Barça : Koeman prend la défense de Messi    Saïd Chengriha lors de sa visite hier à Béchar : «Nous mettrons en échec tous les desseins hostiles»    Après 20 mois de détention, le sort de Ali Ghediri toujours pas connu    Prolongation de mandat    Enquête    Relaxe pour sept activistes du Hirak    Le projet discuté au conseil national fin janvier    Numérisation de la CNAS : Les arrêts de travail déclarés via le portail El Hanaa    L'Algérie concernée par la mise à jour de l'OMI    Le CPE en hibernation    Session de formation aux métiers de l'export    "Les étudiants doivent éviter les fausses déclarations"    Le prix du pétrole continuera d'augmenter en 2021    «Pour des raisons électorales ou intérêts calculés, les démocrates ont pactisé avec les islamistes»    Le Conseil de sécurité diffuse les propositions de l'UA    LE DROIT SELECTIF DU CRIME CONTRE L'HUMANITE    Quand Suzanne Tamim crie justice !    Arrêt prématuré d'un test des moteurs de la fusée géante SLS    Les Européens appellent Téhéran à la raison    Affaire GB Pharma : Le procès en appel reporté    Mercato exceptionnel du 25 au 31 janvier    "Le plus difficile reste à venir"    Défaite de l'Algérie face à l'Islande    Le lieu de stockage du vaccin anticovid gardé secret    Caravane médico-sociale au profit des habitants    La radio locale sensibilise aux dangers du monoxyde de carbone    Un mort et 14 blessés dans un accident de la circulation    Arrestation de 2 personnes en possession de 263 700 euros en faux billets à Amizour    Résidences de formation pour les praticiens du 4e art dans le Sud algérien    Hommage à Abou Laïd Doudou, l'homme de lettres    Lancement prochain de fouilles archéologiques à Portus Magnus    À la découverte de la musique actuelle africaine    Une solidarité efficace et autonome    Une quête de l'Histoire d'un peuple    MC Oran: Le Mouloudia méritait mieux    Un citoyen tombe du 5èm étage d'un immeuble en construction    Mostaganem: Incendie sur un bateau de pêche    Formation professionnelle: Les ingénieurs-enseignants paralysent les instituts spécialisés    JS Saoura: Une efficacité à améliorer    Volleyball - Ligue de wilaya de Sidi Bel-Abbès: Sekrane Lahcene réélu à l'unanimité    LA TRITURE    Direction générale des impôts: Nouvelles modalités de radiation du registre de commerce    Pénétrante portuaire: Des instructions pour accélérer le projet et le livrer par tronçons    Principes et autres considérations    Est-ce la bonne statue?    222 nouveaux cas, 181 guérisons et 5 décès    L'Algerie se tourne vers l'Afrique    Institut français d'Alger Médiath'ART: La nuit porte…concept    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





TEBESSA: Salubrité, AEP, éclairage public et le reste…
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 07 - 02 - 2016

La gestion des affaires de la cité serait-elle devenue si complexe, parfois confuse, qu'il fallait un jour prendre les décisions qui s'imposaient ? Et le wali de Tébessa avait-il l'intention de faire bouger les choses et ainsi secouer le cocotier, en convoquant des réunions périodiques où tous les responsables cadres de wilaya et élus locaux sont invités et tenus à rendre des comptes, tout en responsabilisant les uns et les autres de tout ce qui a un rapport direct avec le cadre de vie du citoyen, en tenant compte des échos de la demande émanant des habitants. Réhabilitation des espaces verts, salubrité publique, éradication des constructions illicites, points noirs de l'AEP et du réseau d'assainissement, réfection de l'éclairage public sont tant de questions soumises au débat et aux propositions. Le 1er responsable de l'exécutif de la wilaya voudrait, à travers des initiatives opérationnelles et certaines mesures d'urgence, sortir des sentiers battus. Créer un circuit touristique sur les sites archéologiques de la ville, faire appel à des professionnels pour la gestion des espaces de commerce, longtemps délaissés, mettre un terme au commerce informel. La qualité du service public revient souvent dans l'intervention et les orientations du wali : « Je préfère le travail de groupe, on ne peut pas gérer une commune de plus de 200 mille âmes, en comptant sur une seule personne ». Ayant constaté un laisser-aller concernant la gestion de certains espaces publics : «Tout terrain affecté à un organisme public doit faire l'objet d'une clôture de protection, je vous donne un mois pour régulariser la situation», en s'adressant aux directeurs de la wilaya concernés. Même constat négatif de la gestion des réseaux de l'AEP et ses 72 points noirs de fuites et de déperditions recensés. Quant à l'ONA, «il est à blâmer à cause de sa défaillance, sans plan d'action et les risques de transmission de maladies», constata-t-il.
Donnant la parole au P/APC, Bouguessa Rezkallah, celui-là dressa un bilan de toutes les opérations menées dans le cadre du programme de l'amélioration urbaine, sur tout le territoire de la commune mère de Tébessa, réalités et perspectives, touchant notamment les grands ensembles immobiliers, tout en citant quelques préoccupations en tant que premier gestionnaire de la commune, renforcement du réseau d'AEP au quartier à forte densité d'habitants, Zaouïa-barrage, réhabilitation du forage d'El Djorf, aménagement urbain à la Remonte, El Djorf, Bouhaba et Bab Zayatine. Selon le maire, certains intervenants causent des dégradations aux chaussées urbaines, en accomplissant leurs travaux de pose de câbles et de conduites (AT, ADE, SDE, assainissement…) En somme, la réunion en question a dressé un tableau contrasté d'une gestion appelée à s'améliorer par la mobilisation de toutes les ressources matérielles et humaines où l'on dénote la volonté des autorités de la wilaya à mieux maîtriser les projets de divers programmes inscrits (PCD, PSD), en réactivant les opérations en cours de réalisation, sachant la conjoncture économique restrictive.
La question est de savoir si tout le monde saura suivre la cadence nécessitant beaucoup d'efforts et de sacrifices pour enfin remettre la wilaya sur de bons rails.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.