Fafa rénove la Casbah !!!    CONSEILS DE CLASSE : Les mentions avertissements et blâmes interdites    LOGEMENTS LPA : Les célibataires auront droit à un F2    Fin de la polémique autour du changement de statut du FCE    Retrait du marché de la poudre de jus «Amila» et gel de l'activité de la société productrice    194 projets d'investissement privé agréés par le Conseil de wilaya    Guterres juge «essentiel» qu'une enquête «crédible» soit menée    Le gouvernement espère la fin de la crise des gilets jaunes    Le NA Hussein-Dey arrache un précieux nul à Lusaka    L'entraîneur Bouzidi appelle à la mobilisation    Dix clubs présents dont la JSE Skikda et l'IC Ouargla    Bouakaz, Dob et compères poursuivent en justice Ennahar TV et son patron    3 personnes secourues après une intoxication au monoxyde de carbone    Le silence assourdissant de la sécurité sociale    L'Université de Sidi-Bel-Abbès 56e à l'échelle mondiale en 2018    Les «initiativeurs»    Dimajazz, le retour    Voyage en calligraphie arabe    Ces capitalistes qui aiment Karl Marx    Des sites archéologiques à l'abandon    Tlemcen: «La mondialisation en furie» à la librairie Alili    Politique: Mouwatana dénonce une tentative de report de la présidentielle    La symbolique plus forte que le syndicat    Tizi-Ouzou: Trois femmes membres d'un réseau de faux-monnayeurs arrêtées    Biskra: Collision entre deux camions et un bus, un mort et deux blessés    Et si les imams...    Le NA Hussein-Dey arrache un précieux nul à Lusaka    L'AS Protection Civile d'Alger (dames) et Sétif (hommes) sacrées à Biskra    L'Egypte et l'Afrique du Sud, seuls pays candidats    Hattab tire de nouveau sur les présidentsde clubs    Ryad Boudebouz : "Je suis bien au Bétis Séville, je veux rejouer"    La CNAS s'explique    L'usine fermée, les produits retirés du marché    L'opposition invisible    Le CNDH élude la presse électronique    Afin de garantir la poursuite du programme du président Bouteflika : L'alliance présidentielle ouverte aux propositions    Information arabe : Kaouane prendra part lundi à Ryad à une rencontre    Messahel réaffirme l'engagement de l'Algérie en faveur de l'Afrique    Ressources halieutiques : Les prix du poisson toujours en hausse    L'UA appelle à la retenue face à l'impasse politique    Emmanuel Macron renonce    Donald Trump menacé d'impeachment    Entre report, prolongement du mandat, révision de la Constitution… : Présidentielle 2019 des scénarios, un consensus !    Bedoui : «Le citoyen doit être au cœur des priorités»    Signature d'un contrat de sponsoring entre l'Eniem et la JSK    Une stèle d'un martyr de la Révolution profanée    Dix ans après sa disparition, un concert en hommage à Maâllem Benaïssa    FACE A L'EMIGRATION CLANDESTINE : Les partis de l'alliance plaident pour "une stratégie globale"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FFS dénonce: Le projet de loi de finances 2019 «présenté de façon expéditive»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 15 - 11 - 2018

  Le groupe parlementaire du Front des Forces Socialistes (FFS) « dénonce le climat et les conditions d'élaboration, d'examen et du vote du PLF 2019 ».
Dans un communiqué rendu public, le FFS estime que le texte de loi « a été présenté d'une façon expéditive sans aucun bilan de gestion annuelle du budget de l'Etat et les ajustements budgétaires opérés échappant complètement au contrôle parlementaire ».
« Le projet de loi de finances 2019 devrait être examiné après la présentation de la déclaration de politique générale du gouvernement et du rapport annuel de la banque d'Algérie », estime le groupe parlementaire du FFS, qui considère que le PLF 2019 « ne contient aucune mesure concrète pour lutter contre l'évasion et la fraude fiscales, la réduction du train de vie de l'Etat et la rationalisation des dépenses publiques, les déséquilibres dans la répartition du budget, avantageant le fonctionnement au détriment de l'équipement, et aucune volonté politique de lutter contre la corruption et l'informel ».
« Les parlementaires du FFS considèrent que l'objectif recherché derrière le battage médiatique autour du maintien des transferts sociaux et la non introduction de nouvelles taxes est purement électoraliste et vise à acheter la paix sociale », ajoute la même source.
Le communiqué « met en garde contre l'absence d'une stratégie économique et financière à court et à long termes », et « tire la sonnette d'alarme sur la faillite organisée de la Caisse Nationale de Retraite (CNR) ».
Selon le FFS, le texte de loi « maintient encore la gestion opaque des Comptes d'affectation spéciale (CAS) », ce qui est, rappelle-t-on, une « violation des recommandations de la cour des comptes et les réserves émises par le conseil constitutionnel dans son avis relatif au contrôle de conformité de la loi organique relative aux lois de finances, à la Constitution, publié le 02 septembre 2018 ».
Par ailleurs, le FFS estime qu'une « analyse sérieuse » du PLF 2019 « montre qu'il y a absence de volonté politique pour respecter le principe d'équité sociale et la préservation des acquis sociaux des Algériens ».
Sur un autre registre, les parlementaires du FFS affirment suivre « avec inquiétude les arrestations et condamnations arbitraires des journalistes et des militants des droits de l'Homme et expriment leur solidarité avec le camarade LITIM El Hachemi, condamné arbitrairement à une année de prison ferme par la cour de Laghouat ».
En outre, « les parlementaires du FFS saluent l'initiative prise par les syndicats autonomes de se constituer en confédération des syndicats autonomes et expriment leur disponibilité à accompagner leur combat ».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.