compte, ou garçon de café non déclaré par son employeur, cette loi lui permet de payer une cotisation mensuelle représentant 12% du SNMG, soit une somme de 2.100 DA, versée sur une durée de trois ans, au maximum. Cette période transitoire est accordée aux affiliés volontaires pour leur permettre de formaliser leur situation professionnelle. L'affiliation volontaire permet, ainsi, à l'assuré de bénéficier des prestations en nature de l'assurance maladie et maternité. Elle ouvre, également, droit à la personne pour les cotisations de retraite, au titre de la période transitoire, précédant cette déclaration. Le directeur de la CNAS d'Oran a souligné que la CNAS a traité 40 dossiers dans ce cadre avec l'attribution de la carte d'assurance sociale. Huit autres dossiers sont en vérification et 22 en instance.
D'autre part, pour les employeurs n'ayant pas respecté les délais réglementaires de déclaration des salariés, ils sont passibles d'une amende variant entre 100.000 et 200.000 DA, par travailleur non affilié et d'une peine d'emprisonnement de 2 à 6 mois. En cas de récidive, les sanctions seront de 200.000 à 500.000 DA et une peine d'emprisonnement de 2 à 24 mois, selon l'article 59 de la LFC 2015.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.