LE MINISTRE BELHIMER AFFIRME : Elaboration d'un projet de loi sur la publicité    STRESS HYDRIQUE : Des mesures urgentes pour assurer l'approvisionnement en eau    Médéa: neuf nouvelles communes "bientôt" alimentées à partir du barrage de "Koudiate Acerdoune"    Karim Tabbou répond à Emmanuel Macron    DEPUIS L'APPARITION DU CORONAVIRUS : Décès de 120 employés de la Santé    MOSTAGANEM : La Conservation des forêts retient un objectif de plus 300.000 plants    Foot / Ligue 1 (2020-2021) : Medouar prône l'union pour réussir une saison "exceptionnelle"    Slimani a joué avec les U23 de Leicester City    Fin de l'AP-OTAN avec la participation d'une délégation de l'APN et du Sénat    Real : Benzema trop court pour le match face à l'Inter Milan    Décès de l'ancien Président Sidi Ould Cheikh Abdallahi    Tergiversations au Conseil de la Nation    La situation s'améliore nettement à Alger    L'Algérie perd 2 milliards de m3 de gaz à l'exportation    Le premier couac du projet de Anthar Yahia    Le président de la CAF Ahmad Ahmad suspendu cinq ans    Le choc USMA-ESS fixé à samedi prochain    LDC : Le programme de ce mardi    Le juge demande un complément d'enquête    «Le Maroc doit tirer les leçons de son arrogance»    Saisie de plus de 7 kilos de drogue    Les premiers pas de «Enamla», le premier théâtre privé à Oran    Achèvement des travaux de réfection de la salle de cinéma Ifriqia    L'association El Mostakbal entame la formation des encadreurs des bibliothèques communales    Aigle Azur va rembourser ses clients    Le procès Benfisseh reporté au 7 décembre    Le procès de l'ex-wali Bouderbali Mohamed reporté au 7 décembre    Semaine mouvementée pour les hirakistes d'Oran    L'héritage    Un taux de participation provisoire entre 38 et 40%    Le gouvernement guinéen interdit les manifestations    Le Soudan veut modifier la méthode des négociations    Plus de 10 700 dossiers pour 848 logements    Décès de Abderrachid Boukerzaza: Djerad présente ses condoléances à la famille du défunt    L'Opep et ses alliés pourraient réajuster leurs accords    Les habitants pris au dépourvu    "Entendez-vous dans les montagnes..." de Maïssa Bey traduit en italien    "Mes peintures sont une invitation au voyage"    Sessions de formation théâtrale au profit des jeunes Casbadjis    Chetaïbia (Ouled Chebel) : Absence de structures sportives    L'INVICIBILITE DU TEMPS    Gestion des risques majeurs: Une nouvelle loi en préparation    EHU 1er Novembre: 60 malades du Covid-19 en soins intensifs ou en réanimation    Rahabi s'attend à une relance du processus politique    Le "ministère de la Santé n'a pas le pouvoir de prendre cette décision"    1.005 nouveaux cas et 19 décès    L'Organisation des Moudjahidine qualifie Macron de ‘'menteur''    Décès de l'ancien ministre de la Communication Abderrachid Boukerzaza    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SIDI-SAFI: Décès de la doyenne à 114 ans
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 06 - 12 - 2015


«Le Quotidien d'Oran» lui rendit visite chaque année depuis 2005, le jour de son anniversaire. La doyenne de la région, du moins de la daïra de Béni-Saf, khalti Mama, est décédée avant-hier juste après la prière du vendredi, à l'âge de 114 ans, a-t-on appris par la famille. De son vrai nom Saïdani Mama née Chikh, elle est née le 18 septembre 1901 à Sidi-Mehdi, une bourgade située à 12 km à l'ouest de Béni-Saf. La défunte ne se serait plainte d'aucune maladie majeure ou grave sinon elle serait «morte de vieillesse». La doyenne habitait chez son fils Bouziane à Sidi-Safi (08 km à l'est de Béni-Saf) depuis plus d'un demi-siècle. Elle a eu 06 enfants (2 filles et 4 garçons), qui, à leur tour, lui offrirent 74 autres descendants. Sa fierté, répétait-elle souvent, «el-marhoum (comprendre son défunt époux décédé en 1962) et qui a participé à la révolution et waldi Mohamed (fils) est un chahid (tombé sur le champ d'honneur)». Khalti Mama n'avait non seulement pas besoin d'aide pour se déplacer, mais elle était en bonne santé, parlant distinctement, faisant deux repas par jour et dormant suffisamment. Khalti Mama n'a jamais refusé les visites des personnes qui venaient, disaient-ils, pour avoir sa «baraka» (bénédiction). Elle fut aussi longtemps la kablâ (accoucheuse) du village où elle a été aux côtés d'innombrables femmes pendant leur enfantement. Une foule nombreuse l'a accompagnée le jour même, après la prière d'el âsr, à sa dernière demeure, le cimetière dit «Makabra beïda», 06 km à l'ouest de Sidi-Safi.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.