Man City évoque la rumeur qui envoie Guardiola à la Juventus    Kwiret esselk, du goût et des forces    Réédition des actes du colloque sur Massinissa    Vaste programme de classification et de restauration de sites et monuments archéologiques    USMA - Mansouri: «On se battra jusqu'à la dernière seconde»    Irlande: les pro-UE en tête des élections européennes    Hakim Chekini. Directeur de l'auberge de jeunes d'Azazga : «Nous fonctionnons grâce à notre bonne volonté»    24 heures    Projet hydraulique à Bouzeguène : Les oppositions levées    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    USM Bel-Abbès: Une situation créancière ambiguë    WA Tlemcen: Nasreddine Souleymane pressenti à la SSPA    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Mascara: 650 logements AADL attribués début juillet    Gaïd Salah revient sur l'évolution de l'armée    Sahara Occidental: Démission de l'émissaire de l'ONU    Préparatifs de la saison estivale: Aménagement du quai d'accostage et nettoiement de la plage de Cap Falcon    Tlemcen - Bac et BEM : les assurances du directeur de l'Education    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Vendredi de la mobilisation    De grandes manifestations pour le 14ème Vendredi: La mobilisation malgré les interpellations et les blocages    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    L'école des gourous    Hazard sort du silence    La candidature de Berraf acceptée    Qu'en pensez-vous M. le ministre de l'Education nationale?    Facebook supprime trois milliards de comptes    Huawei prépare son propre système d'exploitation    Création d'un comité de surveillance    Les Etats-Unis vont envoyer des troupes dans le Golfe    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Divertissement garanti!    Ali Ghediri n'est pas candidat    La voie constitutionnelle à mi-parcours    Le 14e acte avec la présence de Tabbou    Un Iftar en l'honneur des médias    Fin du délai aujourd'hui    Le Hirak inébranlable    Le tour de vis du gouvernement    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    Bensalah exprime l'inquiétude de l'Algérie    Khalifa Haftar loue les services d'une firme de lobbying américaine    Edition du 24/05/2019    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les étudiants toujours mobilisés
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 24 - 04 - 2019


Des milliers d'étudiants à travers le pays, soutenus par d'autres manifestants, ont battu le pavé en ce 9ème mardi de protestation, pour exiger «le départ du système» et «l'édification d'un Etat de droit». A Alger, comme partout dans les grandes villes, les étudiants ont exigé «une période de transition pacifique et une justice indépendante». «Messieurs les juges, arrêtez vos scénarios», lit-on sur une pancarte brandie par des étudiants à l'esplanade de la Grande Poste d'Alger. Les étudiants ont observé une minute de silence en hommage aux victimes de l'effondrement d'une bâtisse à la basse Casbah. Ils ont tous scandé avant et après l'hommage : «La Casbah chouhada», «Les enfants de la Casbah tués par le gang», «Zaoualiya de la Casbah tués par le pouvoir». Les éléments anti-émeute ont tenté de contenir une foule d'étudiants en usant de la force au niveau de la Grande Poste, mais ils ont fini par céder, notamment après l'intervention de Djamila Bouhired. Elle a essayé avec sa sagesse de convaincre les policiers à laisser les étudiants manifester pacifiquement pour le changement. Les universitaires scindés en groupes continuaient de réclamer la liberté en affirmant que «les étudiants et la jeunesse algérienne sont le cœur battant de ce pays» et «c'est les étudiants qui vont combattre eux-mêmes la corruption en Algérie». Telles sont les convictions des jeunes universitaires inscrites sur de grandes banderoles. A la sortie de la bouche du métro, près de la faculté centrale, les étudiants ont réitéré leurs revendications : «Dégage système», «Libérez notre Algérie», «Dissolution du FLN», «FLN au musée», «Yathassbou gaâ», «On ne veut plus de ce gouvernement». Un peu plus loin, près de l'esplanade de la Grande Poste d'Alger, de nombreux étudiants ont constitué une longue chaîne pour donner leur sang, près du camion de don mobile appartenant au Centre de transfusion sanguine du CHU de Beni Messous. Avant de partir, des étudiants ont commencé à nettoyer les lieux.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.