Mise en garde    Tlemcen: L'ex-député Tahar Missoum condamné à 2 ans de prison    Les marches du vendredi se poursuivent    Décret sur les psychotropes: Le SNAPO réclame la publication de la liste des produits concernés    La CNAS d'Oran organise une campagne d'information: Du nouveau pour les demandes de congé de maternité à distance    El-Bayadh: Les agriculteurs soulagés    CFA - Grade fédéral: Une liste des arbitres admis gelée    FAF - Coupe de la Ligue: USMA - MCA, une finale avant la lettre    Eradication prochaine de trois grands bidonvilles: Préparatifs pour le relogement de plus de 4.000 familles    MONNAIE COURANTE    Prise en charge des revendications socioprofessionnelles: Djerad pour une «approche progressive»    LES «BONS MOTS» : «LIMOGEAGE», «LYNCHAGE», «COMPLOT»...    Guelma: L'évocation douloureuse du 8 mai 1945    La police attaquée, une dizaine de morts et des kidnappings    Une politique du mensonge et du chantage    Des ex-magistrats saisissent Tebboune    Un lourd dossier contre Rachad    Mahrez refait le match    Villarreal – Man United, une finale inédite    Tottenham cible Conte    Les slogans sortis de laboratoires    Les mises en garde du gouvernement    Le gaspillage atteint son apogée    De l'importance des structures de proximité    L'unité d'urgences médicales opérationnelle    L'Algérie dans le «Top Ten»    À la veille du grand jour à Béjaïa    La Tunisie, aux abois, se tourne de nouveau vers le FMI    La pasionaria Djamila Boupacha    Une idée sur la barbarie coloniale    Le fabuleux destin d'un héros oublié    Vers un congrès national sur la réconciliation en Libye    Ouverture d'une nouvelle agence à Reghaïa    Renvoi du verdict au 27 mai    Le résistant intrépide    Limogeage du directeur régional des douanes d'Annaba    Le manque de vaccins accroît le risque d'une nouvelle vague    La mercuriale se stabilise pour les légumes, pas pour les fruits    15 personnes arrêtées à El-Qods occupée    Un report qui n'arrange pas les Verts    Les nouvelles recrues de la JSK, de l'ESS, du NCM, de l'USMH et du WAT qualifiées    USMA-MCA, le choc    Percée des conservateurs dans un bastion travailliste    Sansal récipiendaire du prix Méditerranée du roman 2021    Quid de la coopération technique ?    L'histoire de Mowgli traduite en kabyle    UA: échange de vues entre Boukadoum et Faki au sujet des travaux du CPS    L'opération Barkhane ne devrait pas durer plus que quelques années    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SIDI-SAFI: Décès de la doyenne à 114 ans
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 06 - 12 - 2015


«Le Quotidien d'Oran» lui rendit visite chaque année depuis 2005, le jour de son anniversaire. La doyenne de la région, du moins de la daïra de Béni-Saf, khalti Mama, est décédée avant-hier juste après la prière du vendredi, à l'âge de 114 ans, a-t-on appris par la famille. De son vrai nom Saïdani Mama née Chikh, elle est née le 18 septembre 1901 à Sidi-Mehdi, une bourgade située à 12 km à l'ouest de Béni-Saf. La défunte ne se serait plainte d'aucune maladie majeure ou grave sinon elle serait «morte de vieillesse». La doyenne habitait chez son fils Bouziane à Sidi-Safi (08 km à l'est de Béni-Saf) depuis plus d'un demi-siècle. Elle a eu 06 enfants (2 filles et 4 garçons), qui, à leur tour, lui offrirent 74 autres descendants. Sa fierté, répétait-elle souvent, «el-marhoum (comprendre son défunt époux décédé en 1962) et qui a participé à la révolution et waldi Mohamed (fils) est un chahid (tombé sur le champ d'honneur)». Khalti Mama n'avait non seulement pas besoin d'aide pour se déplacer, mais elle était en bonne santé, parlant distinctement, faisant deux repas par jour et dormant suffisamment. Khalti Mama n'a jamais refusé les visites des personnes qui venaient, disaient-ils, pour avoir sa «baraka» (bénédiction). Elle fut aussi longtemps la kablâ (accoucheuse) du village où elle a été aux côtés d'innombrables femmes pendant leur enfantement. Une foule nombreuse l'a accompagnée le jour même, après la prière d'el âsr, à sa dernière demeure, le cimetière dit «Makabra beïda», 06 km à l'ouest de Sidi-Safi.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.