TRIBUNAL MILITAIRE : L'avocat du général Toufik demande le report du procès !    PRESIDENTIELLE : 39 postulants à la candidature retirent les formulaires    ELECTION PRESIDENTIELLE : Le parti de Makri garde le suspense    AIN TEMOUCHENT : 3 ‘'harraga'' interceptés à Oulhaça    BACCALAUREAT PROFESSIONNEL : Installation d'une Commission pour l'examen du dossier    MASCARA : 8 individus arrêtés pour vol de véhicule    Real Madrid: Benzema, un record de la tête en 2019    Boudjemaâ Talaï placé sous mandat de dépôt    Vent de contestation au groupe média d'Ali Haddad    Le bilan s'élève à près de 200 victimes    L'Iran plaide pour un projet régional de sécurité    L'armée envoie des renforts à proximité du plateau du Golan    Affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Suez    Les magistrats confirment et dénoncent    Résultats    Bien négocier la manche aller    Batelli critique le rendement des joueurs    Ce que risque Sofiane Bouchar    Le temps des incertitudes    Les travailleurs exigent le versement de leurs salaires    Un Plan national climat pour bientôt    Des partis et des personnalités soutiennent Kaïs Saïed    Plus de 16 500 étudiants affiliés    Lancement de la campagne à Naâma    Le policier à l'origine de l'accident mortel à Oued R'hiou écroué    Un espace pour préserver l'histoire de cette expression populaire    "Trésor humain vivant" du Sénégal    Blonde ou brune ?    Tinder lance une série interactive qui influencera les rencontres proposées à l'utilisateur    Réception de plusieurs équipements au 1er trimestre 2020    Affaire Kamel Chikhi : Report du procès au 6 octobre prochain    «La classe politique et les personnalités doivent se positionner avec le peuple»    Le procès renvoyé au 29 septembre    JS Kabylie : Enchaîner par une troisième victoire face au CRB    MO Béjaïa : Nechma remplace Bouzidi    La langue de Molière ou la langue de Shakespeare : «Is that ‘‘la question'' ?»    Aït Ferrach (Bouzeguène) : Un mémorial de chouhada en chantier    Aïn Defla : Abdelkader Chaterbache, un artisan au service de l'éducation    Pommades cancérigènes: Les précisions du SNAPO    Le spleen du professeur avant la retraite    El-Tarf: Des transporteurs bloquent l'accès d'une base de vie chinoise    Division nationale amateur - Ouest: Le SCMO, l'IRBEK et le CRT confirment    La future coalition en Israël : blanc bonnet et bonnet blanc    Le ministère s'explique    Les victimes protestent et réclament leur argent    Téhéran met une nouvelle fois en garde contre une attaque    Présidentielle en Tunisie … La logique arithmétique plaide pour Kaïs Saïed    Brexit : Le Royaume-Uni quittera l'Union européenne le 31 octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Constantine - Les relations entre le wali et le maire de Constantine se détériorent
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 16 - 06 - 2016

Les rapports entre le wali et l'APC de Constantine semblent aller de mal en pis. Mardi, à l'examen du rapport fait par le directeur du commerce sur la situation des marchés de proximité, M. Ouadah est tombé à bras raccourcis sur la gestion de ce dossier par la commune. A la fin, il finira par annoncer aux représentants de l'APC qui ont été délégués à la réunion que la situation de leur institution va être soumise au ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales à l'occasion de son prochain passage à Constantine.
Ce qui a provoqué l'ire du wali est l'examen de la situation des marchés de proximité construits dans la commune ainsi que l'attribution de 48 carreaux au marché de gros des fruits et légumes (Magrofel) dont la distribution n'a pas été faite depuis deux ans. Il y a aussi le manque d'engagement des responsables de la commune du chef-lieu de wilaya qui n'a pas été apprécié par le chef de l'exécutif.
Rappelant en effet qu'à la dernière réunion du comité exécutif il y a quinze jours, le représentant de l'APC, qui n'est autre que le président du conseil d'administration de Magrofel, s'était engagé à régler le problème de la distribution des carreaux par voie d'adjudication dans un délai de quinze jours. "Malheureusement, a déploré M. Ouadah, il n'est pas venu aujourd'hui et d'autres membres de l'APC ont été désignés pour représenter la commune".
Considérant alors que les rapports avec l'APC de Constantine "sont arrivés à un point de non retour", le wali a annoncé que "de toute manière, la situation de l'APC de Constantine est une affaire qui va être débattue lors de la prochaine visite du ministre de l'Intérieur. Et là nous allons déballer des choses. Je sais ce qui se passe à l'APC !". Et de se lancer dans un long réquisitoire contre cette instance et ses dirigeants. "Je considère que je n'ai pas d'interlocuteur à la commune, a commencé le wali. Le président de l'APC ne vient plus aux réunions à cause de la remarque que nous lui avions faite la dernière fois et qui ne lui a pas plu". Et de considérer encore qu'il y a un problème à la commune "qui ne date pas d'hier". Seulement, ajoute-t-il, les élus doivent assumer leur engagement envers la population qui les a élus. Il est regrettable que partout ailleurs cela marche plus ou moins, sauf à Constantine", conclut le wali.
Dans le même sens, le secrétaire général de la wilaya, M. Sayouda, a révélé qu'il y a 77 locaux fermés dans un marché à Constantine mais les responsables ne veulent pas régler cette situation anormale parce qu'il y a deux marchands encore actifs. Cela les empêchent, selon eux, de fermer le marché et lancer la procédure d'adjudication pour le louer au plus offrant. "Sacrifier 77 locaux inoccupés pour deux seulement occupés", le secrétaire général a qualifié cela de crime. Il attirera l'attention des gens de l'APC que cette situation peut conduire à l'ouverture d'une enquête pour dilapidation de biens publics. "C'est en tout cas le sens des déclarations faites récemment à ce sujet par M. le ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales", a-t-il soutenu. M. Sayouda faisait allusion à la réunion régionale tenue cette semaine à Oran par M. Noureddine Bedoui, ministre de l'Intérieur et des Collectivités locales, lequel va provoquer une rencontre similaire à Constantine dans les jours à venir. Et, s'adressant au directeur du patrimoine de l'APC, il lancera menaçant : "Vous, en tant que directeur vous êtes en train de jouer votre poste !".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.