Premiers flocons de neige à Bouira: Tikjda retrouve sa blancheur hivernale    La création du Commissariat national aux énergies renouvelables et à l'efficacité énergétique    Le Gouvernement procède à l'élaboration de textes de lois pour l'organisation de la profession de journaliste    Soudani : «Très heureux de retrouver l'équipe nationale»    Algérie : Mahrez absent face au Botswana. Belmadi donne la raison    Présidentielle : les médias mobilisés pour une large couverture de la campagne électorale    Campagne électorale de la présidentielle: tirage au sort du programme d'interventions des candidats dans les médias    Insistance sur la sensibilisation et la culture d'alerte pour combattre la traite des êtres humains    Facilitation de la mesure de légalisation des documents d'état civil en langue étrangère    Yassaa installé commissaire aux énergies renouvelables    10e Fica : Remise des prix aux lauréats et hommage à Moussa Haddad    CAN-2021Algérie - Zambie 5-0 : les Verts déroulent et démarrent du bon pied    Angleterre : Sifflé, Gomez reçoit le soutien de... Sterling !    Création d'un Commissariat algérien aux énergies renouvelables    Para-athlétisme/Mondiaux-2019 (Poids F33): l'argent pour Kamel Kardjena    Regain de manifestations dans la capitale et le sud du pays    12 morts dans un attentat à la voiture piégée à Kaboul    Les peuples veulent se libérer du communautarisme religieux    L'ex-directeur de l'Ecole de police réhabilité    L'AIE prévoit un ralentissement de la croissance dès 2025    Le wali de Tizi Ouzou chassé par la population à Boubhir    Deux corps de Subsahariens rejetés par la mer    La stratégie nationale anti-corruption en débat aujourd'hui    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Journée de formation et de sensibilisation    Magic System et des artistes ivoiriens chantent la paix    Les poèmes de feu Othmane Loucif, «une transposition artistique de situations vécues»    Béjaïa : Vers une grève à l'université    Rassemblements et marches «pro-élection» perturbés à Annaba, Laghouat et Tindouf : Une précampagne sous tension    Bolivie : affrontements à La Paz au premier jour de la présidente par intérim    Le 10e Festival international de danse contemporaine prend fin à Alger    Coupe de la CAF (phase de Poules) : Le Paradou débutera contre San Pedro    Wilaya de Bouira : Conditions de scolarité intenables    Destitution de Trump : Début des premières auditions    Recyclage des matériaux de construction : Défis de solidité et de durabilité    Election présidentielle du 12 décembre prochain La Charte d'éthique des pratiques électorales signée samedi    L'ONM appelle à la libération de Bouragaâ    Un plan d'action pour définir les entraves    L'agriculture dans la wilaya contribue à hauteur de 3% à l'économie nationale    5 morts et 2 blessés en 24 heures    Appels à l'arrêt immédiat des agressions israéliennes sur Ghaza après la mort de 18 Palestiniens    «Brahimi s'est absenté pour des raisons familiales»    Equipe nationale : les nouveaux prêts à relever le défi    Tunisie : Rached Ghannouchi ne sera pas Premier ministre    Des morts dans des manifestations anti-Condé    Acquittement pour 5 prévenus    Tiaret : La finale du concours de chant "Sawt El Waïd" aura lieu jeudi prochain    Trois courts-métrages à l'écran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Remaniement du secrétariat national du FFS: Halet évoque un putsch pro-pouvoir
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 19 - 12 - 2016

  Rachid Halet n'a pas tardé longtemps avant de réagir au remaniement du secrétariat national du Front des forces socialistes, dans son communiqué rendu public hier, et signé en qualité de membre de l'Instance présidentielle du FFS.
Il accuse ouvertement «l'instance parallèle» de tout faire pour empêcher le FFS de gagner des élections et de rouler pour «certains segments du pouvoir». Celui qui a été expulsé des rangs du parti, il y a une dizaine de jours, qualifie cette réorganisation ni plus ni moins que de «purge» et «règlement de compte» qui peut faire tâche d'huile, comme le souligne Halet. «Cette purge est appelée à s'étendre et s'élargir à bas bruit et de façon souterraine», prévient-il. Derrière ce coup d'Etat, une instance parallèle déjà dénoncée par l'auteur du communiqué dans une lettre publiée après son éviction par la commission de discipline du parti. Il avait alors écrit, il y a un peu plus d'une décade que «je dénonce avec force le putsch exécuté par trois membres de l'instance présidentielle du FFS contre ma personne». Il rappellera son statut de «membre de l'instance présidentielle du FFS, élue au cinquième congrès du parti en mai 2013 sur une liste unique et fermée. Elle est composée de cinq membres ; les congressistes ont voté sur une liste et non sur des noms». Le député de Tizi-Ouzou estimait que la commission de discipline n'est en fait que le pendant de la «direction parallèle» et qu'«est nulle et sans portée politique ou juridique aucune». Rachid Halet a de nouveau dénoncé le «porte-parole» de cette instance parallèle, Ali Laskri, accusé d'«arrogance sans pareille» mû par «une volonté d'offenser, d'humilier et de dompter un responsable avec qui il a eu un lourd contentieux», pour annoncer lui-même le nouveau secrétariat alors que c'est du ressort du premier secrétaire en concertation avec l'instance présidentielle. Pour Halet, Abdelmalek Bouchafa, qui a été reconduit à la tête du parti, est discrédité à travers cette action. En effet, il estime que «ce procédé singulier révèle le poids réel du premier secrétaire dans la direction reprofilée», reprochant aux «putschistes» d'avoir «réintégré le noyau dur de leurs partisans et courtisans». Le communiqué sera sans appel à propos de la personne du premier secrétaire qui «a complètement abdiqué sur ses compétences et ses prérogatives statutaires», capitulant «sans condition devant la bande des trois», l'ancien détenu d'avril 1980 faisant certainement référence à Ali Laskri, Mohand-Amokrane Chérifi et Aziz Baloul. Il accusera également Bouchafa d'avoir «trahi tous les secrétaires nationaux notamment ceux issus de sa fédération de Constantine qui lui avaient apporté leur concours», soulignant au passage «l'impact négatif» de ce remaniement sur les futures campagnes électorales. Il affirme que l'implantation du parti dans les régions de l'est du pays, du sud et de l'ouest, «est durablement compromise». Il accusera «les putschistes» d'avoir «cassé l'élan et la vocation nationale du FFS», le ghettoïsant de nouveau dans le «réduit kabyle». Il s'interroge sur leurs dessins et rassure sur la continuité de la lutte. «L'adhésion de la base à leurs initiatives sataniques continue de leur faire défaut et la partie n'est pas encore gagnée pour eux», écrit-il encore.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.