«Affranchir l'Algérie du vice de la corruption avant les élections»    L'aveu d'une gouvernance pourrie    Report au 1er juillet du jugement en appel du sénateur Boudjouher    Des carrés blancs pour se distancer de la lutte des clans    La charte des droits et libertés rendue publique    Le conseil de la concurrence fait le point    «La corruption n'est pas un phénomène, c'est un système qu'il faudrait changer»    Ali Haddad écope de 6 mois de prison    Courrier des lecteurs    Serraj refuse tout dialogue avec Haftar    Prison à vie requise pour les généraux Diendéré et Bassolé    «Il fallait monter en puissance»    Les actionnaires sur le banc des accusés    Salah Assad honoré pour l'ensemble de sa carrière à Doha    L'arrivée au Caire avancée de 24 heures    Belmadi : "Il est parti sans raison…"    Mellal : "La JSK dispose désormais d'un staff technique de haut niveau"    Nouvelles de l'Ouest    Débuts satisfaisants pour les candidats    102 élèves ont obtenu 10/10    Les candidats entre soulagement et appréhension après l'épreuve de mathématiques    1 candidat au BEM et 2 de ses complices devant la justice pour fraude via un réseau social    Des pollueurs par excellence    60 participants à Sidi M'hamed-Benaouda    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    Le sujet de lettres arabes fait polémique    ACTUCULT    "Pour que cesse la censure !"    Médéa : La place du 1er Novembre fait pitié    Parution : Amour sublime, un roman de Abdelkader Gouchène    Sa gestion sera confiée à une EPIC de wilaya: La plage artificielle des Genêts officiellement ouverte l'été prochain    Equipe nationale: Une notable progression est à relever    RC Relizane: Le président Hamri jette l'éponge    Une attitude pour le moins équivoque    Requête pour un réarmement moral de l'Algérie    Avionneur : Boeing veut réduire la portée et la durée de certains essais    Prévarication, concussion, corruption, dilapidation    Ecole supérieure d'infanterie de Cherchell : Sortie de neuf (9) nouvelles promotions d'officiers et de sous-officiers    Sénégal : Le "dialogue national" engagé, "nécessaire" ou "jeu de dupes"?    Après une pique à l'Iran : La Royal Navy a-t-elle déployé des troupes en mer d'Oman ?    Guerre commerciale : Tarifs douaniers, le "Guerre et Paix" de Donald Trump    Foire internationale d'Alger : Ouverture de la 52e édition ce mardi avec la participation de 15 pays    Seat algérie : main-d'oeuvre gratuite pour la première vidange    Rajoelina obtient la majorité absoluedes députés    Ali Haddad écope de 6 mois de prison ferme    Mohamed Morsi meurt pendant son procès    L'ex-P.-dg du CPA placé sous mandat de dépôt    130 millions DA pour l'aménagement de lazaouia de Sidi Cheikh    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chlef: Un réseau de falsification de visas Schengen démantelé Tiaret: Infiltrations d'eaux usées à la cité des 248 logements
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 30 - 03 - 2019

Un réseau régional spécialisé dans la falsification de visas Schengen a été mis hors d'état de nuire par la brigade de recherches et d'intervention (BRI) de la sureté de wilaya de Chlef, a-t-on appris jeudi auprès de la cellule de communication relevant de cette direction sécuritaire. Cette opération a été réalisée sur la base d'informations parvenues à la BRI, portant sur des personnes qui auraient escroqué des citoyens, en falsifiant des dossiers pour l'obtention de visas, a indiqué à l'APS le commissaire de police Cherif Ankoud, précisant que ce réseau d'escrocs activait à Chlef et dans des wilayas voisines. La mise hors d'état de nuire de ce réseau a abouti à l'arrestation de quatre individus, âgés de 30 à 43 ans, issus des wilayas de Chlef, Mostaganem et Mascara, outre la saisie de dossiers falsifiés et l'équipements informatique utilisé pour falsifier les documents. Ils ont été présentés devant le tribunal de Chlef pour les chefs d'inculpation de «constitution d'une association de malfaiteurs, usage de faux, imitation de sceaux et signatures, escroquerie, et falsification de dossiers et visas», a ajouté la même source.
C'est un véritable cri de détresse que viennent de lancer les habitants de la cité des 248 logements, connue ici sous le nom de «Cité du Mexique» en face de l'ancien cimetière de la ville de Tiaret. En effet, depuis plus d'un mois, des infiltrations d'eaux usées sont dénoncées par les habitants «sans que personne ne bouge le petit doigt», dénonce l'un des habitants, Bekkouche Abdelkader. Construits en R+1, les logements connaissent des dégradations avancées sur les dalles et aux sous-sols, une situation aggravée par l'amoncellement de gravats de matériaux de construction dans les couloirs, ce qui gêne considérablement l'intervention des services publics comme la Sonelgaz, Algérie Télécom ou encore l'Algérienne des eaux. Les habitants, malgré les nombreuses réclamations auprès de l'ADE pour réparer les fuites sur le réseau public d'assainissement, la situation reste telle quelle faisant encourir aux locataires un risque de cross-connexion et de déclaration de maladies graves comme la fièvre typhoïde.
Bekkouche Abdelkader, l'un des plus anciens habitants du quartier, confie avoir rencontré lui-même le responsable de l'ADE pour lui présenter la situation de vive voix, «mais l'amère réalité sur le terrain est restée telle quelle», tempête-t-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.