Ce que veut la rue, en Algérie    Me Bouchachi favorable à un accompagnement de la période de la transition par l'ANP    Un inconnu à la tête du Conseil constitutionnel    Sit-in des avocats devant le palais de justice    Sidi Saïd plus que jamais indésirable    L'AGEx de la FAC aujourd'hui à Ghermoul    Yemma Gouraya, dix ans plus tard !    Ghorbal, Gourari et Etchiali retenus    Des étudiants interpellés à l'intérieur de la faculté de droit    Stress, le nouvel ennemi de la peau    Gâteaux au café    «La rue doit maintenir la pression»    Pas question d'en rester là ! (fin)    Ahmed Malek, le «Ennio Morricone algérien»    L'écrivain et dramaturge Aziz Chouaki n'est plus    Crise libyenne : Consternation et horreur à Tripoli    Contestation au Soudan : Omar El Béchir jeté en prison    La catastrophe de Notre-Dame de Paris    La fin des anneaux de Jupiter    Audiovisuel: L'ARAV appelle au respect des principes de déontologie et de service public    Solidarité Ramadhan: Des virements CCP pour 1.100 familles démunies    Bilan des différents services des urgences du CHUO: 16.293 consultations et 2.039 hospitalisations durant le mois dernier    Ils ont déposé des dossiers de logements depuis plusieurs années: Les mal-logés des quartiers populaires interpellent le wali    Projets du groupe Cevital bloqués: Rebrab entendu par la Gendarmerie    Division nationale Amateur - Est: L'USM Khenchela repasse en tête !    Division nationale Amateur - Centre: L'ESBA et le RCA ne se lâchent plus    Division nationale Amateur - Ouest: Six clubs sous la menace de la relégation    LES ENVAHISSEURS    Système éducatif et deuxième République...    Afin de booster le climat d'affaires local : Les Douanes se dotent d'un nouveau système d'information    Forum Russie-Monde arabe: La sécurité et la stabilité en tête des priorités    Pourquoi le KGB n'a pas pu empêcher l'effondrement de l'URSS    Compagnie aérienne : Tassili Airlines rouvre sa ligne Strasbourg-Oran    Exportation hors-hydrocarbures: Un cadre juridique propice est nécessaire    Présidentielle du 4 juillet : Les partis de l'opposition n'y participeront pas    La solution la plus douce politiquement à la crise    Le groupe Benamor se disculpe    L'ANP veille "sans répit"    Les précisions du gouvernement    Youm El îlm.. Hommage à Benbadis à Constantine    Arrivés de Libye.. Onze diplomates français armés arrêtés en Tunisie    USM Alger Rebbouh Haddad : «Céder les actions du club ? Ce ne sont que des spéculations»    Après le report de la 26e journée de la Ligue 1 au 21 avril.. La demi-finale JSMB-ESS décalée au 25 avril    Relizane.. Boissons alcoolisées saisies    Boumerdès.. Préparatifs pour la réussite de la saison estivale    Le monde entier a exprimé son immense douleur !    Soudan : L'UA lance un ultimatum aux militaires    Lancement à Paris d'un certificat international    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des terrains désaffectés après les relogements transformés en décharges: Des habitants de Ras El Aïn réclament l'installation de clôtures
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 26 - 03 - 2019

  En l'absence d'aménagement, de nombreux terrains désaffectés après les opérations de relogement se sont transformés en décharges à ciel ouvert. C'est le cas des assiettes foncières non encore aménagées à Ras El Ain, Les Planteurs et ‘Terrain Chabat'. Les habitants de ces quartiers n'ont cessé d'interpeller les autorités concernées pour prendre les mesures qui s'imposent et éviter les incessante va et vient des camions qui rejettent toutes sortes de déchets, notamment les déblais. Dans une correspondance adressée au wali d'Oran, des habitants de ‘Terrain Chabat', ont appelé les services de la commune pour l'installation d'un mur de clôture, à la fois pour éviter le squat des lieux par de nouvelles familles et surtout pour éviter l'accès au site et mettre ainsi un terme aux rejets des déchets. Il y a plus de deux mois et suite à un constat faisant état de nouvelles constructions illicites érigées sur des sites désaffectés après les opérations de relogement, le wali d'Oran avait ordonné la poursuite des opérations de démolitions de toutes les habitations désaffectées et l'installation d'un mur de clôture et un gardiennage, sur ces sites. Profitant des multiples opérations de relogement qui ont ciblé les sites des Planteurs, Ras El Ain et ‘Terrain Chabat', de nouvelles constructions illicites ont été érigées particulièrement, aux lieux-dits ‘El Oued', ‘Terrain Chabat', ‘terrain Gazelle' et ‘terrain Si Ali'. D'autres terrains ont été carrément transformés en décharge, créant d'énormes désagréments aux habitants mitoyens, en attente d'un relogement. Selon des habitants du quartier des Planteurs, disposant de pré-affectation, la majeure partie des sites désaffectés après les opérations de relogement ont été réoccupés par de nouvelles familles qui s'y sont installées dans la perspective de bénéficier d'un logement dans le cadre de l'opération spéciale Les Planteurs.
En dépit des opérations de démolition des habitations précaires, lancées depuis plus d'une décennie et le relogement de milliers de familles dans les nouveaux pôles urbains, les bidonvilles occupent toujours une grande superficie à Oran. Selon le dernier rapport établi par la commission de l'aménagement urbain et de l'équipement de l'ex Assemblée populaire de la wilaya, plus de 150 bidonvilles ont été recensés à travers les différentes communes de la wilaya.
Une dizaine de ces sites ont été éradiqués après le relogement des familles à l'instar des bidonvilles ‘le Virage et ‘Cheklaoua'. Ces nouvelles statistiques fournies à la commission par la direction de la Programmation et du suivi du budget (ex-direction de la Planification et de l'Aménagement du territoire, DPAT) indiquent que 32 bidonvilles ont été recensés, dans la seule commune d'Oran. Le bilan fait état d'une hausse sensible du nombre de sites précaires, à Oran, notamment durant les années 2014 et 2015 où près de 10.000 constructions illicites, abritant plus de 15.000 familles, ont été recensées à travers 23 communes de la wilaya sur une surface qui dépasse les 105 ha.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.