Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



FAF - Après l'adoption des bilans moral et financier: Calme et unanimisme trompeurs
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 25 - 04 - 2018

  Les membres de l'assemblée générale de la FAF ainsi que le président Kheireddine Zetchi et les membres du bureau fédéral se sont empressés de se féliciter de l'adoption des bilans moral et financier de la fédération. Alors que Zetchi et son bureau appréhendaient le pire à l'occasion de ce premier test après l'élection de l'actuelle FAF en 2016, tout s'est déroulé dans le calme et la sérénité, les membres de l'AG ayant unanimement adopté les bilans de la FAF.
Toutefois, il faut reconnaître que le calme et l'unanimisme ayant marqué cette AG sont trompeurs dans la mesure où les membres de l'assemblée n'ont pas adopté les bilans par conviction, mais avec la mauvaise intention de sauvegarder leurs propres intérêts au sein des clubs ou des ligues qu'ils président ou qu'ils dirigent. L'absence d'un débat responsable, sérieux et désintéressé sur la situation générale du football national est inquiétante pour l'avenir de cette discipline. On est ainsi tenté de dire que des présidents des clubs et des ligues auront fait montre d'un comportement d'opportunistes en adoptant les bilans de la FAF sans avoir engagé un débat de fond sur des questions stratégiques comme le professionnalisme, la dissolution de la LFP, l'arbitrage ou encore la formation et le développement du football en Algérie. L'opportunisme négatif des membres de l'AG a été illustré par le fameux projet de l'hôtel de la FAF. Il y a une année, lors de l'AGO présidée par de l'ex-président de la FAF Mohamed Raouraoua, ces mêmes membres de l'AG avaient approuvé à l'unanimité la construction de cet hôtel par la FAF. Une année après, la même composante de l'AG sous la présidence de Zetchi, a voté unanimement pour l'abandon de ce projet. Pour rappel, le montage financier et le suivi de ce projet avaient été confiés à Jadid Zefzaf, membre du BF à l'époque de Raouraoua puis de Zetchi. Toutefois, et s'étant rendu compte de l'intention de Zetchi d'abandonner ce projet, Zefzaf, qui ne badine pas avec les principes, a préféré démissionner. Ce n'est pas le cas des autres membres de l'AG, passés spécialistes dans le retournement de veste. Or, le malheur, c'est que l'attitude des membres de l'AG est préjudiciable pour les intérêts suprêmes du football en Algérie. Zetchi, qui avait fait de la mise en place d'une direction nationale de contrôle de gestion des clubs de football (DNCG) son cheval de bataille, a carrément abandonné ce projet, ce qui a fait le bonheur des présidents de clubs. En contrepartie, ces derniers ont fermé les yeux sur les imperfections de la FAF en adoptant les bilans moral et financier. Et dire que ces présidents de clubs ne ratent pas la moindre occasion pour tirer sur la FAF, notamment la programmation du championnat et l'arbitrage. En ce sens, Raouroaua a qualifié les membres de l'AG de « béni oui-oui» oubliant, qu'à son époque, les AG de la FAF étaient pliées en un quart d'heure sans le moindre débat. Compte tenu de ce qui s'est passé lors de l'AGO de lundi, il ne faut certainement pas s'attendre à un renouveau dans le football algérien.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.