Les condoléances de la CAF pour Pape Diouf    Le Conseil de sécurité prévoit un briefing sur le Sahara occidental en avril    Le confinement partiel étendu à quatre wilayas    Algérie : procès d'un système militaire.    TRIBUNAL DE SIDI MHAMED : Abdelghani Hamel condamné à 15 ans de prison    Covid-19: le groupe public "Getex" compte se lancer dans la confection des masques de protection    LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS : Prime exceptionnelle pour les personnels de la santé publique    ORAN : Le bilan du Coronavirus grimpe à 44 cas et un décès    EDUCATION NATIONALE : Prolongation des vacances scolaires du printemps    Lancement de fabrication de bavettes au niveau des centres de formation professionnels de Médéa    UN DECRET A ETE SIGNE HIER : Le président Tebboune gracie 5037 détenus    Naftal réaffirme le maintien de l'ouverture des stations-service et la disponibilité du carburant    Pandémie COVID-19 et devenir du football algérien    Il n'y a personne à la barre du navire    L'heure est plus que jamais à la sérénité, à la lucidité, à la mobilisation…..    MON PAYS TIENDRA LE COUP BON GRE, MAL GRE.    RSF : "C'est une atteinte aux droits fondamentaux et une mise en danger"    L'autre visage des Ultras du MCO    Milan AC : Sans Maldini et Boban, Ibrahimovic veut partir    Une trentaine de boulangeries ont fermé leurs portes à Oran    Les clarifications du P-DG de Cevital    Rapprochement entre les USA et la Russie pour amortir la crise    Le jour où Bouteflika a capitulé    GM et Ford contraints de produire des respirateurs    Premières condamnations de spéculateurs    Ce que préconise Touring de Belgique pour les conducteurs    Le wali de Mascara contrôlé positif    "La Maison indigène" revisitée par Leon Claro    Confit libyen : Une mission militaire de l'UE pour contrôler l'embargo sur les armes    Syrie : Troubles dans une prison des détenus de Daesch    ASO Chlef : Une aide de 3 mds accordée par l'ECDE    Tchad : Offensive militaire contre Boko Haram    Bethioua: Plus de 91quintaux de farine saisis dans un garage    Mostaganem: Trois corps repêchés et 13 haraga secourus    Sous la pandémie couve le nouveau monde    NOS RIZIERES PLETHORIQUES    Jeux méditerranéens 2021: Les JM d'Oran officiellement reportés à 2022    Covid-19 : Rapatriement des Algériens bloqués en Turquie dans deux ou trois jours    Les médecins cubains très sollicités face au coronavirus    Ouverture d'un compte courant postal de solidarité pour les dons    L'armée se tient prête pour une"éventuelle intervention"    L'infrangible lien…    Les feuilles de l'automne    Lancement des premières journées virtuelles du court métrage    TV-6 de l'EPTV récupère des journalistes de Dzair TV    Une exposition virtuelle en temps de confinement    LES VIES LIEES    Et si le passé parlait ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Football - Quota des entraîneurs largement dépassé: Une situation très alarmante
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 19 - 02 - 2019

Avec la gestion de certains dirigeants, le football algérien n'est pas encore prêt à sortir de l'engrenage dans lequel il se trouve.
La stabilité d'un encadrement technique, considérée comme un gage de réussite d'une équipe, est mise à l'index. Sinon, comment expliquer ce qui se passe au sein des clubs des Ligues 1 et 2 ? L'avènement du professionnalisme n'a pas stoppé cette valse maladive des entraîneurs qui ronge nos championnats. Ce qui prouve que nos clubs sont toujours envahis par une mentalité d'amateurisme.
Encore plus, la dernière décision de la FAF d'octroyer aux clubs professionnels deux licences par saison pour l'engagement d'un entraîneur des séniors est bafouée.
Aujourd'hui, ils sont plusieurs à avoir outrepassé cette directive. L'ESS, avec Rachid Taoussi et Noureddine Zekri, a bénéficié d'une troisième licence pour Nabil Neghiz. Le MCO, après avoir consommé deux licences pour Badou Zaki et Omar Belatoui, a engagé un troisième entraîneur, Jean-Michel Cavalli. Le DRBT en est à son troisième coach, Lamine Bougherara, après le Tunisien Hamadi Dou et Kamel Bouhellal.
Sans compter l'USMBA qui est à la recherche d'un entraîneur après que les Moaz Bouakaz et Youcef Bouzidi ont remis le tablier.
Aujourd'hui, on vient d'apprendre que l'ASAM compte engager Aït Djoudi pour succéder au Franco-Serbe Daniel Darko Janackovic, qui avait lui aussi remplacé Lakhdar Adjali. Au MOB, c'est l'incompréhension. Alain Michel, limogé pour insuffisance de résultats, est attendu pour succéder à Madoui, qui l'avait lui-même suppléé ! Bizarre, n'est ce pas ? La question que l'on se pose, c'est sur quelle base et pour quel projet sportif peut-on se permettre d'engager un entraîneur à huit matches de la fin du championnat ? Dans ce même contexte, il y a lieu de mettre en relief la situation catastrophique qui règne à l'USMBA qui est en train de récolter ce qu'ont semé ses dirigeants. A l'USMBA, c'est le statu quo à propos de la barre technique, alors que le club est menacé par la relégation au grand dam de ses supporters. Mouassa, Benchadli, Slimani, Hammouche et Ifticene sont annoncés au moment où Cherif El-Ouazzani et Youcef Bouzidi ont décliné les offres.
A Sidi Bel-Abbès, certains dirigeants qui se considèrent comme les sauveurs du club utilisent ce dernier à des fins personnelles. Sont-ils conscients de leurs actes ? Cela mérite bien une réponse. Ce qui se passe dans ce mythique club est la photocopie chez les autres formations de l'élite, et même dans tous les clubs sans exception. En somme, le développement du football algérien n'est qu'un vain mot chez nous. D'ailleurs, rien n'a flirté des nouvelles dispositions qui font obligation aux clubs de la LFP d'engager un technicien pour le poste de directeur technique sportif (DTS). Gage de réussite dans le football et le sport en général, la stabilité semble être le dernier souci des intouchables présidents de club, qui changent d'entraîneurs pour apaiser et contenir la colère des supporters. A ce train-là, le football algérien n'est pas près de voir le bout du tunnel...


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.