PLF 2020: la Commission des finances et du budget de l'APN examine les amendements proposés    Juventus : Ronaldo ne sera pas sanctionné    Para-athlétisme/Mondial-2019 (Lancer du poids F32): Mounia Gasmi décroche le bronze    Les programmes de logements réalisés par des entreprises algériennes    L'Algérie souhaite installer une industrie locale des énergies renouvelables    Sit-in des professeurs d'enseignement primaire à Alger    Procès en cours de 42 militants du Hirak (Vidéo)    JUSTICE : Vers le recrutement de 274 magistrats    CORRUPTION : Le procès d'Ouyahia, Sellal et 3 ex-ministres fin novembre !    Crimes contre les civils sahraouis: l'Association des juristes démocrates condamne    De fortes pluies continueront d'affecter plusieurs wilayas de l'Est    RECEPTIONNES EN 2013 : 120 logements sociaux non encore attribués à El-Kerma    De nouvelles élections dans un climat crispé    Marche contre l'islamophobie à Paris    La filière de l'Europe de l'Est se prépare    L'offensive de Benmessaoud    Est-ce le déclic pour la JSMB ?    "Le pouvoir est pris de panique"    Un budget 2020 déséquilibré    La communauté internationale appelée à faire pression sur le Maroc pour éliminer son «mur de la honte»    4 morts et 2 blessés à Djelfa    Hassen Ferhani présente "La reine du Sahara" à Alger    Une fatwa ratée pour une reine répudiée    Timide présence du livre algérien en l'absence de ses éditeurs    ACTUCULT    Liban: des milliers de manifestants dans la rue    Festival de danse contemporaine: prestations diverses sur "la recherche et la compréhension de soi"    Transport maritime : Report et annulation de plusieurs rotations vers Marseille    Tunisie : Ghannouchi et les islamistes veulent la présidence de l'Assemblée    Benlamri offre la qualification à Al Shabab Essaoudi    Les Prix du concours de récitation du Coran et des Hadiths remis vendredi    Benflis s'engage à satisfaire les demandes du Hirak    Ligue 2: Du retour du RCR à la déception du WAT    Présidentielle: Une campagne électorale pas comme les autres    Lancement hier de la vaccination contre la grippe saisonnière: Plus de 60.000 doses et plus de 200 médecins et infirmiers mobilisés     Constantine - Caravane de sensibilisation sur les dangers du monoxyde de carbone    Bouira - Collision sur l'autoroute : 3 blessés    Algérie-Zambie et Algérie Botswana : Liste des 23 joueurs convoqués    Ligue 1 (10e journée) : Le CRB chute à Constantine, l'ESS et le CABBA renouent avec la victoire    Bouira: 70 exposants participent à la foire locale de l'artisanat traditionnel    CAF Awards 2019 : Dix Algériens parmi les nominés pour le Onze-type de l'année    Jeunes porteurs de projets économiques: Le ministère de Travail annonce une bonne nouvelle    Présidentielle du 12 décembre prochain: Benflis prévoit des réformes politiques, économiques et sociales dans son programme électoral    Le porte-parole du candidat à la présidentielle, Abdelaziz Belaid Il est venu le temps de remplacer la légitimité révolutionnaire par la légitimité ...    Présentation du projet de loi modifiant le Code de procédure pénale: Zeghmati dévoile les grandes lignes du plan judiciaire    Morales lance un appel au dialogue    Parution : "Medghacen, histoires secrètes", regards croisés sur le plus ancien mausolée royal    24e SILA: L'édition africaine commune "très faible"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Selon Gaïd Salah: L'institution militaire ne nourrit «aucune ambition politique»
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 23 - 05 - 2019

  Le chef d'état-major de l'ANP a encore une fois évoqué la justice en indiquant qu'elle s'est affranchie de ses commanditaires. De Ouargla, le général de corps d'armée, Ahmed Gaïd Salah, a souligné dans son allocution «que la libération de la justice de toutes les formes de contraintes, de diktats et de pression, lui a permis d'exercer ses missions en toute liberté et d'assainir le pays de la corruption et des prédateurs».
Le vice-ministre de la Défense reconnaît explicitement que le travail de l'appareil judiciaire était sérieusement entravé et devait composer avec les pressions exercées d'en haut. Un constat établi par tous les Algériens qui n'ont jamais cessé de dénoncer l'instrumentalisation de la justice au profit du clan Bouteflika et de ses cercles les plus rapprochés. Faut-il alors voir dans la déclaration de Gaïd la convocation d'anciens ministres qui se sont succédé au département de la Justice sous le règne Bouteflika ? Auparavant, il avait salué la lutte contre la corruption et évoqué de nombreux dossiers «lourds» et «dangereux» impliquant d'anciens hauts responsables politiques et hommes d'affaires. Mais pour le chef d'état-major, l'émancipation de la justice n'est pas du goût de la «bande» dont «les porte-voix et les apôtres tentent de saborder cette noble démarche». Selon lui, elle essaye d'induire en erreur l'opinion publique nationale en prétendant que «le jugement des corrupteurs ne constitue pas une priorité, mais il y a lieu de le surseoir jusqu'à l'élection d'un nouveau président de la République qui se chargera de juger ces prédateurs». Une manœuvre, ajoute-t-il, «est d'essayer par tous les moyens d'entraver» le travail de la justice pour «permettre aux têtes de la bande et à leurs acolytes» d'échapper à son emprise.
Pour lui encore, la vigilance de l'institution militaire a «mis en échec ces complots et conspirations». Par ailleurs, il a réitéré son engagement personnel «auquel je ne renoncerai jamais», à accompagner le peuple algérien, «de manière rationnelle, sincère et franche, dans ses marches pacifiques et matures». A ce propos, il affirme «en toute clarté» que l'institution militaire ne nourrit «aucune ambition politique mis à part servir notre pays conformément à nos missions constitutionnelles et le voir prospère et en sécurité». Gaïd Salah ajoute que «nous avons affirmé à maintes reprises que la responsabilité est un poids que ceux qui le portent doivent l'assumer devant Allah, devant leur patrie et eux-mêmes, tout au long de la période de l'accomplissement de leurs missions, conformément aux prérogatives qui leur sont assignées par la loi, et ce en toute intégrité, fidélité et loyauté envers le serment. Ces prérogatives dont ils ne peuvent en dévier, en aucun cas et se doivent d'œuvrer à exécuter leur devoir, sans négligence ni pressions en veillant à respecter les exigences de la hiérarchie fonctionnelle, et faire aboutir leurs actions de manière convenable et de faire en sorte que leur parcours professionnel soit caractérisé par une bonne performance».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.