Gaïd Salah appelle à une véritable mobilisation nationale    Bengrina s'en prend à l'opposition    Sonatrach renouvelle avec le français Engie    L'homme d'affaires Omar Allilat incarcéré à El Harrach    Les étudiants des hydrocarbures réclament des emplois    Il y a tromperie sur la marchandise    La Palestine refuse toute médiation américaine    Tractations tous azimuts pour la formation du gouvernement    Des partisans du président agressent des opposants    Egypte-Côte d'Ivoire en finale    Les chapeaux connus    La 15e journée aura lieu le 18 décembre    Ce que prévoit le projet de révision des statuts de la FAF    Velud a testé les jeunes joueurs    «Les maladies professionnelles, l'affaire de tous»    Des mises en demeure aux enseignants grévistes    De nouvelles structures pour le secteur de la santé    Plongée dans l'univers d'Amadeo Modigliani    ACTUCULT    Ligue 2 (13e j): l'OM freiné à Oran, le WAT se rapproche    Mihoubi: la campagne électorale est "largement suivie"    Réunion du Gouvernement: plusieurs projets de décrets exécutifs examinés    L'ANIE se renforce par une plateforme électronique de surveillance des élections    Présidentielle 2019: paroles de candidats au quatrième jour de la campagne    Colonies israéliennes en Palestine: réunion lundi à la Ligue arabe    Se disputer avec soi-même    Football - Ligue 2: L'OMA piégé à domicile, l'ASMO dompte le leader    Hai Nedjma: Saisie de 210 comprimés psychotropes    El Hamri: Des familles recasées dans une école sous la menace de l'amiante    Handball - Division Excellence: Belle opportunité pour l'ESA et le MCOT    Chlef: Plus de 14.000 nouveaux électeurs inscrits    Quand le «pays inutile» se souvient de l'Algérie utile !    La grogne d'un peuple n'est pas un projet politique, c'est la nécessité d'en construire un    VENT(S) DE LIBERTE    Une vingtaine de stands attendent de potentiels acquéreurs    Marche de soutien à l'organisation des élections    Cela s'est passé un 28 juin 1835 : la bataille d'El-Megta'â    James Ellroy : «Bien-sûr que je suis un génie»    Ouargla : Le moineau blanc observé pour la première fois à Touggourt    8 individus arrêtés à Relizane et à Ghardaïa    Recettes douanières: Hausse de plus de 5% durant les 9 premiers mois de 2019    Futures gares de péage : Mise en service courant 2021    L'Algérie peut rééquilibrer son économie    La police anti-émeute disperse des manifestants    Mali : 24 soldats et 17 jihadistes tués dans des combats    Zimbabwe: La Chine accuse Harare de " sous-estimer " l'importance de son aide financière    Législatives au Cameroun : Le SDF y participera, mais à certaines conditions    Forum de l'Unesco: Rabehi relève l'importance accordée par l'Algérie à la culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chlef: Un réseau de falsification de visas Schengen démantelé Tiaret: Infiltrations d'eaux usées à la cité des 248 logements
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 30 - 03 - 2019

Un réseau régional spécialisé dans la falsification de visas Schengen a été mis hors d'état de nuire par la brigade de recherches et d'intervention (BRI) de la sureté de wilaya de Chlef, a-t-on appris jeudi auprès de la cellule de communication relevant de cette direction sécuritaire. Cette opération a été réalisée sur la base d'informations parvenues à la BRI, portant sur des personnes qui auraient escroqué des citoyens, en falsifiant des dossiers pour l'obtention de visas, a indiqué à l'APS le commissaire de police Cherif Ankoud, précisant que ce réseau d'escrocs activait à Chlef et dans des wilayas voisines. La mise hors d'état de nuire de ce réseau a abouti à l'arrestation de quatre individus, âgés de 30 à 43 ans, issus des wilayas de Chlef, Mostaganem et Mascara, outre la saisie de dossiers falsifiés et l'équipements informatique utilisé pour falsifier les documents. Ils ont été présentés devant le tribunal de Chlef pour les chefs d'inculpation de «constitution d'une association de malfaiteurs, usage de faux, imitation de sceaux et signatures, escroquerie, et falsification de dossiers et visas», a ajouté la même source.
C'est un véritable cri de détresse que viennent de lancer les habitants de la cité des 248 logements, connue ici sous le nom de «Cité du Mexique» en face de l'ancien cimetière de la ville de Tiaret. En effet, depuis plus d'un mois, des infiltrations d'eaux usées sont dénoncées par les habitants «sans que personne ne bouge le petit doigt», dénonce l'un des habitants, Bekkouche Abdelkader. Construits en R+1, les logements connaissent des dégradations avancées sur les dalles et aux sous-sols, une situation aggravée par l'amoncellement de gravats de matériaux de construction dans les couloirs, ce qui gêne considérablement l'intervention des services publics comme la Sonelgaz, Algérie Télécom ou encore l'Algérienne des eaux. Les habitants, malgré les nombreuses réclamations auprès de l'ADE pour réparer les fuites sur le réseau public d'assainissement, la situation reste telle quelle faisant encourir aux locataires un risque de cross-connexion et de déclaration de maladies graves comme la fièvre typhoïde.
Bekkouche Abdelkader, l'un des plus anciens habitants du quartier, confie avoir rencontré lui-même le responsable de l'ADE pour lui présenter la situation de vive voix, «mais l'amère réalité sur le terrain est restée telle quelle», tempête-t-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.