Explosions de Beyrouth : des messages de soutien et propositions d'aides au Liban    Covid-19 : prolongement du confinement partiel à El-Kala dans la wilaya d'El-Tarf    L'eau, le feu, l'argent et les enquêtes    Mutualisation des compétences et passage de témoin    Niveau «yet'karkar» !    Lancement officiel de la commercialisation de produits de finance islamique    Pas d'Algériens parmi les victimes des explosions survenues à Beyrouth    Le nouveau SUV Enyaq iV se dévoile    Un SUV pour les pays émergents    Premiers essais de Vision-S    Sit-in des supporters pour réclamer la 2e place au classement    Réunion du bureau fédéral lundi prochain    Manchester United et l'Inter : objectif «Final 8»    Gouasmia, nouveau commandant de la gendarmerie    Un pays à déconfiner    3 649,5 hectares du massif forestier et arbres fruitiers partis en fumée    Les modalités restent à fixer    2 employés morts dans l'effondrement partiel d'un tunnel minier à Chaâba-el-Hamra    Black is King, le film de Beyoncé célébré, mais aussi critiqué    La pandémie joue les trouble-fêtes    Controverse sur la «grande Albanie» : Dua Lipa dit avoir été mal comprise    La famille Bouchaoui sans acte de propriété    Infantino "respectera toute décision" de la commission d'éthique    "Des mesures inadaptées", selon le Game    L'ex-roi d'Espagne Juan Carlos serait en République dominicaine    17 morts dans des inondations dans le Nord    Charbel Wehbé, nouveau ministre des Affaires étrangères    Les walis sommés de transmettre les registres de doléances à la Présidence    "La pandémie exige de repenser l'acte pédagogique"    La crise des déchets persiste à Constantine    L'aide humanitaire ne suffit pas    Signature de conventions de partenariat    La fille des Aurès    L'infrangible lien...    Se reconstruire après la tragédie    "Aucun échec n'est une mort définitive"    Karim Younes se livre    Histoire. Lutte du peuple algérien pour l'Indépendance : 1958, une année charnière    Décès du khalife général Médina Baye (Sénégal): Condoléances du Président Tebboune    Décès du Pr Jean-Paul Grangaud : Condoléances du ministre de la Santé    Lobbyiste américain engagé par Haddad: Le parquet général ouvre une enquête    Ghardaïa: Sept blessés graves dans une collision    WA Tlemcen: Le Widad retrouve la place qui lui sied    Tiaret: La ville n'aura pas son tramway    USTOMB et Tosyali Holding Algérie: Vers la mise en place de formations professionnalisantes    Pénurie de plus de 200 médicaments    Les clubs ne savent plusà quel saint se vouer    "Sonatrach n'est pas impliquée dans l'affaire du fuel frelaté au Liban"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pour récupérer plus de 3 milliards de DA de créances: La SEOR accorde un échéancier aux «mauvais payeurs»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 21 - 05 - 2019

Pour inciter les abonnés à régler leur dus, la société de l'eau et de l'assainissement d'Oran -SEOR- a lancé il y a quelques jours une nouvelle campagne. Selon un communiqué de la SEOR la campagne a été lancée à l'occasion du mois de Ramadan. La société vient d'avaliser une série de mesures lui permettant d'engranger son dû auprès des mauvais payeurs sans pour autant porter atteinte à leur budget. Le nouveau dispositif instauré porte sur l'allègement des procédures de paiement de sorte qu'il offre un échéancier de paiement partiel, avantageux, avec une diminution des frais des dossiers de recouvrement. Les abonnés peuvent donc bénéficier de ces avantages en se rapprochant des agences de la société, réparties à travers la wilaya pour régulariser leur situation et s'acquitter de leurs dus. Ces mesures de facilitation prévoient également la simplification des poursuites judiciaires.
Les créances sont un grand handicap pour les équilibres financiers de la société qui chapeaute un grand programme de réhabilitation et de renouvellement du réseau d'alimentation en eau potable. L'année passée la SEOR avait aussi lancé une campagne similaire «easy dette», mais, malgré les facilitations, des milliers d'abonnés font la sourde oreille.
Les créances détenues par la SEOR auprès de ses abonnés avoisinent 3 milliards de dinars, selon des statiques communiquées fin 2018. Selon les dernières statistiques de la SEOR sur quelque 360.000 abonnés près de 32% n'honorent pas leurs factures. Ces mauvais payeurs refusent de s'acquitter de leurs factures durant une année en moyenne causent un grave préjudice à la société qui peine encore à recouvrer ses créances.
La wilaya d'Oran dispose de 28 agences commerciales de la SEOR réparties sur les différentes communes. Notons qu'après épuisement de tous les recours pour récupérer ses créances à l'amiable, la SEOR lance régulièrement des opérations de coupure aux insoumis. La justice reste souvent l'ultime recours de la société pour le recouvrement de ces créances qui s'amassent d'année en année.
En outre, la société est confrontée à l'épineux problème des déperditions à cause des branchements illicites. Les travaux de rénovation et de changement de compteurs ont eu l'autre avantage qui est la découverte de toutes ces anomalies.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.